Chapitre 2 : Manger des biscuits ou lui dire la vérité

21 2 20
                                                  

Sur le chemin, je prends mon temps afin de réfléchir à la façon dont je vais m'y prendre pour annoncer à Mike mes sentiments. Il faut que je le fasse... Que j'y arrive ! Jema a raison : je ne peux pas continuer à lui cacher mes sentiments, au risque de le regretter.

Je sais qu'il est chez lui. Je le sais car on est dimanche et qu'il ne sort jamais ce jour-là.  Il doit être dans sa chambre, en train de réviser son bac ou sur MSN, afin de sûrement voir les derniers «news» du lycée.

Mike a dix-huit ans, Il est brun, musclé, grand et il est guitariste dans le groupe du lycée. Toutes les filles sont dingues de lui... Y compris moi. Il est populaire auprès des élèves et des profs, mais pourtant, on dirait qu'il ne se rend pas compte de la façon dont les autres parlent et se comportent avec lui.

A la table de la cantine, par exemple, il se met toujours avec son meilleur ami Jordi. Mais au final, certains de l'équipe de foot et des filles -principalement- le rejoigne et ils finissent à quinze, à rire et à faire du bruit.

Toutes les deux, Jema et moi, on est souvent assise au fond du réfectoire. Aux tables, près de la terrasse qui donne sur la cour. Franchement à part Dina, une fille en fauteuil, Gino et Lino les jumeaux et Aria l'intello, on peut pas dire que notre coin soit le plus remarqué de la cantine. Même si Jema est un peu plus extravertie que nous. Elle est très populaire. Avec son style vestimentaire unique et une coupe propre à elle, j'ai tout de suite compris que c'est le moyen qu'elle a trouvé pour s'affirmer auprès des autres. Et ça marche ! Elle porte des coiffures extravagantes. Des mèches châtains clairs et auburn qui lui arrive aux épaules, parsemées de mèches violettes. Des t-shirt à motifs punk et coloré avec des jeans à la mode et des baggys, comme on en voit rarement, dans leur style. Aussi, elle se maquillage franchement d'un gris trait d'été-liner et d'un fard à paupières plus violet encore que ses cheveux. C'est sûre qu'à côté, avec mes habits et mon air timide, elle me fait de l'ombre. Aisément.

Je crois que je ne compte plus le nombre de fois où j'ai vu les gens qui l'a saluent et qui l'a hèlent dans les couloirs. Ils me disent bonjour par sympathie, je le lis dans leur tête.
Depuis qu'elle m'a rencontré, elle dit qu'elle aime bien rester avec moi. Pourtant, on vit déjà ensemble, elle pourrait très bien aller avec ses amis et on se verrai chez nous, le soir. Mais visiblement, ça lui fait plaisir. De toute façon, avec mes expériences précédentes à Rome, je ne serai pas du tout à l'aise pour aller à la rencontre de ses autres amis...

Je souris grâce à cette pensé, en secouant la tête et me concentre sur mes pas, avant de me replonger sur le plan de mon discours.

J'arrive devant chez Mike, sur le palier, plus vite que je ne l'aurai voulu. Le trajet s'est effectué en un éclair, ce qui m'angoisse, comme si c'était fait exprès.

Autour de moi, le vent agite les feuilles des arbres. Sur la route, un 4x4 gris passe à toute vitesse. Sauf une jeune femme qui promène son chien et un couple qui se balade, dans le parc en face, avec leur bébé, c'est un dimanche comme les autres : calme et silencieux.

Je respire un bon coup et je sonne.

Un chaleureux tintement se fait entendre, suivis de pas.

- Oui, oui, j'arrive !

La porte s'ouvre à demi.

Mike est trempé, le sourire aux lèvres, il me dit :

- Oh... Mia ? Salut ! Qu'est ce que tu fais là ? Ça va ?

Je le regarde de haut en bas avant de me rendre compte qu'il est torse nu. Le bas de son corps est caché par une serviette qui est serrée autour de sa taille. Je devine qu'il vient de sortir de la douche, sûrement pour venir m'ouvrir.

Mia, le pouvoir surnaturel - Vengeance - Tome 1Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant