Chapitre 8 : Entrainement et confessions

951 117 108
                                    



Se jetant au sol, Loan évite la lame qu'Aven, son meilleur ami, mais adversaire à cet instant, abat sur lui. De retour à Laorelon depuis moins d'une heure, l'entraînement ne l'épargne pas. Encore galvanisé par son excellent score à l'examen du certificat d'aptitude à l'accompagnement des agents terrain, Aven a apparemment à cœur de montrer son talent à son futur tuteur. Le Capitaine Malcombe observe leur combat. Depuis le début de la session, il tourne autour du ring, les bras croisés dans le dos et l'air grave. Loan le soupçonne de n'être que physiquement présent. L'esprit de son parrain a l'air d'être, lui, à l'autre bout de la galaxie.

Parant un nouveau coup de son meilleur ami, Loan anime ses doigts pour y façonner une tige en bois incroyablement solide et qui résiste aux assauts de l'épée enflammée maniée par Aven. Il crée un large crochet au bout de son arme de fortune et l'enroule autour de la cheville de son adversaire. Il tire d'un coup ferme et Aven s'écroule lourdement à côté de lui. En heurtant le sol mou de l'arène, l'épée s'éteint. Une légère odeur de cramé remonte jusqu'aux narines de Loan.

— T'es pas censé utiliser tes pouvoirs, Loan ! lui rappelle la voix autoritaire de son parrain.

Comme quoi, il a beau avoir ses pupilles rivées sur le plancher grisâtre qui recouvre l'intégralité de la salle d'entrainement, rien ne lui échappe.

Plus on s'éloigne du noyau que représente Orfey, plus les pouvoirs des Contrôleurs s'amoindrissent. Jusqu'à disparaître complètement après une certaine distance. Ce phénomène, qui demeure inexpliqué depuis la création de la Ligue, ne doit pas empêcher les combattants de se rendre dans ces zones. Ce pourquoi, les Contrôleurs qui sont dans la haute armée de l'espace doivent non seulement savoir manier leurs dons, mais aussi toutes les armes, véritables bijoux technologiques, avec lesquelles la Ligue les équipe.

Tous les apprentis de l'école qui valident la certification subissent des cours supplémentaires pour apprendre à manœuvrer ces armes. Une matière optionnelle pour les autres élèves mais vers laquelle la direction essaye de ne pas trop les pousser. Il est certain que Laorelon ne souhaite pas produire que des soldats. L'académie propose l'étude de nombreux arts liés aux éléments tels que : la médecine, le soin de la faune et la flore, le spectacle, le langage, la mécanique et ingénierie élémentaire ou encore la construction. Toutes les matières qui ne nécessitent pas l'emploi d'au moins un élément ne figurent au programme obligatoire d'aucune promotion. Loan et Aven assistent aux cours de combat armé depuis plusieurs années, ainsi qu'Erine et Sehan. Cependant, ce matin, les deux jeunes ne semblent pas vouloir pointer le bout de leur nez.

Sans les plus jeunes, et en particulier Erine, les deux camarades se permettent d'être sans pitié. La remarque du capitaine Malcombe atteint à peine Loan qui claque seulement sa langue contre son palais, conscient de son erreur. Aven affiche un rictus boudeur mais se relève sans peine, prêt pour un nouvel assaut. L'épée de retour dans sa main, il active le mécanisme qui l'enflamme, Loan maudit en silence le savant qui a permis cela. Les flammes se mettent à crépiter, venant faire monter un peu plus la température de la pièce.

Un éclat fait briller les iris des deux amis. Loan dégaine une paire de dague courte de sa ceinture. Il bascule en avant, les lames croisées au-dessus de la tête, il fond sur son adversaire, bien déterminé à le désarmer. Ses armes se couvrent de cristaux de givre au dernier moment, quand elles rencontrent le feu. D'un geste puissant, Aven abat son épée vers le sol, mais rencontre les lames de Loan qui le font basculer. Un large nuage de vapeur vient aveugler le combattant. Loan, habitué à ce genre de handicap grâce aux tournois inter-fillières, espère en profiter. Sentant tout le poids d'Aven peser sur lui, Loan lâche prise, sachant que ce mouvement déstabilisera son adversaire. Poussant soudain contre l'air, Aven perd l'équilibre et Loan ne peut réprimer un sourire prétentieux, fier.

Le Cristal Pur ~ Tome 1 ~ TERMINÉOù les histoires vivent. Découvrez maintenant