I (réécrit)

408 18 8

 Depuis toute petite, j'avais toujours rêvé d'aller au pays imaginaire. Je vouais un véritable culte pour Peter Pan. Comme lui, j'avais toujours envie de rester un enfant innocent et naïf. Il paraît qu'on appelle ça le syndrome de Pan.

 Le jour où mon rêve s'est réalisé, c'était le jour de mes 17 ans. Et ce syndrome m'attegnait tout particulièrement. En effet, je ne voulais pas grandir, je voulais rester une enfant et ne pas être préoccupée par les responsabilités des adultes. Et puis, j'avais beau grandir, je savais que Peter Pan existait réellement. J'en avais la preuve.

Deux ans auparavant, ma meilleure amie m'avait invité chez elle, dans sa grande maison de campagne. Sa mère avait convié sa grand mère a boire le thé, et celle ci nous a raconté une histoire extraordinaire.

Lorsqu'elle avait 10 ou 11 ans, à la fin la Seconde Guerre Mondiale, les bombardements faisaient rage en Europe. A son âge, elle était déjà très mature, et comme son père était parti combattre, elle s'occupait de sa mère et de son petit frère. Sa mère racontait toujours des histoires à son petit frère, des histoires sur Peter Pan. A cette époque Peter Pan n'était qu'un livre pour enfant, mais sa mère jurait l'avoir vu étant gamine. La grand mère nous raconta qu'un soir après s'être disputée avec sa mère parce qu'elle ne voulait pas la laisser seule à la maison pour aller en campagne, comme l'exigeait l'État pour tous les enfants, Peter Pan lui a rendu visite. Il l'a emmené au pays imaginaire pour une nuit pour la ramener ensuite. Elle ne souvient plus trop de ce qu'elle y a fait là bas, ses souvenirs étaient assez vagues. Et malgré le fait qu'elle avait déjà 80 ans lorsqu'elle nous a raconté cette histoire, ma meilleure amie et moi la croyions sur parole. C'est vrai, pourquoi raconter des histoires pour enfants à des filles de 15 ans si celles ci n'étaint pas vraies?

De puis ce jour, Abigaëlle  (ma meilleure amie) et moi, nous espérions chaque soir que Peter Pan vienne nous chercher pour nous emmener au pays imaginaire, pour être des filles perdues, et des enfants à jamais.

Ce jour là, à mon dix-septième anniversaire, Peter Pan était toujours dans mes pensées, et chaque soir, je me posais sur le balcon de ma chambre, je fixais les étoiles, et je murmurais que j'aimerais que Peter Pan vienne me chercher.

Je ne savais pas si mes prière fonctionneraient, j'avais déjà 17 ans, et à en voir les histoires, Peter Pan ne venais chercher que des enfants en dessous de 15 ans. Mais je gardais espoir, même si certaines personnes me prennaient pour une folle lorsque je leur racontais malencontreusement cette histoire.

M'enfin, tout ça m'importais peu, tout ce que les gens pensaient de moi. J'étais très bien seule ou avec ma meilleure amie Abi. Bien sûr j'ai d'autres amis, mais ils n'étaient pas au courant de mon culte pour Peter Pan.

Allongée sur mon lit, je repensais à la journée d'anniversaire que je venais de passer. J'avais fait du shopping avec Abi et une de mes amies les plus proches, on avait acheté une tonne de babioles qui ne servaient à rien, mais on avait bien rigoler.

Je soupirais de satisfaction en fixant le plafond, me remémorant cette journée. Je sursautais lorsque j'entendais la sonnerie Skype sur mon PC. Je me dirigeais vers mon bureau et m'asseyais en face avant de démarrer l'appel. C'était Abi qui m'appelait, et je la vis sur mon écran en pyjama avec ses cheveux bruns et bouclés mal coiffé. Pour ma part, j'étais aussi en pyjama, et mes longs cheveux châtains étaient noués en queue de cheval.

- Salut toi ! Dis-je en faisant un coucou à la caméra.

- Salut ! Répondit-elle.

- Tu sais qu'on s'est quitté il y a tout juste deux heures, tu as encore des choses à me raconter ? Lui demandai-je en riant.

I Love Peter Pan  || TERMINÉ || (En Reecriture) Lisez cette histoire GRATUITEMENT !