Chapitre 6 : Don't touch me !

705 62 27

Un jour après la mort de Jack et la fuite d'Elsa.

PDV Mérida :

Je sens une main se poser sur mon visage lorsque je traverse le couloir. Je me débat. Puis m'arrête en voyant que c'est juste James. Celui ci m'embrasse.

-Tu sais que je t'aime plus que tout ? Me souffle t-il. Je l'embrasse. Bien sur que je le sais. Pourquoi cette question. Je commence a comprendre seulement lorsque j'ai entendu les gendarmes débarquer dans l'établissement. Ou du moins, j'ai commencé a comprendre.

-James Black !! Vous êtes en état d'arrestion !!

James. James Black. Mon petit ami était le fils de celui qui avait tuer ma soeur. Et il ne me lavait pas dit.

                        *quelque heures plus tard, au commissariat, dans une salle*

-Mérida. Ecoute moi. Je suis vraiment désolé, je te le jure je....

-Pourquoi est-ce que tu ne me l'avais pas dit James ?!?

-Tu m'aurais rejeter !! Tu serais partie !!

Pas faux. James commence a mettre sa met sur ma joue. Je lui prends le bras.

-Ne me touche pas.

Et je me retourne. Lorsque j'allais fermer la porte, je l'entends pleurer.

-C'était mon premier. C'était le premier lorsque je t'ai vus pour la première fois.

Flash-Back :

 -Ton souhait est éxsaucé ! James, tue les ! Ordonna Pitch Black. Une lame s'enfonça dans la poitrine de ma soeur. Je couru vers elle.

-Astrid !!! Réveille toi !!!

Mais Astrid était morte. Un garçon de mon âge s'approcha de moi. Je le regarda, ls yeux remplis de larmes.

-Je suis désolé.

Et il disparut.

Fin Flash-Back.

James. C'était... lui ? Je partit en courant. Cétait.... C'était un monstre.

PDV Anna :

-Kri.. Kristoff ? Demandai-je.

-Oui ?

-J'ai... F... Froid...

-Venez la.

Je me blotis dans ses bras. MON DIEU JE SUIS DANS LES BRAS DE KRISTOFF !!!

PDV Elsa :

-Controle toi, controle toi ! Tu dois arrêter d'avoir peur !

Cela doit faire au moins une heure que je tourne en rond. Jack me manque. Je l'aimais. Plus que tout au monde. Et puis,  d'un coup, je pense au poème que la prof de français nous a demandé de faire. Il me faut une feuille et un crayon. Je sais quoi faire.

Je trouve un petit bout de feuille dans mon sac, avec le stylo. Je vais faire sur Jack. Pourtant, ce n'est pas sa que j'écrit. Inconsciamment, j'écris :

P
E
T
I
T
E

S
O
E
U
R

*trois heures plus tard*

PDV James :

Mérida ne me le pardonneras pas. Elle ne me le pardonneras jamais. C'est pour ça que je préfère mourir. Alors, quand quelqu'un m'emmène au fon des bois pour me tuer, sa m'arrange. Autant mourir. Mai si seulement elle savait.... Je l'ai suvit, je l'ai regarder pleurer, rire, sourire, dormir, fuguer, crier, manger, voler..... J'ai toujours été près d'elle. Tout ça pour quoi ?!? Je ne sais pas. Peut être que je l'aime depuis le pemier soir. Pourquoi ai-je écouter mon père ?

Parce qu'il allait tuer ta soeur. Et c'est ce qu'ila fait, apprennant que tu n'avait pas tuer Mérida.

Je ne l'avait même pas sauver. J'avait regarder ma soeur mourir, tout sa parce que je n'avais pas été capable de tuer Mérida. Est-ce que j'avais fait le bon choix ? Est-ce que j'aurais du la tuer ?

Non.

L'homme devant moi me met a genoux et arme son fusil. Il allait tirer lorsque....

Bam !

L'homme tomba, laissant apparaître Mérida, une poêle a la main.

PDV Mérida :

Wahou !! J'veut la même, c'est trop bien s'truc !!

-Mérida ?

Je regarde James. Les larmes me montes au yeux. J'ai envie de le prendre dans mes bras, de l'embrasser, de lui dire que je l'aime. Mais c'est impossible. Je dois le faire.

-Je t'ai sauver la vie, et je vais pas le refaire. Maintenant tu va partir loin de moi et ne plus jamais revenir.

-Mais...

-Je ne veut plus jamais te voir !

Il partit, loin. Je remonte sur Tempête, qui c'était caché dans un coin, et, dans la nuit noir qui venait de tomber, je rentre au lycée. Lorsque je franchit la grille, je m'écroule au sol, triste, vide.

PDV Harold :

Je la vois tituber et tomber. Je viens vers elle et la prends dans mes bras. Elle ne fait rien. Je crois qu'elle dort. Et elle pleure. Alors, doucement, je la soulève et lemmène dans sa chambre. Je la couche. Elle est belle quand elle dort. Mais bon, je crois que c'est pas le moment de penser a ça. Alors je retourne dans ma chambre, tout en pensant a elle.

NDA :

Voila, au revoir James....

Et bonjour Mericcup !!!!!!!!!!!!!!!

Différents mais pareilsLisez cette histoire GRATUITEMENT !