Chapitre 4

19 3 0
                                                  


Le temps, cette notion abstraite qui occupe pourtant une si grande place dans notre vie. Il nous entraîne, rythmant notre existence. Perdant toute notion de temps, on se précipite, cherchant quand et comment on peut avancer. Pourquoi cherche-t-on à avancer ? Que cherchons nous pour avoir à courir dans tous les sens ? Peut-être quelqu'un, peut-être quelque chose, au bout de ce chemin sinueux. Le chemin que l'on emprunte ne dépend que de nous, mais, on ne sait jamais où les chemins qui nous font face vont nous mener. Si quelqu'un pouvait savoir, aiderait-il ceux qui ne savent pas, ou garderait-il cela pour lui ? Ceux qui pense savoir et ceux qui savent vraiment vivent dans deux lieux différents. Cependant ces deux lieux ce sont un jour séparés, formant alors deux univers, deux mondes distincts, ne laissant dans chacun d'eux, qu'un type d'être humain, ceux au savoir et ceux sans. Un jour, ceux ne voyant pas le chemin décidèrent que le savoir appartenait à tous. 'est ainsi qu'une guerre éclata : la guerre du savoir. Les sans-savoir devinrent fous après le début de la guerre, ils enlevèrent tous les bébés du monde du savoir. Ils les amenèrent dans leur monde et lâchèrent dans l'autre des bêtes affamés. Bon nombre des habitants périrent dévorés par les monstres. La souveraine régnant sur les terres les plus intelligentes était une sorcière dont tout le monde vantait les mérites. Furieuse de voir ce qui arrivait à ses habitants, elle extermina les créatures ennemies et maudit les habitants de l'autre monde au prix de sa propres enveloppe charnelle. Cette malédiction transformait en âme errante quiconque était attiré par la tentation du savoir. Depuis ce jour un portail séparant les mondes apparut, prenant la forme d'un magnifique miroir, et, l'âme de la souveraine attisant la curiosité des hommes, les emprisonne dans son monde depuis le portail. Ne pouvant autoriser la venue de personnes dotés de savoir, la sorcière créa deux gardiens, deux feu-follets des enfers, qui ont pour mission de les empêcher de franchir le miroir. La malédiction, ne s'abattant que sur les sans-savoir, ceux qui savent pourrait libérer ces derniers. Tuant alors depuis une éternité quiconque voudraient délivrer les âmes, les gardiens veillent au respect des désirs de leur créatrice. Alors que la nuit tombe à nouveau sur les mondes, la lumière émise par les gardiens brille, guidant les âmes corrompues jusqu'à l'intérieur du miroir. Il paraît plus qu'insensé de se jeter dans les bras de la mort de son propre chef, mais certains osent et tentent, dans le seul but de libérer leur entourage. Aperçois-tu ton cher enfant mon amie, parmi tout ceux qui viennent en quête de libération ? Le jour où les hommes braveront les dangers sans rien connaître, et qu'ils réussiront à sauver les mondes, que se passera-t-il ? Pourront nous enfin vivre en paix ou devront nous tout simplement nous soumettre au courroux de la souveraine d'autrefois ? Tu cries et tu hurles, mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, tu es heureuse, oui c'est vrai, il arrive, écoutant son cœur et son âme, il vient. Mais attention à toi, tu ne sais pas encore, personne ne le sais, mais, va-t-il vraiment tous vous sauver ? Il sait très bien qu'il a le choix, qu'il a deux choix. Il pourrait tous vous sauver mais il est possible qu'il vous détruise tous. Je me demande bien quel sera le choix de ce petit, vous aime-t-il assez mon amie ? Je me le demande.

The Mirror of soulsLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant