1ère partie

136K 7.3K 359
                                    

J'étais entrain d'égrener mon chapelet lorsque mon téléphone qui sonne me fis arrêter et je vois le nom de mon mari s'afficher , je souris de toutes mes dents avant de décrocher avec une voix mielleuse .

J'étais entrain d'égrener mon chapelet lorsque mon téléphone qui sonne me fis arrêter et je vois le nom de mon mari s'afficher , je souris de toutes mes dents avant de décrocher avec une voix mielleuse

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.


Abdoulaye : Madame Ndiaye dit-il d'une voix sexy

Moi : Ownnn répète encore bébé dis-je en me tortillant sur place

Abdoulaye : Hum Madame Abdoulaye Ndiaye

Moi : Al hamdoulilah chéri je suis trop contente dis-je en laissant tomber une larme

Abdoulaye : Moi encore plus , t'es enfin ma femme je n'y crois toujours pas , je t'aime tellement

Moi : Et moi alors bb ? T'es ma vie ...

Je lui parle encore quelques minutes avant de raccrocher et de dire aux filles que je suis maintenant mariée devant Dieu et les hommes elles crient de bonheur en sautant sur moi et me donnent de léger coups sur la tête .

Y'avait mes deux cousines et mes trois amies et elles sont toutes mariées ce qui fais que j'étais la seule célibataire .

Moi c'est Anna Aïssatou Touré , j'ai 21ans et je viens d'être mariée à Abdoulaye Ndiaye mon amour de toujours y'a à peine quelques minutes .

Nous avons opté pour un mariage religieux discret chez mes parents y'avait les traiteurs de la bonne musique et les bongomanes .

Bongomane : Anna Ndiaye, Ablaye Ndiaye loumoula diaral ?

Moi : Bayi yaye bayi baye sa youko sokhla voundoug vandang je chante accompagnée de quelques pas de danse et les gens applaudissent en chantant avec moi

Ceux qui comprennent pas le wolof désolée hein mais je peux pas traduire en gros c'est un batteur de tam-tam qui me demande ce que me vaut mon mari .



               Les sénégalais on se sait mdrrrr


Bongomane : Yaye bandit kirassoulay ( quel bandit tu fais ! )

J'éclate de rire en lui donnant des billets , il fait mes éloges et part de l'autre côté faire son spectacle .

**** Le soir venu je vais me changer et vu que j'avais engagée une maquilleuse professionnelle qui avait passée toute la journée avec moi j'avais pas besoin de sortir . Je me suis bien habillée simple , classe et surtout très jolie comme j'aime .

J'avais tellement faim que je me suis dirigée dans le jardin chez le traiteur à la recherche de bonne bouffe même le jour de mon mariage je mange comme une grosse personne ne s'est souvenu de moi mais comme j'ai des jambes et des mains Al hamdoulilah .

J'étais entrain de manger quand ma cousine me trouva là-bas avec une tape sur mes fesses ce qui me fais peur .

Moi : Toi même le jour de mon mariage tu me fatigue . Qu'est-ce que tu veux ?

Abdoulaye et AnnaOù les histoires vivent. Découvrez maintenant