Chapitre 26 : Test de sphères (Partie 1)

478 62 114
                                    

🔥🌿🌪💦

De retour à la surface, même si les fumées flottent toujours dans l'air, Loan est heureux de respirer un grand coup. Il tousse à en cracher ses poumons, râle, puis jure, avant de reprendre une respiration normale. Il décroche enfin ses lunettes dont le caoutchouc collé à sa peau le gratte. Il constate de grosses traces rouges autour des yeux d'Aven et des autres membres de l'équipe en se disant qu'il ne doit pas faire exception. Malcombe, lui, ainsi que sa seconde, ont l'air moins affectés et le Capitaine esquisse même un sourire en voyant le soleil rouge disparaitre au loin. Loan tente de garder un moment les yeux rivés sur la boule de feu qui illumine l'horizon sans baisser le regard vers le sol calciner. Le voilà à la cime du volcan, le point culminant de la planète. Malgré la désolation qu'elle a provoquée, il ne peut s'empêcher de penser que l'éruption avec toutes ces nuances de rouges devait être belle à admirer.

Durant la descente des parois accidentées, Loan joue l'équilibriste d'une roche à l'autre et ne perd jamais son parrain du regard. Le Capitaine a l'air songeur. Ses jambes avancent, esquivent chaque obstacle alors que ses yeux ne semblent plus voir le décor autour d'eux. Avec souplesse, Loan saute sur un caillou tout à côté de l'homme.

— Ce n'est pas dû au dérèglement des éléments.

Loan s'arrête une seconde, le temps d'observer son parrain avec intensité, attendant son explication.

— Ça n'aurait pas de sens, reprend le Capitaine. Pourquoi le feu ne deviendrait fou que maintenant alors que les trois autres nous donnent du fil à retordre depuis deux mois ?

Il se frotte le menton, puis les yeux en soupirant.

— Novlia est sous-surveillée ces derniers temps car elle était, jusqu'à aujourd'hui, la seule planète où aucun événement inquiétant ne s'était produit. Le terrain de jeu idéal pour des terroristes qui font d'une pierre deux coups. Ils détruisent des vies et des installations et nous font douter de la santé du feu.

Le cœur de Loan manque un battement, croyant que son parrain, perdu dans ses réflexions, va percuter une roche et tomber, mais le Capitaine le contourne sans même sembler la voir. Sont-ce toutes ses années d'expériences qui le rendent si agile ?

— Tu en penses quoi ? lui demande-t-il.

Loan s'arrête net. Il a l'impression que son cerveau est incapable de réfléchir comme si la fumée l'avait pénétré et l'empêchait d'avoir les idées claires.

— Le feu n'aurait-il pas pu se dérégler après tous les autres ?

Le Capitaine fait la moue et puis, il esquisse un sourire comme si une idée de génie venait de le traverser. Il s'arrête et fait signe à son équipe de faire de même.

— Est-ce que quelqu'un a une sphère de feu ?

Loan n'est pas surpris d'entendre plusieurs de leurs compagnons répondre positivement. Les sphères élémentaires sont désormais interdites à Laorelon, cependant, celle du feu n'étant pas déréglées, elles sont tolérées en cours ou pendant les missions. Malcombe tend la main vers l'un de ses hommes qui fouille ses poches avant d'en tirer une jolie perle orange. D'un signe de la main, le Capitaine invite son groupe à former un cercle.

— S'il y en a qui ont peur, reculez tout de suite, indique-t-il.

Loan pense avoir compris son dessin. Les sphères élémentaires sont le principal vecteur du dérèglement chez les humains, si le feu est touché, celui-ci contaminera l'un d'entre eux. Les soldats se dévisagent. Loan perçoit une légère appréhension et lui-même hésite à reculer. Son parrain doit être sacrément sûr de lui pour presque ordonner à ses subordonnés de s'exposer ainsi à l'élément. Personne ne s'écarte, mais Loan en voit quelques-uns plisser les paupières au moment où Malcombe révèle la perle de feu. Dans le creux de la paume du Capitaine, la grosse bille orangée où Loan voit la petite braise se consumer demeure inerte. Contrairement au hurlement du vent ou à l'écoulement de l'eau qui se révèlent bruyants lorsque ceux-ci sont déréglé, le feu, ici, ne crépite pas plus fort que d'ordinaire. La sphère n'a pas l'air de s'échauffer non plus.

Ceux qui ont fermé les yeux au départ les rouvrent progressivement. Loan fixe désormais la sphère dans l'attente que quelque chose se produise. Mais au lieu de l'inquiétude, c'est l'impatience qui le gagne. Ses jambes commencent à s'agiter et il se balance d'un pied sur l'autre. Depuis combien de temps sont-ils là à fixer cette sphère inanimée ?

— Bien ! s'exclame enfin le Capitaine en rengainant la perle de feu.

En même temps qu'il retire son bras, un soupir de soulagement résonne dans le groupe.

— Comment vous sentez-vous ?

Loan zieute en direction d'Aven, toujours bien portant, ses pommettes rougies par la chaleur ambiante, mais un rictus satisfait sur les lèvres. Les autres membres du groupe haussent les épaules, ce petit exercice ne semble pas avoir déclenché la moindre réaction dans leur corps. Loan, lui, est soulagé. Il ne se voyait pas terminer sa mission à l'hôpital. Tout le reste de la descente du volcan, Malcombe marche au-devant du groupe, apparemment satisfait il jette la sphère en l'air et s'amuse à la rattraper. Loan marche non loin de lui et l'observe non sans une pointe d'amertume. Il ne l'aurait jamais cru capable d'exposer une partie de son équipage à un tel risque pour prouver une théorie. 

🔥🌿🌪💦

Olala, pas prudent prudent le Capitaine ! Mais décidé à trouver ce qui cloche avec les sphères ! D'ailleurs, je suis curieuse de connaître cos théories quant au dérèglement des éléments 😁

Le Cristal Pur ~ Tome 1 ~ TERMINÉOù les histoires vivent. Découvrez maintenant