Chapitre 3

19 3 0
                                                  

Les mystères de la vie sont indéchiffrables, ils changent, diffèrent selon les temps, ils évoluent, devenant de plus en plus complexe : de tel sorte qu'on ne sait plus comment tout à commencé. Est-ce du à la naissance du premier homme ? La vie commença-t-elle avec Adam et Eve ?
Est-ce eux qui ont condamnés les hommes, en défiant les interdictions d'un dieu dont on ne sait rien ? Mangeant le fruit défendu, et attisant la colère de ce même dieu.
Les hommes cherchent à placer quelqu'un au-dessus d'eux, que ce soit un dieu ou un homme. N'est-ce là que le seul moyen qu'ils ont trouvé pour donner un sens à leur vie ? Les hommes, ces créatures qui cherchent à avoir une totale autonomie, mais qui ont toujours besoin d'une personne pour les diriger. Alors oui, il me fait bien rire l'Homme, à vouloir se détacher des chaînes de la société qu'il a lui-même créé ! Pourquoi créer des lois, édifier des barrières, si c'est pour essayer de les détruire par la suite ? La porte reliant les mondes a trouvé les faiblesses de nos créatures, permettant ainsi de nourrir l'autre monde, avec les âmes d'êtres faibles et incompréhensibles. Tu t'es faite piéger après avoir libérée l'innocence dans un monde hostile.
Je ne peux te sauver, et tu ne peux le faire non plus. Jamais les gardiens ne nous laisserons passer ! Nous ne sommes pas en mesure de les combattre. Est-il seulement possible de les détruire ou peut-être de les contrôler ? Dans le feu ardent de leurs flammes, brûle la vie des inconscients. Ils ont tenté de sauver ceux qui jadis, se sont eux-même emprisonnés ! Consumés par les flammes bleu de l'enfer, tant et tant de personnes n'ont jamais réussi à franchir la barrière érigé par les gardiens. Comment pourrions-nous y parvenir ?
Seul ceux qui ne veulent pas sauver les âmes peuvent passer, mais ils deviennent à leur tour des âmes errantes. La légende dit que ceux aux désirs de liberté, ceux qui souhaite rendre la vie aux errants, pourront entrer dans le miroir sans perdre leur enveloppe corporelle. Je ne peux te dire si cela est vrai, cependant, cela expliquerai pourquoi les protecteurs du miroir ne laisse pas passer ceux qui cherchent à sauver ! Le simple fait de les laisser entrer dans le miroir, reviendrait à leur permettre de contrôler les gardiens et le miroir !
Si l'autre côté n'est plus alimenté par nos âmes, qui sait ce qu'il arrivera à notre monde. Malgré tout, je comprends, le sentiment de ceux, qui malgré l'inconnu, cherchent à extirper les âmes de ce vortex, et les rendre à ceux qui les attendent encore. On a tous quelqu'un qui nous est cher, quelqu'un que l'on veut revoir. J'aime les hommes pour cette raison, malgré qu'ils se détruisent les uns les autres, ils ne peuvent s'empêcher de vouloir aider ceux qui ont besoin de leur aide.
Dis moi mon amie, ton fils voudra-t-il encore te sauver ? Tu crie désespérément son nom, qui résonne au plus profond de lui. Je t'offre ce lien qui vous lie tout les deux, et grâce à lui, nous trouverons peut-être celui qui changera les choses. Tu chante, encore et encore mais, tu ne peux malheureusement faire que cela.
Lorsque le temps sera à la compréhension, tu pleurera, doucement, silencieusement, en restant forte malgré tout. La vie, ce long fleuve qui avance doucement, porte le rêve et les espoirs de tous ceux qui en ont encore. Certains dérivent après avoir connu la luxure et les forfaits. D'autre continue à se faire porter par le fleuve, avançant sans se détourner de leur chemin, ne doutant que rarement, cherchant toujours à vivre pleinement leur vie, leurs rêves. Ce sont ceux là qui avançant sans crainte, cherchant à libérer ceux qui se sont perdu. Ce sont ceux-là qui malgré eux, portent nos espoirs à tous.
Un monde où aucune porte ne nous emprisonnerait, où tout ne sera fait que de liberté, sont les espoirs que l'on fonde en eux. Toi, fils fait d'innocence, brave les terres les plus dangereuses, les monts les plus hauts, les eaux les plus violentes, et répond à l'appel désespéré de ta mère. Elle qui prie depuis si longtemps pour toi.
Toi descendant de Salomon, dont le savoir est immense, que choisira-tu ? Ton âme, ou ton ressentiment ? Dernier des hommes, qui a vaincu de raison les troubles d'une vie qui en as détruit tant d'autres, je me demande bien où ton choix te portera.


The Mirror of soulsLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant