Chapitre 6 : Alliés ?

308 9 5
                                                  

À peine Zack pose-t-il le téléphone que je bondis hors de ma chaise, les deux mains sur la table et manifeste mon désappointement.

— Il est hors de question que je rencontre tes petits copains meurtriers !

— Navré ma jolie, mais tu n'as pas le choix. Ne me dis pas que tu as peur ?

Pour toute réponse, je me contente d'un regard vague. Je côtoie Zack depuis deux jours, je sais ce qu'il est, ce qu'il a fait, et ce qu'il pourrait me faire. Malgré cela, je ne parviens à imaginer cet homme me faire du mal. J'ai peur, oui. J'ai peur de la tournure que prend la situation. La désagréable impression de m'enfoncer encore plus dans quelque chose de dangereux ne me quitte pas. Zack, qui ne cesse de me toiser, rit légèrement.

— Toi qui as l'air si sensible... tu es une fille forte.

Il se lève, contourne la table, vient vers moi et se penche à mon oreille pour me murmurer :

— J'aime ça.

Encore une fois, mes joues virent au rouge et je m'empresse de lui tourner le dos pour cacher ma gêne. Il continue à se jouer de moi, à tirer une satisfaction sadique de mon embarras. Je déteste l'idée qu'il pense avoir un quelconque effet sur ma personne. Certes, il me déstabilise. Mais je n'ai pas l'habitude d'entretenir une telle proximité avec un homme, c'est probablement pour cela que les gestes et les paroles de Zack me perturbent... Et c'est un assassin. Ce qu'il dégage lorsqu'il s'approche de moi me frémir. Il est comme le diable qui murmure aux oreilles des âmes égarées pour les insister à commettre un pêché. Lui résister, voilà ce qui me fait réellement frémir. Au fond de moi, j'ai peur de ne pas avoir la force de repousser cet ascendant qu'il a sur moi. J'ai peur de me laisser séduire par les ténèbres.

— Nos invités arriveront ce soir. Tiens-toi prête à les accueillir.

Ce soir ?! Les paroles de Zack me tirent de mes pensées et je fais volte-face, surprise. Bien que nous ne sommes qu'en début de matinée, ces personnes doivent tenir à lui pour se libérer de leurs occupations et venir ici en moins d'une journée. Peut-être ne sont-ils pas loin de nous... En y pensant, où sommes-nous exactement ? Zack m'a cachée notre emplacement géographique. J'ignore si je me trouve toujours en Pennsylvanie.

Quoi qu'il en soit, je vais être confrontée ce soir à ses complices. Il ne leur a pas parlé de moi et a un simplement sollicité leur aide pour un motif urgent qu'il ne peut leur dévoiler au téléphone. J'appréhende qui ils sont et la réaction qu'ils auront lorsque Zack leur exposera les faits. Je ne miserai pas sur lui pour me protéger face à eux si la rencontre tourne mal. Je me demande bien à quoi ils ressemblent.

— Dis, ils sont comment tes amis ?

— Tu le sauras bien assez tôt.

— Allez, renchéris-je. Tu peux au moins me dire s'il s'agit de deux hommes, de deux femmes, d'un homme et d'une femme...

— Désolé ma jolie rose, mais tu vas devoir attendre ce soir. J'espère que tu aimes les surprises.

Les surprises... j'ai toujours entendu ce terme comme étant positif. Or, je ne suis pas sûre d'apprécier celle qui se prépare. Une chose est en revanche certaine, en me laissant cogiter sur l'identité de ses amis, Zack cherche à m'inquiéter. Et il y a de quoi.

— Fais ce que tu veux en attendant. Tu peux rester dans la pièce principale où aller dans ta chambre. Moi, je dois m'isoler.

S'isoler ? Il parle de se retrancher dans cette mystérieuse pièce en face de la salle de bain. C'est ce qui lui fait certainement office de chambre, mais je suis presque certaine qu'il y cache tout un attirail de tueur. Qu'importe ce qu'il trafique, l'enfermement va commencer à me peser.

Prisonnière de son cœur [Première partie]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant