Chapitre 34: Chamboulement.

125 11 0

Chapitre 34: Chamboulement.

Nous passions tout le pique-nique à rire de tout et de rien.

Il ne m'a pas reparlé de ce qui s'est passé tout à l'heure, du fait que je pleurais. Mais je voyais bien que ça le gêné et c'était pour cela que je lui en étais reconnaissante.

Après cette soirée, très divertissante, nous remontions dans sa petite renault blanche et il me ramena chez moi.

-" J'ai passé une soirée...magnifique."

-"Moi aussi Lou'. Merci pour tout."

-"Je t'en pris."

Il se rapprochait de moi mais ça ne me gênais point.

Il prenait mes mains et les entrelaçaient. Il collait nos front ensembles et puis il posait délicatement ses lèvres contre les miennes. Mon coeur accélèrait, j'avais l'impression qu'il allait sortir comme un boulet de canon de ma poitrine. Je ressentais des picotements dans mon ventre et cela était tellement présent que j'avais envie de me plier en deux pour appaiser cette petite douleur à la fois insuportable mais tellement agréable. Ca y est. Je n'arrivais plus à respirer. On se décollait puis se regardait avec...amour. Je lui souriait et il me rendait mon sourire. J'étais tout simplement heureuse.

Nous ne nous étions pas dit un mot depuis notre baiser. Nous ne faisions que nous regardait. Puis après, je dirai, quelques minutes il lacha mes mains et me laissa faire le code de mon immeuble. Il remonta dans sa petit voiture, tandis que j'ouvrais la porte du batiment. Tout cela sans se quitter des yeux.

Puis il démarrait sa voiture et moi je fermais la porte et commençais à monter les cinqs étages. Je souriais sans m'en rendre compte. Quand j'étais enfin arrivée chez moi, je déposa mon manteau sur la chaise du salon et alla dans ma chambre.

J'écoutais de la musique, puis je me mis à danser, sur Boogie Wonderland. (Une vieille chanson). J'avais envie de crier ma joie dans tout Paris. De pouvoir dire que l'amour n'est pas seulement une souffrance mais aussi un sentiment magnifique éprouvait pour l'autre. Je me dirigeais vers ma fenêtre et regardais les gens bourrés crier leurs mécontentements.

Au bout d'un certain temps, je me jeta sur mon lit et fermais les yeux, repensant à.... Lui. Je me disais que je l'aimais. Puis j'ouvrais

mes yeux et pensa à....

Harry.

________________________

Coucou ! Alors, il y a de quoi être un peu perdu avec ce qui s'est passé !

N'hésitez pas à me dire si le chapitre vous a plu ! Ou pas :(

Commente/vote. (Merci ♡ )

Xx

Ju'

Be Strong ...Lisez cette histoire GRATUITEMENT !