CHAPITRE 2

39 8 3
                                                  

Quelques mois après la mort de leur mère, les jumelles apprirent que leur héritage était prêt et qu'elles allaient le recevoir très prochainement. Cette nouvelle leur procura une grande joie car, pendant une journée entière, elles seraient traitées de la même manière. Après la mort de sa mère, Minha avait été changée de classe et n'était plus autorisée à se rendre à l'école avec sa sœur. De plus, depuis qu'elle avait été envoyée chez les domestiques, elle était traitée de la même manière qu'eux par les Song. Cette différence de traitement était, pour la famille, une chose tout à fait normale. En effet, traditionnellement, les jumeaux étaient séparés à la naissance pour des raisons inconnues. Le premier à naître était l'héritier et le deuxième soit abandonné, soit gardé en tant que domestique. Cependant, ce ne fut pas le cas pour les jumelles Song. Leur mère, opposée à cette pratique, les avait gardées toutes les deux au même rang. Mais depuis sa mort, tout était redevenu comme avant. Yoonha, née trente minutes avant sa sœur, garda son rang d'héritière. Heureusement, cela n'avait rien changé à leur complicité.

Il s'était avéré que Kim Minhyuk, le garçon avec qui elle s'était battue, était en fait dans la même classe que Minha. Ils étaient finalement devenus de bons camarades et Yoonha s'était réjouie que sa sœur se soit fait un ami, malgré leur éloignement et leur perte maternelle.

Le matin précédant la cérémonie d'héritage, les deux sœurs furent autorisées à aller à l'école ensemble. Mais dès que la cérémonie serait passée Minha changerait d'établissement. Les deux fillettes marchaient donc côte à côte en parlant des événements à venir.

– Grand-père sera là, ce soir, annonça Yoonha.

– Ah bon ? s'étonna sa sœur. D'habitude, il ne s'occupe pas des cérémonies.

– Peut-être que c'est parce que nous sommes jumelles ? Mais ne t'inquiète pas, il est de ton côté, tu sais ?

– Ce n'est pas le fait qu'il soit de mon côté ou pas qui m'inquiète.

Un silence tendu s'installa entre les sœurs.

– J'ai entendu des domestiques raconter des histoires sur la cérémonie, poursuivit Minha. Ils disaient qu'il y avait déjà eu des morts pendant les cérémonies.

– Mais si l'héritier meurt, c'est son cousin le plus proche qui le remplace. Pourtant, ce n'est jamais arrivé.

– Tu oublis qu'à la génération précédente, c'est notre cousin Yuta qui était héritier et qu'on ne l'a jamais revu après la cérémonie. Mais ça ne veut pas dire qu'il est mort, s'empressa d'ajouter Minha face à la mine inquiète de sa sœur. Après tout, ce ne sont que des rumeurs.

Yoonha ne semblant pas vraiment convaincu, la fillette préféra changer de sujet.

Le soir de la cérémonie, tout le monde s'activait pour que tout soit parfait. Dans un long couloir, cependant, trois servantes discutaient des dernières nouvelles.

– J'ai entendu dire qu'ils allaient le donner à l'une des jumelles, lança la plus grande.

– Celui qui aurait causé la mort de maître Yuta ? s'exclama une seconde.

– Oui.

– Je pensais qu'ils s'en étaient débarrassé.

– Ils ne pouvaient pas. Ils ont déjà perdu Uza, répliqua la troisième.

– Ah oui.

– Ça va bientôt commencer, on ferait mieux de se remettre au travail.

Sur ces mots, les trois servantes reprirent leur travail.

AKUMA : L'héritageLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant