Chapitre 2

9.6K 880 57

Dans le chapitre précédent :

J'allais me coucher quand mon téléphone sonna. Nayra. Il est 22h quand même j'espère que tout va bien.

- Moi : Salam Aleikoum.
- Nayra : ON A UN SÉRIEUX PROBLÈME.
- Moi : Déjà calme toi et réponds au Salam.
- Nayra : Tu es seule là ?
- Moi : Non.
- Nayra : Déplaces toi.

Je me levai et sortis de la chambre. Je descendis vers le salon.

- Moi : Qu'est ce qui se passe Nayra ?
- Nayra : Je n'arrive pas à y croire.
- Moi : Tu me fais peur là qu'est ce qui se passe ?
- Nayra : IL EST DE RETOUR.
- Moi : Qui ... Qui ça ?
- Nayra : Zakaria.

Mon téléphone tomba. Je n'arrivais plus à respirer et puis trou noir.

Retour au présent :

PDV Leila

Je me réveillais avec un mal de tête à ... L'HÔPITAL ?! Je fais quoi ici ? C'est là que je me rappelais ce qui s'était passé. Mon mal de tête devint plus intense, mon coeur battait plus vite. Ce n'est pas possible. Nayra c'est surement trompée. Impossible qu'il soit là.

La porte de la chambre s'ouvrit et fit place à un Ahmed inquiet. Il s'approcha de moi et me prit dans ses bras.

- Ahmed : Ne me refais plus jamais un truc pareil.

Je lui souris.

- Ahmed : Ça va ?
- Moi : J'ai un peu mal à la tête.
- Ahmed : Je vais le dire au docteur.

Il se leva et sortit de la chambre.

J'avais peur. Peur qu'il revienne. Il ne peut pas revenir.

Ahmed entra avec le docteur.

- Docteur : Vous allez mieux ?
- Moi : Oui Alhamdoulilah.
- Docteur : Vous avez juste eu un petit malaise. Ça ira. Et pour votre mal de tête, un Tylenol suffira.
- Moi : Merci.
- Docteur : Vous pouvez partir.

Ahmed m'aida à me lever.

- Moi : Les enfants ?
- Ahmed : J'ai appelé Nayra. Elle est là-bas avec les enfants ne t'inquiète pas.
- Moi : D'accord.

On sortit de l'hôpital et Ahmed alluma la voiture.

- Ahmed : Tu es sûr que tu vas bien ? Tu as l'air inquiète.

Il me connait tellement bien.

- Moi (en souriant) : Oui je vais bien Alhamdoulilah.
- Ahmed (pas très convaincu) : Si tu le dis.

Arrivés à la maison, je trouvais Nayra assise dans le salon.

- Ahmed : Je vous laisse. Je vais dormir.
- Moi : D'accord. Merci Ahmed.
- Ahmed : Arrêtes de me remercier c'est normal.

Je lui rendis son sourire et j'entendis la porte de notre chambre se fermer.

Je me tournai vers Nayra avec une mine paniquée.

Marié à une fornicatrice | Tome 2 |Where stories live. Discover now