Chapitre 34

2.3K 278 65
                                    

— Pourquoi es-tu si gentil avec moi ? Je deviens soupe au lait. Je tangue comme un bateau pris en pleine tempête. Malgré tout, tu restes à mon écoute. Tu me câlines et tu me réconfortes. Ton frère m'aurait déjà bâillonnée et ligotée pour avoir la paix.

Un laconique sourire a éclos sur les lèvres de Marin.

— Chaque Archange a son petit caractère. Doux ou tranchant, social ou non, ils ont tous à cœur de mener leur mission à bien. Tu troubles mon aîné. Tous ses repères sont remis en question. Ses croyances sont bousculées. Depuis ma prise de fonction au Conseil, je n'ai jamais croisé d'Immortel. Idem en tant qu'ange. Je chassais les faucheurs, ces créatures des Ténèbres que nous parquons. Amicie, mon mentor et chef du Conseil de l'époque, n'avait pas jugé nécessaire que des anges prennent part au carnage. Ce sont donc seuls que huit ailés sur les neufs ont décimé les Immortels.

— Qu'a fait le neuvième ? ai-je demandé en suivant Marin à travers la nature.

— Ayo, l'Archange le plus sage que cette terre n'ait jamais porté, s'était désolidarisée de ses congénères. Ce qui lui a valu d'être emprisonnée pour s'être opposée au verdict du Conseil et des membres de la Triade composée des Immaculés et des Intemporels. Lors de la Cérémonie m'octroyant mon statut de « suprême » ma première décision fut de la libérer.

J'ai hoché la tête en songeant que Marin et moi aborderions mon saut dans le temps, une fois seuls, loin des oreilles indiscrètes.

— Elle est impatiente de te rencontrer. Ayo a tant à te dire et à t'apprendre, a-t-il confessé admiratif. Ses dons sont grands.

— Où est-elle ?

— Dans les parages.

— Où officie-t-elle ?

— En Afrique subsaharienne.

— Deux Archanges sont présents en Afrique ?

— Les trésors que recèle ce continent n'ont pas assez de deux Archanges pour être protégés. Sana, elle, s'occupe de la partie nord de l'Afrique.

— Sana de la maison El Mansoor est magnifique. Sa beauté est juste...

— La réputation de Sana la guerrière la précède. Il est indéniable que sa vénusté ne laisse personne indifférent.

J'ai approuvé en essuyant les larmes au coin de mes yeux. Doucement, la pression retombait. Percevant ma fatigue, Marin m'a embrassée sur le front.

— Tu gères la situation avec brio. Beaucoup d'autres seraient devenus fous. Malgré les révélations et le choc, tu restes relativement calme.

— Je suis d'une nature discrète, renfermée. Je n'ai pas pour habitude de m'énerver ou de m'épancher.

L'Apollon a replacé une mèche de mes cheveux derrière mon oreille.

— Pourquoi m'avoir fait remonter à la surface ?

— Ton corps est remonté seul à la surface de l'étang. Les Immortels t'ont libérée quand ils ont jugé que les informations qu'ils t'avaient livrées étaient suffisantes. Il sera nécessaire que tu t'immerges à nouveau dans les jours à venir. Je vois ta question se profiler : comment se fait-il que l'eau ne t'ait pas mouillée ? C'est encore une énigme. La grotte entière est un mystère qu'il nous faudra percer avec l'aide des mages à l'origine du sort qui entoure le manoir.

— Si Ayo est l'Archange le plus ancien, peut-être aura-t-elle des réponses à m'apporter. Quels sont ses dons ?

Je me suis rafraîchi le visage avec l'eau de la cascade étincelante qui ruisselait en plusieurs endroits sur le sol dans des cavités bordées de cristaux.

Bleu Magnétique (EN COURS)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant