Chapitre 12 : L'hôpital d'orfey

646 88 97
                                    


🔥🌿💧🌪

Les couloirs de l'hôpital sont sans fin et chaque virage débouche sans cesse sur un nouveau. S'étant endormie dans le train, Erine a beaucoup de mal à se réveiller et sa patience est réduite au maximum. Chaque nouveau mètre parcouru dans ces corridors sans fin font grossir la boule dans sa gorge. Anaiel est en vie, consciente et debout, on leur l'a dit lors de leur arrivée à l'hôpital. Cependant, elle redoute l'état dans lequel elle s'apprête à retrouver son amie.

Ouvrant la marche, Miolaine tente tant bien que mal de guider Erine et Sehan dans cet immense labyrinthe. Pour des raisons de sécurité, l'école n'a pas donné l'autorisation à Déanna de quitter l'école.

La nouvelle du dérèglement annoncée quelques heures plus tôt à tous les élèves a provoqué une vaste réorganisation des règles et des consignes. Non seulement du danger inédit qui les guettent, les étudiants de Laorelon ont dû accuser un certain nombre de restrictions. Plus le directeur débitait son discours, plus Erine a senti la tension, pesant sur l'auditorium tel un voile glaçant et étouffant. Des chuchotements, puis des vives contestations et enfin certains pleurs ont animé la conférence. L'après-midi qui a suivi a été étrange et Erine s'est presque sentie soulagée en franchissant le portail pour quitter l'école. Cet état de choc de la part des élèves ne durera pas longtemps, elle en est persuadée... à moins que la situation n'empire drastiquement et qu'il n'y ait bientôt plus d'élèves à l'hôpital qu'à l'académie.

Encore un nouveau couloir sans fin s'ouvre devant Erine. Elle souffle. L'établissement se compose d'un îlot central dont les quinze niveaux accueillent les services traitant de nombreuses pathologies. Un cours d'eau et un écrin de verre séparent ce dernier de l'extérieur. Cet hôpital reçoit les travailleurs de la Ligue, ses soldats blessés ou malades, ainsi que certains prisonniers, des malfrats arrêtés lors d'opérations menées par les agents de l'organisation lors de missions périlleuses. Des citoyens en état critiques, recueillis sur des planètes sinistrées peuvent parfois aussi être admis dans l'établissement. Le dernier étage de l'édifice abrite l'institut de science et de médecine de la Ligue que Miolaine espère intégrer un jour. Erine est même surprise qu'elle n'ait pas demandé à qu'ils aillent y faire un tour après leur visite à Anaiel.

Quand les trois amis arrivent enfin à sa chambre, Anaiel se tient debout devant la fenêtre. Elle ne les entend pas entrer. Erine remarque qu'elle est simplement vêtue d'un pyjama blanc que sa mère avait dû lui apporter. Ses cheveux sont grossièrement retenus par un élastique. Miolaine se racle doucement la gorge pour signaler leur présence. La petite blonde se retourne rapidement en souriant. Malgré la situation, Erine est frappée par son physique qu'elle trouve très beau. Sa peau blanche, presque translucide, reflète la lumière, ce qui fait ressortir ses yeux verts et ses lèvres bleuies. Quand elle s'avance vers elle, Erine remarque de longues traces bleues : ses veines qui ressortent anormalement sur ses mains, ses avant-bras à découverts, le long de son cou et finalement sur ses tempes. Erine demeure perplexe face à cette image. Anaiel est tellement belle, ressemblant à un personnage de conte de fée, mais qui après observation, a tout de même un air maladif et fragile.

Alors qu'Erine reste pétrifiée, elle voit Miolaine se jeter sur leur amie. Elles s'étreignent, mais Erine demeure en retrait de peur de la casser. Anaiel porte un regard interrogateur sur Erine. Ses yeux en disent long et Erine y discerne comme un appel. La petite blonde doit s'interroger sur les raisons qui la clouent sur place. Hésitante, Erine fait un pas, puis deux, et arrive finalement à hauteur d'Anaiel. Elle ouvre ses bras où elle va se lover alors qu'une larme pointe au creux de son œil. Erine n'est pas très grande, son amie encore moins et pourtant, c'est elle qui paraît la plus imposante à ce moment-là. Elle est sereine, mature, alors qu'Erine et Miolaine démontrent une nervosité comparable à celle d'un enfant devant une situation inconnue.

Le Cristal Pur ~ Tome 1 ~ TERMINÉOù les histoires vivent. Découvrez maintenant