Chapitre 14 : Encore un

705 84 151
                                    

🔥🌪🌿💧

Assise dans le fauteuil près de la fenêtre, Erine écoute Anaiel raconter sa journée. Rythmée par des examens, les repas, les siestes et l'arrivée de nouveaux patients, ce troisième jour semble être passé rapidement. Le sourire qu'elle affiche arrive presque à faire oublier son teint livide et les cernes bleus qui creusent ses yeux.

— Le plus âgé a été déréglé en aidant le plus jeune, précise-t-elle, parlant des nouveaux arrivés.

Erine hoche la tête. Depuis que le dérèglement des pouvoirs a été révélé à tous les élèves, elle a l'impression que le nombre de contaminations s'est accéléré. Où est-ce seulement parce que maintenant, on en parle ?

— Le grand... hmmm, Davin, je crois, est en treizième année. Figurez-vous qu'il n'a pas perdu connaissance. J'étais dans le couloir quand il est arrivé, explique Anaiel. Il titubait et il était un peu pâle...

Erine émet un rire bref. Anaiel est mal placée pour dire des autres qu'ils sont pâles. Avoir la peau complètement décolorée, quoi que, bleutée ou violacée pour certains, est le critère d'acceptation numéro un dans l'unité des déréglés.

— Mais, il est resté éveillé tout du long depuis son arrivée. A midi, il a déjeuné avec nous !

La petite blonde s'interrompt une seconde et semble réfléchir.

— Il est plutôt costaud, vous pensez que c'est pour ça qu'il ne s'est pas évanoui ?

Erine et Miolaine haussent les épaules en se consultant du regard.

— Alors que moi, je suis un petit gabarit et j'ai été inconsciente trois jours !

Sa voix veut marquer une exclamation, mais la faiblesse de son corps fait partir son intonation dans un aiguë presque imperceptible, comme si elle était aphone. Encore un élément qui rappelle à Erine la situation précaire de son amie.

Plusieurs jours d'affilée et ce malgré les condition météo qui se dégradent de plus en plus et rendent tout déplacement à l'extérieur désagréable, Erine et Miolaine retournent voir leur amie. Des visites qui se suivent et se ressemblent. Anaiel, vit de plus en plus le fait de ne pas pouvoir utiliser ses pouvoirs et se plaint de ne pas pouvoir s'exercer pour son futur concours d'entrée à l'Opéra. Erine s'est bien gardée de lui dire que certains médecins planchent sur la solution radicale d'enlever leurs dons aux déréglés.

Rentrant de sa visite quotidienne, Erine retrouve la chaleur de l'internat et de sa chambre. Elle s'y changea, enfila un collant épais et un vieux sweat qui traine. Il est trop grand pour elle et elle se demande quelques secondes si elle a piqué le vêtement à Loan ou à Sehan. Rangeant quelques affaires, elle trouve sa chambre subitement bien vide. Pourtant Déanna et Miolaine sont là et discutent. À elle deux, elles font autant de bruit qu'une classe entière. Mais, le lit impeccable d'Anaiel fait réaliser à Erine que, sans elle, il manque quelque chose à son décor.

Le dîner se déroule dans une ambiance conviviale. Pour une fois depuis plusieurs jours, personne n'affiche une mine triste ou préoccupée. Erine eut une pensée pour Anaiel, surement être seule dans sa chambre d'hôpital, mais se force à chasser cette idée de ses pensées. Déanna est en tailleurs, prête à basculer de l'autre côté du banc et a le nez plongé dans le journal holographique affiché au-dessus de son assiette. Erine zieute sur la rubrique météo et y lit les mêmes informations que la veille : aucune remontée des températures n'est prévue et pire, un peu plus de dix mètres de neige sont attendus sur certaines planètes de la Ligue.

— L'année dernière, à la même époque, on se baignait encore dans le lac, soupire Déanna en faisant défiler les pages. Et là, on est obligé de rester à l'intérieur à l'abri des rafales de vent.

Le Cristal Pur ~ Tome 1 ~ TERMINÉOù les histoires vivent. Découvrez maintenant