.31

9.2K 365 92
                                    

Salem aleykoum, Salut

Bissmilah❤

Haniya: Dans tes yeux

Haniya

Râyhana: Il manque ta valise tu l'as voit?

Moi: Oui elle est là-bas, elle arrive.

Nous étions à l'aéroport de Montpellier, nous étions le lendemain de la nouvelle..
Mon père et Iyed étaient restés là-bas pour encore trois jours.
Et avec Râyhana on était rentrés.

Nous allions pas du tout dormir à la maison et on avait prévenu notre père.
Moi j'allais dormir chez Kalyssa et Râyhana chez Neyla.
Youcef devait venir nous récupérer à l'aéroport.

J'ai donc récupéré ma valise et on est sorties, on l'a vue nous attendre au loin.
Nous sommes partis le rejoindre, nous l'avons salués puis nous sommes montés dans la voiture.

Râyhana et Youcef parlaient un peu, mais pas tant que ça.

Râyhana: Ton cousin ça va?

Youcef: Ils l'ont plongés dans un coma artificiel, je vais câbler.

Moi je parlait pas du tout.

Youcef: Ah ouais Haniya je te dépose à l'hosto?

Moi: Oui s'il te plaît.

Le trajet jusqu'à l'hôpital c'est fait tout en silence, arrivée là-bas j'ai remercié Youcef.

Youcef: T'appelles ta sœur après comme ça on vient te chercher.

Moi: D'accord merci et c'est quoi le numéro de sa chambre?

Youcef: 200 deuxième étage.

Moi: Ok merci.

Je suis sortie de la voiture.
Je suis rentrée dans l'hôpital, j'ai pris l'ascenseur jusqu'au deuxième étage, mon cœur battait la chamande.

J'arrive au deuxième étage, je me suis baladé dans le couloir avant de trouver la chambre numéro 200.
Je suis restée plantée devant celle-ci j'avais trop peur d'ouvrir.

J'ai soufflé, j'ai dit bissmilah puis j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai ouvert la porte.
J'ai directement refermé la porte derrière moi.
Il y'avais un seul lit.
Je me suis approché doucement.
Et je l'ai vue..

Il avait une couverture à moitié sur lui, il était relié à une machine, des perfusions, il avait un gros bandage sur le côté droit de son bas-ventre.
Il avait les yeux fermés.

Je me suis mordue la lèvre en le voyant dans un tel état.

Je me suis assise sur la chaise à côté de lui et je l'ai regardé.

Moi: Elias..

Silence.

Moi: Réveil toi..tu peux pas nous quitter maintenant..pardon je suis désolée j'aurais pas dû partir sans te dire au revoir..

J'ai essuyé la larme qui venait de m'échapper.

Moi: Ma grand-mère et après toi..s'il te plaît tu peux pas..je vais pas supporter ton absence réveil toi Elias..

𝑯𝒂𝒏𝒊𝒚𝒂: 𝑫𝒂𝒏𝒔 𝒕𝒆𝒔 𝒚𝒆𝒖𝒙Où les histoires vivent. Découvrez maintenant