Chapitre 36 : La parade (Partie 1)

418 56 62
                                    

🌿🌪💦🔥

Loan franchit la porte de l'appartement familial où il a partiellement grandi. Ayant été retenue par une mission auprès de son parrain, c'est avec une journée de retard par rapport à ses amis qu'il rentre chez ses parents. Il longe le couloir de l'entrée et débouche dans l'immense salon de la résidence. Dès lors, il croise les yeux de sa mère. Ivy pose sur lui un regard plein de fierté et amène ses mains devant sa bouche. Il porte encore son uniforme de soldat de la Ligue et c'est la première fois qu'elle le voit vêtu de la sorte. Le bout du nez de la femme devient tout rouge, ainsi que ses joues. Du bout du petit doigt, elle cueille une larme qui s'apprête à couler. Elle est émue et cette réaction provoque une certaine émotion chez Loan.

— Ça te va très bien, peut-il lire sur ses lèvres.

Loan contourne l'îlot de fauteuils et canapés où Sehan est installé et vient étreindre sa mère. Elle l'enveloppe de ses bras menus et le berce. Il l'entend renifler et lui-même se mord la lèvre pour ne pas sangloter à son tour.

— C'est fou ce que tu lui ressembles, murmure-t-elle avec difficulté à son oreille.

Un tressaillement hérisse le duvet de sa nuque et il étreint un peu plus sa mère alors qu'il sent ses doigts s'enfoncer dans son dos et s'agripper fortement, comme si elle n'allait jamais se résoudre à le quitter. Sans nulle doute qu'elle doit avoir l'impression de voir surgir un fantôme. Son parrain ne s'est pas gardé de faire cette remarque lorsqu'il a enfilé l'uniforme pour la première fois.

— Il serait si fier, lui glisse Ivy avant de se reculer.

Déglutissant, Loan admire le sourire de sa mère. Elle le contemple de haut en bas, puis époussette le tissu immaculé. Ses doigts tracent les contours des coutures bleu foncé et des empiècements représentant les éléments. Le jeune homme prend le temps d'admirer son reflet dans un miroir non loin. Son blouson parfaitement taillé et droit s'ouvre légèrement sur un fin t-shirt de la même couleur et qu'il garderait bien tout le temps tant il est doux. Un pantalon, plutôt serré, du même tissu et couleurs que la veste recouvre ses jambes avant de venir s'enfermer dans ses bottes noires.

— Tu seras aussi fière, maman, quand ça sera moi ? Sehan interrompt-il leurs retrouvailles.

Ivy porte ses prunelles d'une douceur infinie sur son fils cadet.

— Bien sûr, mon chéri. Mais garde celui de Laorelon encore quelque temps, veux-tu.

Loan sait Ô combien il est difficile pour sa mère de savoir ses enfants par de là le cocon qu'est Orfey. Jamais elle ne les empêchera de tout sacrifier pour la Ligue, c'est dans leurs gênes, comme elle leur a déjà dit des centaines de fois. Cependant, l'organisation lui a déjà beaucoup pris et la crainte doit lui nouer les entrailles à chaque fois que son fils aîné grimpe sur le Double EE.

Suivi de très près par sa mère, Loan rejoint son petit-frère sur le canapé. Orienté face à l'immense baie vitrée qui s'ouvre sur le ciel bleu d'Orfey, il se délecte de la vue. Le temps est calme pour une fois. Il fait froid, mais les intempéries semblent s'être éloignées, ce qui promet une belle soirée pour la fête de l'unification. Il étend ses jambes sur la table basse et s'enfonce dans les coussins autrement plus moelleux que ceux des salles communes de Laorelon.

— Vous avez pu effectuer nos derniers achats pour le voyage ? Demande Loan, l'air de rien à son cadet.

Ils n'ont pas caché à leur mère qu'ils partent quelques jours. Ce qu'ils ont gardé pour eux, c'est leur véritable destination. Sehan opine sans relever la tête d'une partie de Ramane qu'il effectue seule sur un écran tactile.

Le Cristal Pur ~ Tome 1 ~ TERMINÉOù les histoires vivent. Découvrez maintenant