Chapitre 40: Oups.

103 6 0

Chapitre 40: Oups.

3 SEMAINES PLUS TARD.

Le 18 août.

Dans exactement 2 jours je n'allais plus voir Harry. Non ce n'est pas possible ! Dites moi que je rêve ?! Perdre la personne à qui je tiens le plus sur cette terre ? Pff impossible. Et bien si. Dans 2 jours, il part, il me quitte, il quitte Paris, il déménage, et à Bordeaux en plus. C'est loin. Vous pouvez me croire, j'ai tout fait pour qu'il reste, j'ai même essayé de déménager avec lui. Mais bon, Sara ne voulait pas partir. Donc ça a crée une dispute. Ce qui arrive peu d'habitude. Noooon je rigole.

Je suis en train de parler seule depuis toute à l'heure. Et je marche partout dans la maison. C'est comme sa quand je stress. Je parle, je parle, je parle.

J'allais prendre une douche et m'habillée. Je resta vingts minutes. Je sortais de la salle de bain et alla m'habiller d'un simple short blanc avec un tee-shirt lache au niveau des bretelles.

Une fois vêtu, j'appelais Harry pour que l'on puisse se voir.

-"Coucou mon coeuuur !"

Olalala cette voix rauque dès le matin... C'est tellement agréable.

-" Coucou Harrychouuu!" J'adore l'appelais comme sa parce que sa l'énèrve.

-"Pff tu n'es pas possible."

-"Ouais ouais... Bon on se voit aujourd'hui ?"

-"Non je ne peux pas, je fais mes cartons."

-"Mais il ne reste plus que 2 jours et après on ne se voit pas avant les vacances de toussain !!"

-"Je sais mon coeur... Mais je dois aidé ma mère."

-"Bon ok." il m'énèrve. Tout aller bien et là il me gache ma joie !

-"Je suis désolé."

-"Ouai... On se verra quand même demain ?"

-"Je ne sais pas Ju'..."

-"Attend, je ne vais te voir qu'à la gare pour ton départ ?"

La discussion c'était... mal terminée.

Il avait confirmé ma dernière question.

J'étais en colère, vraiment. En plus, c'était ma période, si vous voyez ce que je veux dire. Donc ça n'arrangeait rien.

Je me changea, mis un legging, avec un crop top bleu, mis des baskets et je partis courir.

Cela faisait maintenant deux heures que je courais. Sans arrêts.

Je sentais depuis quelques minutes un hommes qui était disons un peu trop collait à moi pendant que je courais. Je ne suis pas du genre à avoir peur donc je lui dit "gentiment" -ironique- de se pousser. Ce qu'il prit très mal vu qu'il me prit le bras très fort et m'enmena dans un coin assez sombre, je ne pouvais pas très bien discèrner son visage.

-"Alors... Maintenant on fait moins la maline !" Il lacha un rire qui me glaça le sang. Je ne dis rien.

J'entendis un petit cri, puis je sentie quelqu'un tombait à mes pieds. Mais j'étais toujours coinçée par une personne, donc j'en avais conclue que mon agresseur était toujours en train de me tenir par mes bras, qui commençaient à me faire mal.

Be Strong ...Lisez cette histoire GRATUITEMENT !