Chapitre 26 : Test de sphères (partie 2)

480 64 132
                                    

💦🌿🌪🔥

De retour dans le centre de Novlia, Malcombe récupère toutes les sphères de feu qu'il croise et les dispose dans tout le Double EE sous les regards sceptiques de son équipage.

— ­Je vous promets de vous sauver si jamais ça tourne mal, se défend-il.

Loan voit la seconde du Capitaine se pincer les lèvres, les bras croisés sur sa poitrine.

— Une jeune équipe prometteuse est en phase de trouver une... solution ... continue Malcombe.

Cette fois, Loan soupire et s'affaisse lourdement contre le mur le plus proche. Secouant la tête, il dévisage son parrain qui sur joue l'étonnement d'une telle réaction. Le jeune homme a très bien compris à quelle équipe son supérieur fait référence.

— Tu ne devrais pas les encourager, proteste Loan.

Il s'est disputé assez violemment avec Erine dans le but qu'elle ne se fasse pas de faux espoirs. Toute la déception et la colère qu'elle a ressenti à ce moment, l'incompréhension dans son regard, il les ressent encore. Cependant, il refuse de les laisser, elle et ses amis, croire à de telles fantaisies et prendre des risques inutiles. La Ligue et ses agents sont là pour ça. Il est là pour ça.

— J'ai connu un homme qui disait que tant qu'elle n'a pas été désapprouvée, aucune théorie n'est impossible.

Malcombe pose une bille élémentaire sur une étagère pile à côté de la tête de Loan. Ce dernier porte ses yeux sur le petit objet et le fixe durant un temps certain, jusqu'à ce que sa rétine le picote.

Les heures passent, les analyses se poursuivent et malgré l'omniprésence de sphère de feu sur le vaisseau, aucun agent ne s'est encore écroulé. Certains commencent même à s'en amuser, feignant des malaises ou des départs d'incendies. Une blague de mauvais goût qui n'a pas amusé le Capitaine... jusqu'à ce qu'il en fasse une lui-même. Loan est avachi dans un fauteuil, une tablette entre les mains, il zieute de temps en temps vers son parrain qui est trop heureux de clamer que le feu n'est pas déréglé. Maintenant qu'il est convaincu, il est obnubilé par le fait de retrouver ce qui a provoqué l'éruption. Cela fait plusieurs minutes que Loan a arrêté d'écouter toutes les théories farfelues qu'il a émises concernant le dérèglement du temps et les différents attentats qui ont eu lieu dans la galaxie. À bord du Double EE, le jeune homme découvre une nouvelle facette de son parrain, celle du Contrôleur qui voit l'univers comme un immense terrain de jeu. Est-ce encore une autre manière pour lui d'occulter toutes les horreurs auxquelles il assiste chaque jour ?

Essayant de se rendre hermétique aux sons extérieurs, Loan reporte son attention sur le film qui défile sur sa tablette. Voilà une quinzaine de fois qu'il se repasse l'image flou d'un homme en noir qui apparait et disparait entre les flammes. Cette idée l'obsède, est-ce un mirage, une projection ou une personne faite de chair et d'os ?

— Tu ne peux pas arrêter d'y penser, n'est-ce pas ?

Loan sursaute, pris dans l'action de son film, cherchant les moindres détails sur l'image.

— Toi non plus ? rétorque Loan.

Malcombe semble avoir retrouvé son calme. Poussant un long soupir, il s'assoit dans le fauteuil en face de son filleul et lui retire l'écran des mains. Finalement, un petit sourire tendre, mais nostalgique s'esquisse sur les lèvres de l'homme.

Il serait revenu, Loan, affirme Jahnathan avec douceur. J'y pense, parce que c'est la seule personne que j'ai entendu dire dans ma vie vouloir apprendre à manipuler jusqu'à sa propre matière pour être capable de se téléporter, mais si ça avait été le cas, il serait revenu.

Loan est tenté d'affirmer qu'il est revenu, qu'il l'a revu, mais il n'est plus un gosse. On lui a tant répété que l'imagination de l'enfant de huit qu'il était ce soir où il a cru le voir surgir dans son dos lui jouait des tours, qu'il a fini par le croire. L'adulte qu'il est aujourd'hui, n'a d'autre choix que de se résigner. Si une personne a pu penser à la téléportation, d'autres en sont également capables.

— Un jour... commence Loan.

— Un jour, j'apprendrai à me téléporter... l'accompagne son parrain.

— Et ce jour-là, sois sûr que je te reviendrai toujours, terminent les deux ensembles.

Cette phrase que Loan a entendu à chaque fois qu'il partait en mission jusqu'à l'âge de trois ans, Jahnathan Malcombe a dû l'ouïr des centaines de fois, et sa mère encore plus. Loan respire difficilement, cette première mission est plus émouvante qu'il ne l'aurait cru. Il s'est imaginé ce jour tant de fois. Celui où pourrait dire avec fierté qu'il y est, qu'il a réussi à monter à bord d'un vaisseau en tant qu'un membre d'équipage. Les larmes qui lui montent aux yeux doivent le trahir puisque Malcombe pose une main paternelle sur son épaule. Il le gratifie d'un sourire, heureux de partager ce moment avec celui qui l'a aidé à s'élever. Une part de lui vit au travers de Jahnathan, pas la plus folle, mais la fierté qu'il aurait s'il le voyait, brille dans les pupilles du Capitaine.

— C'était comment, votre première mission ? s'enquiert Loan alors qu'il connait déjà ce récit.

— Autrement plus calme, rigole le Capitaine. À mourir d'ennui, même, surtout pour lui qui ne supportait pas rester assis plus de cinq minutes. Le Capitaine Nuha nous avait emmené dans une mission de récupération de données à propos d'un risque d'inondation de cultures nourricières sur Gemarn.

L'ennui ressenti lors de cette journée doit encore hanter les nuits du Capitaine puisqu'il se lit encore sur son visage quand il en parle. Son expression tire même un léger rire à Loan.

— On s'ennuie souvent dans l'espace, tu verras ! lâche son parrain.

Loan ricane, s'il y a une chose qu'on n'apprends pas aux jeunes Contrôleurs, c'est comment tuer l'ennui sur un vaisseau spatial. Or, tuer le temps semble être l'une des occupations principales des agents en mission. D'ailleurs, à sa droite, certains sont en train de s'affronter dans une partie de Ramana plutôt que d'analyser les vidéos transmises par le gouverneur de Novlia. Certains ne sont pas des Contrôleurs, mais la plupart ont grandi à Laorelon dont l'ambiance familiale se retrouve à bord. Loan se demande si la même atmosphère règne sur tous les vaisseaux de Ligue ? Pour l'instant, il a la chance d'avoir été affecté sur le Double EE, mais l'avenir pourra tout aussi bien l'envoyer à bord d'un bâtiment où ne connaîtra personne et où le Capitaine ne tolérera pas que ses soldats jouent aux cartes les pieds sur les fauteuils. 

💦🌿🌪🔥

Et voila pour cette excursion en mission ! Qu'en avez-vous pensé ? c'est sympa de sortir un peu de l'école ? 


Le Cristal Pur ~ Tome 1 ~ TERMINÉOù les histoires vivent. Découvrez maintenant