Chapitre 15 : Père ou professeur

660 87 112
                                    


🔥🌪🌿💧

 Le matin, c'est sans enthousiasme qu'Erine se rend à la salle d'entraînement. Dans le couloir, elle croise son père qui discute avec l'un de ses collègues, un jeune arrivé récemment pour enseigner la chimie élémentaire. Un cours qui passionne Miolaine, tant et si bien qu'elle l'a pris en option renforcée alors qu'Erine se contente des leçons de base. Ces dernières arrivant à suffisamment l'amuser grâce aux explosions et aux nuages de particules colorées réalisés, Erine s'est finalement attachée à l'instituteur. Cependant, le voir ainsi échanger avec Malcombe, le fait baisser dans l'estime dans la jeune contrôleuse. Elle les salue poliment et entre dans la salle, croisant les doigts pour qu'ils discutent encore longtemps. Elle s'échauffe en effectuant des petits exercices basiques, ce qui par la même occasion la détend un peu. Quand le Capitaine Malcombe arrive, il ne lui adresse même pas un regard et balance son manteau dans un coin de la pièce.

— Prête ?

Il lui a lancé ce mot sans même prendre la peine de la regarder, comme si ça lui était égal. Durant tout le début de l'heure, il ne lui adresse pas un regard. Il s'est placé devant elle et lui montre des gestes à effectuer et comment se placer pour arriver au mieux à gérer les quatre éléments à la fois. Il lui tourne le dos et ne remarque pas les nombreux regards assassins qu'elle lui lance.

Erine trouve leur comportement absude.

Combien de temps encore vont-ils agir de cette façon ? À cet instant, ils sont élèves et professeurs, leurs problèmes familiaux n'ont pas leur place ici. Leur vie privée ne doit pas intervenir dans l'enseignement ou toutes autres disciplines de la Ligue, le règlement le stipule clairement.

Erine veut le faire réagir. Plus les années passent, plus le manque de considération de la part de son père lui pèse. Elle a envie de lui crier qu'elle existe et que quoi qu'il fasse, elle fait partie de sa vie, mais quel intérêt ? Elle n'a jamais eu de père et ce n'est pas maintenant qu'elle en veut un. En revanche, elle désire un bon professeur, ce qui n'est pas le cas à cet instant. Lasse de leur petit jeu de cache-cache, elle s'arrête. La jeune femme croise les bras sur sa poitrine et le fixe, attendant qu'il se rende compte qu'elle ne suit plus ses mouvements. Cela ne prend pas plus de dix secondes au Capitaine et, enfin, il lui fait face.

— Il y a un problème ?

Il a pris un ton très détaché, comme si sa réponse ne lui importait pas. Erine se retient de l'attaquer, haussant finalement les épaules en le défiant du regard.

— Le professeur Taimer n'apprécierait pas ton comportement, remarque-t-il, calmement.

— Il n'apprécierait pas non plus vos méthodes d'enseignement, rétorque-t-elle presque condescendante.

— Mes méthodes sont égales à celles de tous les autres professeurs de cette école !

— Aucun de mes professeurs ne m'a jamais tourné le dos alors qu'il essayait de m'enseigner quelque chose et encore moins lors de la première leçon. De plus, on ne passe pas directement à la pratique, il y a un important aspect théorique à ne pas négliger. Il est impossible de bien effectuer un mouvement si on n'en a pas au préalable compris le sens ... Nos pouvoirs viennent de nous, de nos émotions et de nos sentiments, ce ne sont pas seulement une suite de mouvements que l'on réalise, mais un ressenti au plus profond de nous que l'on doit apprendre à contrôler.

Son discours de petite fille modèle sur la source de leurs dons exaspère davantage son père, elle le voit à sa mâchoire crispée. Elle lui a ressorti presque mots pour mots ce qui est récité lors de leurs toutes premières leçons concernant la maîtrise des pouvoirs. Sauf qu'elle a employé un ton presque dramatique pour ajouter encore un peu plus d'absurdité à la situation. Une nouvelle fois, elle le fixe. C'en est assez de ce petit jeu de cache-cache. Elle attend quelques secondes qu'il réagisse à ce qu'elle vient de lui dire. Mais rien, il observe tantôt le sol, tantôt le plafond, fuyant les yeux de sa fille. Se dit-il qu'elle a raison et que s'il y a bien un moment où il ne doit pas lui tourner le dos, c'est celui-là ? Erine sait qu'il n'aurait tourné le dos à aucun autre élève. C'est seulement elle.

Le Cristal Pur ~ Tome 1 ~ TERMINÉOù les histoires vivent. Découvrez maintenant