Chapitre 20 : Le cercle élémentaire (partie 2)

557 73 105
                                    

🌿💧🔥🌪

Erine porte ses pupilles sur Sehan. Il lève les yeux et l'air plongé dans ses pensées, il observe le ciel étoilé, sans nuage, au travers de la baie vitrée.

— Si le cercle existe, je parie qu'il est tout proche de nous !

Il se redresse d'un coup et s'élance au travers du réfectoire. Il ouvre l'une des portes fenêtres donnant sur la terrasse qui le borde. Immédiatement, le froid s'engouffre dans le vaste espace. Déanna grogne en se serrant contre Erine. La blonde, contrairement à ses amis, n'est pas protégée par un quelconque feu intérieur. Sehan s'immobilise sur le perron enneigé et lève le nez en l'air. Intriguées, Erine et ses amies s'approchent, s'arrêtant tout de même sur le pas de la porte. De là, Erine apprécie la vue sur le parc de l'école et son petit lac gelé qui se dessine en contre bas.

Erine sent une irrépressible envie de s'élancer et courir dans la neige. Entre les journées passées à étudier et les soirées enfermée dans l'internat, les escapades au grand air se font rares.

— Avancez, leur indique Ervan.

C'est avec réticence qu'Erine accède à sa demande en faisant un petit pas, puis un deuxième vers le centre de la terrasse. Les quelques bancs et tables où elle s'installe l'été sont recouverts de poudreuse et ne donnent pas envie de s'y vautrer.

— Orfey est l'épicentre du pouvoir des Contrôleurs, débute le jeune homme. Enfin c'est là qu'on en recense le plus grand nombre et plus on s'éloigne de la capitale, plus nos pouvoirs perdent de leurs capacités, on est d'accord.

Erine et ses amies acquiescent.

— Un phénomène qu'on n'explique pas, poursuit-il. Et si ce n'est pas l'éloignement avec Orfey, mais l'éloignement avec le Cercle Élémentaire, supposé être la source de nos dons, qui causait cet amenuisement.

Il a toute l'attention des ses trois amies. Tout en exposant sa théorie, le jeune homme, Erine l'observe esquisser des grands gestes vers l'espace, symbolisant ainsi la notion d'éloignement à laquelle il faisait référence. Plus il parle, plus un large sourire se dessine sur le visage de Miolaine.

— Ce qui m'amène à penser que si le cercle existe, il est tout près !

— Ici, sur Orfey ou même, peut-être directement dans l'école, elle aurait pu être bâtie aussi dessus ?

Erine écoute Miolaine se perdre dans ses hypothèses, énumérant tout un tas de probabilités et de lieux, elle voit Sehan s'approcher d'un tas de neige sur le rebord d'une table. Tout en encourageant la blonde dans ses théories, il empoigne un paquet de neige qu'il forme en boule. Suivant la scène, Erine et Déanna reculent d'un pas. Dès qu'elles sont à distance respectable et que Miolaine a le dos tourné, il lui envoie la boule de neige qui s'écrase dans ses fins cheveux blonds.

Coupée dans son élan de pensée, Miolaine met quelques secondes avant de réaliser. Puis, quand la neige fond et atteint sa peau, elle hurle.

Sehan, lui, est plié de rire.

— Je suis désolée, Miolaine, je ne crois pas en l'existence du cercle élémentaire, mais l'excuse était trop bonne pour vous attirer dehors.

Les joues pourpres de rage, Miolaine fait s'abattre sur lui toute la neige reposant sur une avancée du toit. Il plie de moitié sous le poids de la poudreuse. Tous deux simplement vêtus d'un léger pull en coton, dégoulinent et grelottent déjà à cause de l'eau ayant imbibé et transpercé les mailles.

Voyant un second tas s'abattre sur lui, Sehan forme un bouclier de glace avec ses pouvoirs et réussit à dévier ce dernier sur son assaillante.

Cette bataille improvisée attire d'autres élèves présents dans le réfectoire. Afin d'aider Miolaine, Erine et Déanna fabriquent un stock conséquent de boules de neige. Erine attire la poudreuse à elle pendant que Déanna forme les projectiles avec ses petites mains sans gants.

— Froid, froid ! s'exclame Déanna à plusieurs reprises.

Rapidement, deux groupes se forment à chaque extrémité de la terrasse. Une féroce bataille s'engage entre les élèves : rafales de vent, confection de blocs ou même de pics de glace, tous les coups sont permis. Sehan a été rejoint par ses colocataires et amis d'enfance. Les deux clans ne sont pas équitables, regroupant des élèves de tous les niveaux de maîtrise et de tous les âges.

Une lourde boule de neige s'écrase sur le visage d'Erine et fond instantanément au contact de sa peau. Aveuglée par l'eau qui pénètre dans ses yeux, elle ne voit, ni ne peut intercepter un second projectile. L'eau glacée imprègne rapidement le col de son pull et coule dans son dos. Elle frissonne, ses muscles se contractent, mais rien qui n'entache sa bonne humeur. Tendant une main au hasard dans le vide, elle stoppe la troisième boule de neige. Clignant des yeux, elle aperçoit, floue, la silhouette de Loan aux côtés de son petit frère. Faisant appel à toute sa force mentale, elle balance dans sa direction, toute la neige qu'elle réussit à balayer. Par le même temps, elle gèle toute l'eau autour des pieds de son rival. Pris de cours, Loan doit choisir entre éviter la neige ou éviter la chute. Lorsqu'il atterrit lourdement sur le sol, Erine affiche un air vainqueur. Comme tous les autres, il est légèrement vêtu. Entendant qu'une bataille avait débuté sur la terrasse, il a certainement quitté sa chambre précipitamment pour se joindre aux festivités.

Le grand brun se relève, tentant de ne pas glisser à nouveau. Autour d'eux, les élèves chutent les uns après les autres, la terrasse est devenue une vraie patinoire. Les Contrôleurs Absolus et Innés ayant la capacité de créer les éléments et donc la neige, les munitions ne faiblissent pas et plus de nouveaux élèves arrivent sur les lieux, plus la mêlée reprend.

— Tu m'as trahi ! lance Erine à Loan qui s'approche d'elle.

— Le mot n'est-il pas un peu fort ? rétorque l'intéressé. Je ne peux pas toujours être de ton côté.

— Et que fais-tu de nos pouvoirs en symbiose ? questionne-t-elle, se souvenant que c'est ainsi qu'il a désigné leurs dons quelques jours auparavant.

— Ça !

En même temps qu'elle forme un amas de neige dans sa main, il l'explose par la pensée. Erine réitère son geste, il éclate une seconde fois. Il ne s'est pas laissé duper alors qu'elle a voulu lui parler pour le déconcentrer. Loan conçoit à son tour une boule de neige et la jette à Erine qui, malheureusement, n'ayant pas l'expérience de son aîné, ne peut l'intercepter avant qu'elle ne s'écrase au niveau de ses yeux.

— L'expérience, Erine, l'expérience ! lance-t-il alors, affichant un air complaisant.

Elle grogne, mais accepte volontiers son aide lorsqu'il lui enlève les blocs de glace qui se sont faufilés dans son cou et le col de sa veste.

Lorsque la terrasse est complètement gelée et impraticable, la bataille de neige générale prend fin sous le regard plutôt sévère des surveillants de l'internat. Ces derniers ne disent pas un mot lorsqu'un à un, les élèves passent devant eux pour retourner à l'intérieur, mais Erine sait qu'ils désapprouvent ce qui vient de se produire. 

🌿💧🔥🌪

Et voilà pour ce chapitre 20 ! j'aime énormément la fin toute légère de ce chapitre ! Ca change des sérieux du début. 

J'espère que vous appréciez toujours votre lecture ! Si vous êtes arrivés jusqu'au chapitre 20, je pense que oui ! N'hésitez pas à me faire des retours, ça me fait plaisir et ça m'aidera à améliorer encore l'histoire ^^

Le Cristal Pur ~ Tome 1 ~ TERMINÉOù les histoires vivent. Découvrez maintenant