Chapitre 19 : Apparaitre et disparaitre (Partie 1)

547 73 69
                                    

🌿🌪🔥💧

Dans les jours qui suivent, la tempête ne se calme guère. Erine, ainsi que tous les élèves et le personnel de Laorelon, est parquée à l'internat. Trois jours où plus de mille personnes ne peuvent sortir et doivent cohabiter dans un seul et même bâtiment.

Durant la traversée, la tempête de neige provoquée par les éléments déréglés a touché une dizaine d'apprentis qui ont pu être évacués par voie aérienne. Jamais Erine n'aurait cru voir ce type d'équipement d'élite fouler l'air d'Orfey. La Ligue a fait venir les vaisseaux aerosavior en urgence depuis les planètes où ils ont l'habitude de voler. Les soldats d'élite ont en même temps déposé du matériel médical de pointe et des soigneurs de l'hôpital au cas où d'autres élèves seraient contaminés avant la fin de la tempête. Ce qui est bien entendu arrivé malgré toutes les précautions prises.

Certains professeurs, dont Malcombe, tentent de faire cours dans les salles communes, la petite bibliothèque du premier étage ou encore dans le réfectoire, mais personne ne les écoute vraiment. Par moment, la neige se calme, mais pas le vent et ce qu'il se passe à l'extérieur est toujours plus intéressant que les leçons théoriques. Quasiment toute la planète ainsi que certaines qui l'avoisinent sont plongées dans la tempête. Les seules nouvelles qu'Erine et ses camarades ont de l'extérieur, ce sont les informations diffusées en continu sur les écrans des salles communes. À part du blanc, du gris et des rafales, les images ne changent pas souvent. Erine sait ses proches à l'abri et c'est tout ce qui lui importe. Les communications entre Laorelon et le reste du monde sont restreintes et les cartes de communication dysfonctionnent, ainsi tous les soirs, le directeur de l'école prend la parole devant les caméras pour donner de leurs nouvelles. Un moment joyeux où les apprentis les plus téméraires n'hésitent pas à s'infiltrer dans son bureau pour faire les pitres. C'est donc attentive devant son écran qu'Erine attend chaque soir la bêtise du jour. Cependant, ces prises de paroles ne font jamais mention du dérèglement chez les élèves.

Enfin, un matin, Erine s'éveille calmement, sans entendre le bruit sourd du vent. Lorsqu'elle et ses amies ouvrent le volet de leur chambre, elles sont éblouies par le soleil qui se reflète dans la neige. Erine passe la tête par la fenêtre. Il a tant et tant neigé que cette dernière arrive quasiment à hauteur du deuxième étage. Erine voit certains élèves sortir par les fenêtres et s'enfoncer jusqu'au cou dans la poudreuse. Si heureux de pouvoir ressortir, ces derniers éclatent de rire pendant que leurs amis tentent de les sortir de là. Alors qu'Erine regarde ses camarades galérer en se moquant, une boule de neige s'écrase sur son visage. En bas, tenant plus ou moins en équilibre sur la neige, elle voit Loan et Aven, préparant d'autres projectiles. Sans hésiter, Erin et ses amies s'habillent le plus chaudement qu'elles peuvent et les rejoignent. Erine n'aurait cru sortir un jour de sa chambre en sautant par la fenêtre.

Un peu plus loin, Erine voit de la fumée sortir des cheminées des petites maisons du village qui bordent l'école. Les toits sont dissimulés sous le manteau blanc, mais la vie reprend peu à peu.

— Oh, le bâtiment des classes est ravagé ! entend-elle quelqu'un s'exclamer.

Erine lève les yeux vers le lieu qu'elle a précipitamment quitté quelques jours plus tôt. Les portes semblent être restées ouvertes après le départ de tout le monde.

— On n'est pas près de retourner s'y ennuyer, semble s'amuser un autre élève.

En effet, une partie de la charpente métallique et ses plaques en verre qui composent le toit se sont avachies sous le poids de la neige. Erine s'approche en se faisant la réflexion que le trajet lui paraît bien plus court que la dernière fois, et constate que plusieurs des passerelles qui relient les étages se sont effondrées.

Le Cristal Pur ~ Tome 1 ~ TERMINÉOù les histoires vivent. Découvrez maintenant