For every story tagged #WattPride this month, Wattpad will donate $1 to the ILGA
Pen Your Pride

Chapitre II partie 5 La bataille Kaa

6 0 0

Il interpella ses hommes dans ces termes.
« Nous avons combattu des hommes que l'on surnomme les immaculés, l'ironie de la bataille est que le combat du bien contre le mal n'a pas eu lieu, nous avons constaté que pour arriver au but, tous les êtres sont capables du pire et aujourd'hui le mal a combattu le mal, le petit homme est un esprit endormi des Mouhrans. Il est la clé qui va nous permettre d'ouvrir les portes de nos destinées.
L'esprit du sang qui nous a fait face est plus communément appelé par les Mouhrans, satfaq 13, le petit homme le sait chaque fois que tous êtres fait appel à lui des sacrifices humains sont demandés et pour une telle bataille il va devoir sacrifier une centaine de ses hommes dans le cas où il ne respecterait pas le pacte, le monstre sort et sacrifie dix fois plus d'hommes.
« Amenez-moi ce petit homme ? Je dois lui parler », sur ce les Mouhrans s'exécutèrent.

Comme un vent qui souffle, les deux Mouhrans passèrent devant Anthropos et sa monture se retrouva orpheline du petit homme, il avait été enlevé devant ses dizaines de milliers d'hommes, personne ne put intervenir et l'ennemie avait disparu, ils avaient regagné leur camp.
La disparition d'Anthropos fut perçue comme une déclaration de guerre. Les chefs se réunirent pour envisager d'intervenir de suite et de marcher sur le camp des Mouhrans, mais l'un d'entre-deux le chef des archers d'élite Davos hyponos raisonna la fougue de ses frères d'armes.
Il sut trouver les mots pour les dissuader d'intervenir sur le site même de l'horreur, l'antre des Mouhrans.
« Laissons le temps jouer en notre faveur, nous avons lors de cette bataille fait preuve de surprise, pensant être dépourvus d'armes l'ennemi nous a trop vite sous-estimés.
Sa résistance n'a pas été celle que nous avions imaginée, si par malheur l'ennemi avait résisté ne serait-ce qu'une demi-heure, le sort des troupes aurait été tout autre, notre magie n'a de durée que la somme du courage de nos troupes et aujourd'hui affronter des meutes de barbares assoiffés de sang, je peux vous dire que parmi nos hommes le courage des uns s'est envolé dès l'apparition de ces créatures.

Donc, demandez aux hommes de marcher sur le camp des Mouhrans sans l'esprit du sang, c'est leur demander d'aller à l'abattoir. Je vous prierai d'attendre le lendemain pour mettre en place une réelle opération de sauvetage du commandant, rentrons fier et allons fêter notre victoire »
Et sur ces paroles les chefs se retirèrent avec toutes l'armée immaculée, ils firent une entrée triomphante aux portes de la terre noire.
Davos qui avait pris l'initiative de reporter l'intervention fut choisie pour faire le point auprès de Fasil El Barid.
De nouveau tous les commandants et représentants des têtes couronnées se retrouvaient autour d'un bon repas, les immaculés, représentés à table par Davos étaient devenus l'espoir de la terre noire et le désespoir des autres états pour la course au trône. Tous espéraient en secret une défaite mémorable d'Anthropos, pensant que son armée allait servir de première vague atténuant les forces ennemies.
Certain avaient assisté à la bataille et se posaient des questions sur l'arme magistrale que possédait les immaculés, étaient-ils des magiciens ou des sages comme le laissait entendre leur nom ? Quelle magie opérait-il pour faire apparaitre un tel monstre ? Et enfin où se trouvait Anthropos le petit homme qui avait fait fuir ses géants barbares ? À peine le repas avait-il commencé que ces questions torturaient ces hôtes.
Mais ce fut sans compter sur Davos et son éloquence, il avait réponse à tout ou presque. Sans se faire prier, il fit rapidement le récit de la bataille en insistant sur ces bêtes sauvages et combien monstrueuses qu'étaient les montures des Mouhrans.
De leurs ennemis, il ne pouvait donner plus d'information sur leur manière de combattre, car ces derniers n'avaient pas eu le temps de verser le sang des immaculés.
Sur la magie, Davos avait bel et bien étudié le sens de chaque mot qu'il allait employer, pour définir la spectaculaire sortie de l'esprit du sang.
Et ce fut dans ces termes qu'i présenta l'arme des sages.
« Nous sommes nous peuples des immaculés doués de science véhiculée par nos alleux et les anciens des anciens.
La sagesse qui entoure notre histoire est remarquable, elle s'est nourrie de siècle en siècle de connaissances plurielles, pour ne pas entrer dans un discours long et ennuyeux, je vous dirai simplement que la magie qui est notre est une magie blanche et donc celle du bien.
Nous savions que les Mouhrans avaient dans leur rang de très grands magiciens......
Si vus avez aimez n'hésitez pas faite le savoir merci

Les héritiers du bienLisez cette histoire GRATUITEMENT !