Chapitre 3

23.8K 3K 281


Bonsoir,

J'espère que vous allez bien ?

J'ai remarqué que vous avez été nombreuses à me faire remarquer un léger soucis dans mon texte.

Effectivement j'ai oublié Runner le dernier frère de la famille. Je suis très fatigué en ce moment, ma grand-mère à refais une chute elle est à l'hôpital, de ce fait il y a beaucoup d'aller-retour à faire du coup j'ai oublié Runner, merci de l'avoir fait remarqué.

J'en profite pour vous affirmer que la prochaine histoire sera bien sur le prince Arabe de la vente aux enchères :) Je la veux particulière et j'espère qu'elle vous plaira.

Je vous souhaite une agréable soirée et une bonne lecture.



Kate commanda un café au lait et une crêpe au sucre tandis que l'inconnu lui, se contenta d'une tasse de café bien noire. Un long et pénible silence tomba lorsque le serveur disparut. Kate osa releva la tête et inspira difficilement. Pourtant, malgré cette situation totalement improbable, Kate ne put s'empêcher d'être troublée par cet homme.

Il avait les yeux braqués sur elle, comme s'il cherchait à fouiller son âme.

- Pourquoi êtes-vous parti hier soir ? Demanda Kate dans l'intention de faire un peu de conversation.

Impassible, l'homme donnait l'apparence d'une statue de cire...impénétrable.

- Il le fallait, répondit l'homme de sa voix rauque.

Kate réprima un frémissement puis baissa les yeux sur ses mains jointes.

- Vous avez sauvé cette petite-fille avec beaucoup de courages.

- C'était trois fois rien, répondit-il sur le même ton grave ; L'essentiel, c'est qu'elle va bien.

- Vous dites cela comme si la situation était normale, nota-t-elle en fronçant des sourcils.

Son visage de cire se plissa enfin d'une expression incrédule.

- Peut-être parce que j'ai l'habitude de sauver des personnes qui en ont besoin.

- Vous êtes un homme de loi ? S'enquit-elle en levant à peine les yeux sur le serveur qui réapparut avec leurs cafés.

Il ne répondit rien.

De plus en plus troublée, Kate se passa une main dans ses cheveux tout en s'agitant sur sa chaise.

- Vous êtes médecin d'après ce que j'ai compris, lança-t-il en refermant sa main autours de sa tasse.

- Oui, depuis deux ans tout juste.

Il fronça des sourcils pour la première fois.

- Vous êtes jeune pour être médecin, lui fit-il remarquer.

Kate étouffa un rire.

- Je viens d'avoir vingt-six ans, j'ai commencé mes études très tôt.

- Ce métier vous plaît ?

Masson cherchait désespérément à refouler le flux de désirs qu'elle éveillait en lui. À présent il comprenait ses frères et l'impact qui les avait ravagé en faisant la connaissance de leurs épouses. Cette femme assise devant lui exprimait toutes sortes d'émotions contradictoires, Masson en était fasciné.

- J'aimerais allégé mes heures de travail, lui répondit-elle en haussant timidement des épaules.

- Vous travaillez trop ? S'enquit-il d'une voix qu'il voulait moins rude.

La proie du vampireLisez cette histoire GRATUITEMENT !