Chapitre 31 : La reserve

502 61 145
                                    

🌪🌿💦🔥

Après le déjeuner, Erine et Sehan déambulent, l'air de rien, dans les couloirs du bâtiment de la direction de l'école à la recherche du capitaine Malcombe. Bien qu'Erine soit encore un peu bouleversée par la discussion qu'elle a eu avec son père la nuit dernière, elle n'en oublie pas son objectif : qu'il l'emmène dans la réserve de la bibliothèque.
Erine retrouve son géniteur en train de savourer un digestif avec ses collègues dans l'un des nombreux petits salons du bâtiment. Elle et Sehan s'appuient chacun d'un côté de la porte et le dévisagent avec insistance. Erine se doute qu'il joue de sa patience quand elle le voit saisir une viennoiserie sur la table basse et la manger petits morceaux par petits morceaux. La jeune femme souffle en se balançant d'un pied sur l'autre.  Finalement, son père daigne enfin se lever. Il tape dans la main de l'un de ses collègues et vient à la rencontre de ses deux élèves.
— Vous désirez quelque chose ? demande-t-il, l'air de rien.
— Aller dans la réserve ! répond franchement Erine.
Il soupire en zieutant momentanément dans la direction opposée.
— J'espérais que vous auriez oublié.
— Aucune chance !
— Évidemment... rétorque Malcombe. Très bien, se résigne-t-il, quand voulez-vous y aller ?
— Maintenant, lui lance la jeune femme avec un sourire d'ange.
— Vous n'avez pas cours ?
— Non, et vous non plus, je commence aussi à connaître votre emploi du temps, fait Erine, un air malicieux sur le visage. Dites-vous que ça ne sera pas un après-midi de perdu...
Avec sa phrase, elle compte sur son côté professeur pour se ravie d'emmener deux de ses élèves dans le temple du savoir.
— À ce propos, la coupe-t-il, je ne sais toujours pas pourquoi vous voulez y aller.
— Nous pensons que les livres dans lesquels est écrit l'emplacement du Cristal Pur se trouvent dans la réserve, répond calmement Ervan.
— Encore cette obsession des pierres ! rit le capitaine.
Erine ne trouve pas ça drôle et l'expression de son visage le fait bien comprendre.
— Vous savez tout comme nous que c'est une piste qu'on ne peut pas ignorer, continue Sehan sur le même ton, très mature. Je sais que vous, adultes, vous trouvez cela un peu trop irréel et que des remèdes trouvés dans des contes peuvent vous paraître idiots, mais c'est une hypothèse en laquelle nous croyions, et toi aussi. Sinon, vous ne nous auriez pas laissé pousser nos recherches.
Erine note que son ami sait décidément mieux s'y prendre qu'elle. Malcombe n'a pas l'air de vouloir explicitement reconnaitre que les deux jeunes ont raison, mais son sourire d'en charge.
— Retrouvez-moi dans un quart d'heure au hangar.
Satisfaite et un sourire triompant sur les lèvres, Erine remercie son père et s'en va, ravie. 
Erine passe tout le trajet de l'école à la bibliothèque à écouter Sehan questionner le Capitaine sur sa dernière mission sur Novlia. Cela-même où il a emmené Loan et Aven. Erine réalise qu'elle n'a pas pris le temps de s'intéresser à la première sortie de son ami en tant qu'agent officiel de la Ligue. Et vu ce qu'elle entend à l'instant, elle aurait dû.
Hors de la capsule en mouvement, le paysage d'Orfey, mais Erine, bien qu'elle soit tournée vers la fenêtre, ne le voit pas. Loan a atteint le but ultime de son existence, il avait enfin enfilé cet uniforme tant convoité et, obnubilée par sa quête, elle n'a pas été à ses côtés pour ce moment unique. Maintenant qu'elle y repense, il est rentré bouleversé, la mine ternie par les horreurs qu'il a vues lors de cette mission. Erine se demande si pendant qu'elle rêve d'Ubert, lui rêve des corps carbonisés de Novlia ? La gorge d'Erine est soudain étreinte par la culpabilité. Comme toujours, il a été là lorsqu'elle est rentrée en pleurs, elle a trempé son t-shirt avec ses larmes, mais ce n'est que maintenant qu'elle réalise qu'il avait besoin de réconfort autant qu'elle. 
Lorsqu'ils sont à la bibliothèque, Malcombe demande à ce qu'on lui ouvre la réserve. Il est contraint de montrer sa carte ID. Une hôtesse les guide jusqu'à un ascenseur. Contrairement à ceux qui mènent dans les étages supérieurs, il n'a aucune ouverture vers l'extérieur. 
Erine écarquille grand les yeux lorsque les portes de l'ascenseur s'ouvrent. Le lieu est immense et elle n'en voit pas le bout. Est-ce dû à une illusion d'optique ou cette pièce s'étend sur des kilomètres ? Tout comme dans les étages supérieurs, les racines des arbres qui entourent le bâtiment transpercent les murs et serpentent entre les allées. Des petites capsules motorisées guident les visiteurs d'un point à un autre, ce qui ne fait que confirmer l'immensité de l'endroit. Il n'y a aucune ouverture sur l'extérieur, mais des panneaux lumineux au plafond donne l'impression d'y voir comme en plein jour. 
— J'espère que vous savez précisément ce que vous cherchez, déclare Malcombe.
— Oui, très précisément ! répond Sehan sur un ton confiant. Après, où devons-nous chercher, je n'en ai aucune idée.
— Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à faire appel à moi, lance gaiement la bibliothécaire avec un large sourire aux lèvres.
— Non merci, on devrait s'en sortir, la renvoi le Capitaine.
Erine remarque un plan par section accroché sur le mur non loin d'eux. Elle s'y avance pour découvrir toutes les unités et départements que compte cette réserve. Le classement est plus ou moins le même que celui des documents accessibles au grand public, à la différence qu'ici il y a des documents d'une valeur inestimable.
— Il y a une console de recherche quelque part ? s'enquiert Erine, faisant le plan moue devant le plan.
Elle voit son père faire glisser sa Carte ID devant le plan et un clavier apparaît :
— Oh, c'est magique ! dit Erine, ravie.
Elle agite frénétiquement ses petits doigts au-dessus des touches avant de les laisser retomber pour taper sa recherche. Elle ne cherche pas différents termes à saisir et écrit directement : Cristal Pur. Ses yeux pétillent d'excitation lorsqu'une liste interminable se déroule à l'écran.
— Forcément, ici, ça va plus vite, constate Sehan.
— Vous avez conscience que tout ce qui se trouve ici et non là-haut, c'est ce que la Ligue ne veut pas que le grand public voit.
— Mais vous n'êtes pas le grand public, Capitaine, rétorque Erine avec malice alors qu'elle sait que c'est sous le nom de son père que sa recherche est enregistrée.
Malcombe soupire, mais Erine n'en tient pas compte. Elle fait défiler la liste d'ouvrages, de documents officiels, de lettres, d'articles de presse, d'enregistrements audio ou encore de livres d'histoire. Elle relève quelques documents dont le titre mentionne Lanara Hask, mais ils sont minoritaires par rapport aux autres sujets. La date de chaque ouvrage est indiquée en bout de ligne et la plupart sont incroyablement anciens, remontant à plusieurs siècles.
— Vous qui êtes féru d'histoire, vous ne vous êtes jamais intéressé à celle qui semble entourer le Cristal Pur ? demande Erine à son père.
— L'Histoire de la Ligue est longue, je n'ai pas encore eu le temps de tout explorer, rétorque le Capitaine.
— Hmm, hmmm...
Les yeux d'Erine continuent de parcourir les différents titres, jusqu'à ce qu'un mot revienne de plus en plus : Tehren. S'agirait-il de la fameuse planète ? La jeune femme visualise l'immense carte de l'espace qui habille le mur de l'entrée de l'internat. A-t-elle déjà vu ce nom ? Comment le savoir, l'univers est gigantesque et elle réalise soudain qu'elle ne connaît le nom d'une trentaine de planètes à peine alors qu'il y en a des centaines.
—   Tehren, ça vous parle ?
Le Capitaine fronce les lèvres et les sourcils, signe évident que ça ne lui dit rien. Erine ouvre une nouvelle fenêtre de recherche et y tape le mot. Une sphère se dessine puis sort de l'écran pour flotter holographiquement devant elle.
—   C'est une planète ! confirme Erine, satisfaite.
Malcombe se saisit d'une sorte de bille qui traine à côté de la console numérique. Il se dirige dans un espace vide de la pièce, puis lance la en l'air. Au lieu de retomber, l'objet s'immobilise et déploie autour une carte holographique, une carte de l'espace.
La bille représente Orfey, le centre de l'univers selon les codes de la Ligue.  Erine ne met pas longtemps à repérer Tehren, mise en surbrillance parmi les autres grâce à l'informatique. Noyée au milieu de grosses exploitatées par la Ligue pour leurs ressources énergétiques, la fameuse Tehren paraît minuscule. Les yeux d'Erine font plusieurs fois le chemin entre Orfey et Tehren, puis le trâce finalement avec son doigt. La bille enregistre le mouvement et de nouvelles informations apparaissent, donnant la distance exacte entre les deux planètes, ainsi que leurs différences. Tehren, bien qu'habitée, ne semble pas avoir des conditions climatiques aussi favorables que celle d'Orfey et ses proches voisines. Quelques photos défilent, montrant un paysage verdâtre et caillouteux.
Erine s'en retourne tapoter sur le clavier de la console jusqu'à trouver quelques manuels sur la planète. Quelques documents numérisés apparaissent :
— Tehren a été annexée par la Ligue y a plus de 700 ans... Apparemment ça ne s'est pas fait dans la douceur.
Elle fait glisser son doigt sur l'écran pour révéler la suite de l'article.
— Il y a eu des combats... continue Erine. La population était divisée, certains voulaient rejoindre la Ligue, alors que d'autres non. Les Ontéviliens se sont mêlés au conflit...
Erine grimace et se tourne vers son père.
— Qu'est-ce qu'ils sont venus faire là ceux-là ?
Le Capitaine hausse les épaules. Erine reporte ses yeux sur l'écran et reprend sa lecture.
— Ah ! s'exclame-t-elle. Il est écrit que les Tehrenniens ont voulu repousser l'envahisseur grâce à une arme ... magique... c'est entre guillemets, appelé le Kryvit, capable de priver les envahisseurs de leurs dons.
Ses pupilles vont d'un bout à l'autre des lignes.
— C'est ce qui a attiré les Onteviliens, d'ailleurs, dit-elle à Sehan et son père.
— Sympa comme conflit, relève Sehan. Ça s'est terminé comment ?
Erine fait volte face et pointe la carte flottante du doigt.
— Tehren appartient à la Ligue... Malgré le Kryvit, les forces de la Ligue étaient plus nombreuses et ont réussi à dominer les résistants et Tehren est devenue la propriété de la Ligue.
Erine ne peut contenir un rire bref et amer, repensant à tous les beaux récits dont on la berce depuis l'enfance. Toutes ces histoires où l'organisation et ses Contrôleurs sont soit-disant arrivés en sauveurs des peuples à l'agonie. En revanche, les articles qui relatent les envahissements, les tortures et les génocides ne sont que très rarement évoqués. Et c'est ce qui semble s'être passé sur Tehren. Non seulement que de vouloir cacher l'existance d'une arme contre ses supers soldats, la Ligue tenait à cacher sa monstruosité.
Erine tape ensuite le mot « Kryvit » dans le moteur de recherche. Est-ce le nom Tehrennien du cristal pur ? Il n'y a que quelques informations qui apparaissent dont une photo plutôt floue des fameuses armes utilisées durant le conflit. Taillée en tige pointue, la pierre semble lisse et d'une teinte blanchâtre.

Le Cristal Pur ~ Tome 1 ~ TERMINÉOù les histoires vivent. Découvrez maintenant