Chapitre 1 - La nouvelle

210 11 7
                                    

*Dessin par Saïtia Dessin*

-Lycée Kadic, septembre 2010-


Avec quoi faire rêver pouvoir ... ? Avoir ? Savoir ? Vouloir ?

Où alors peut-être opter pour des rimes croisées ?


Lacy se creusait la tête depuis le début du cours d'histoire, et elle ne cherchait pas à quelle date avait commencé la révolution française. Elle cherchait des rimes pour une future chanson depuis le début du cours. Heureusement que l'année ne faisait que commencer et que du coup, Monsieur Fumet n'avait pas encore une idée précise de qui suivait son cours ou non.


-Voyons voir si vous avez bien relu le cours d'hier, comme je vous l'avez demandé, dit le professeur.

-Monsieur Stern, dites-moi en quelle année s'est terminée cette révolution ?


Le jeune garçon bafouilla quelques secondes avant de répondre doucement :


-Euh, en 1789

-Presque, 1799. Mais je vois que vous faites des efforts comparé aux années précédentes. Il serait temps d'ailleurs, le bac vous attend à la fin d'année.


Un soupire s'échappa de la bouche du jeune brun, pendant qu'un petit brouhaha se créa dans le coin de la classe.


-Mademoiselle Smith, vous savez peut-être où elle a exactement eu lieu ?


Alors que tout le monde attendait une réponse, monsieur Fumet s'approcha du bureau de l'adolescente.

Quand il vit qu'elle était appuyée sur sa main gauche, en train de gribouiller sur une feuille, il posa fermement ses deux mains sur le bureau, ce qui fit sursauter la quasi-totalité de la classe.


-Vous voulez que je répète ma question ? Dit-il d'un ton sur de lui.

-Non, pas la peine Monsieur. La révolution française a eu lieu en France, ça c'était dit dans la question, et plus particulièrement à Paris.


Lacy leva la tête de sa feuille, ce qui envoya ses cheveux violets en arrière. Elle donna un faux sourire au professeur avant que la classe de terminale se mette à ricaner.


Heureusement pour Gilles, la sonnerie se mit à retentir, ce qui mit fin au malaise qui venait de s'imposer dans sa propre salle de classe qu'il occupait depuis plus de 20 ans.


-N'oubliez pas de relire le cours d'aujourd'hui pour demain, dit-il après s'être raclé la gorge.


Lacy rangea ses affaires, tout en fredonnant un air qui venait de lui traverser l'esprit. Durant la récréation, alors que tous les lycéens étaient en groupe, Lacy gribouilla vigoureusement dans son carnet de musique. Seule, assise contre un arbre. Ça allait sûrement lui salir sa robe blanche, mais elle s'en fichait, il fallait qu'elle pose ses idées sur le papier avant qu'elles ne quittent son esprit.


-Si je t'avais lancé une flèche laser en pleine face, t'aurais pas dit ça Einstein !


Code lyoko : Les héritiers des disparusOù les histoires vivent. Découvrez maintenant