Prologue

8K 439 70
                                          

Lancé au petit galop sur Black Nightmare Paradise, Devlynn attendait le moment propice. Il laissa sa monture se dégourdir les jambes, après une journée d'inactivité, ne souhaitant pas qu'il lui arrive quelque chose. Récupérant les rênes qu'il avait posées sur l'encolure de l'animal, Devlynn reprit le contrôle de sa course et d'un insignifiant mouvement de la main sur le mors, préférant pardessus tout le contact corporel à celui de cette barre métallique,il guida son cheval dans une demi volte, lui faisant ainsi faire demi tour dans l'immense carrière.

Après quelques minutes d'échauffement à lui faire effectuer des figures plus variées les unes que les autres, Devlynn ramena son cheval au pas, le laissant reprendre son souffle, tout en le menant lentement vers l'entrée du rectangle de sable. Il savait que de derrière la barrière, Keith, son meilleur ami, attendait avec impatience de voir sa nouvelle invention.

Durant de longues semaines, Devlynn s'était entraîné intensivement pour parvenir à un résultat qui, il l'espérait, serait regardable. Il avait entièrement confiance en Keith, et pour lui, son avis était quelque chose de décisif. Son ami l'avait toujours guidé et soutenu dans son travail.

Tel un cheval de courses dans les starting-blocks, l'étalon piaffait d'impatience, connaissant parfaitement la suite des événements. Le sang bouillonnait dans ses veines et l'excitation de la course se faisait déjà ressentir, le départ imminent lui démangeait les sabots. Sentant l'impatience de sa monture le gagner, Devlynn mit fin à cette interminable attente. Il posa les mains sur l'encolure de l'animal et se pencha imperceptiblement en avant. L'étalon reconnu immédiatement le signal du départ. Aussitôt, il bondit en avant,labourant le terrain derrière lui. Il s'élança comme une flèche à travers le carré de sable, fendant l'air à une vitesse incroyable.

Après avoir laissé à sa monture le temps de prendre suffisamment d'élan,Devlynn s'élança à son tour. Tout en faisant attention de ne pas faire de faux gestes, il s'accroupit sur sa selle, suivant harmonieusement le rythme de sa fougueuse monture. Une fois parfaitement en équilibre, le jeune homme s'empara du pommeau spécial de sa selle et se jeta dans le vide. Il atterrit agilement sur le sol, ses jambes amortissant aisément le choc du saut précédant, et se mit à courir aux côtés de Nightmare.

Il l'accompagna sur quelques pas, puis, entraîné par la vitesse de l'animal, il se retourna, et d'une puissante pression sur le sol, il enjamba lestement, retrouvant sa place initiale sur le dos de l'animal. En un temps record, Devlynn enroula la sangle de l'étrier autour de son mollet puis, après avoir lâché le pommeau, il glissa lentement le long du flan luisant de transpiration de sa monture, de façon à se retrouver allongé tout contre lui, la tête et les bras à quelques centimètre à peine du sol. Pas dérangé le moins du monde, l'étalon poursuivait sa cavalcade effrénée à travers l'immense carrière.

Grisé par la sensation de liberté que lui apportait le vent qui s'engouffrait sous son t-shirt et dans les mèches de ses cheveux qui s'étaient échappées de sa natte, Devlynn ferma les yeux un instant, appréciant cette totale liberté que lui offrait son compagnon de jeux. Après quelques secondes passées la tête au ras du sol, le jeune homme contracta ses abdominaux et se releva.Dénouant la sangle de son mollet, Devlynn effectua une rotation sur le dos de Nightmare et se retrouva assit à l'envers, regardant derrière lui.

Un sourire radieux étirait les lèvres de Devlynn, illuminant son visage finement sculpté. Les traits fins et harmonieux de son visage androgyne étaient d'une beauté saisissante. Ses grands yeux noirs pétillaient d'une joie mal contenue tandis que des larmes dues à la vitesse perlaient au coin de ses yeux.

Après un dernier saut pour se remettre dans le sens de la marche, Devlynn resta immobile une fraction de seconde, visionnant mentalement les mouvements coordonnés des jambes de sa monture. Puis, avec une précision et une aisance impressionnantes, le jeune homme se laissa glisser la tête la première le long du flan de l'animal, et sans toucher le sol, il entreprit de passer sous le ventre de Nightmare.

Ils'élança sous le ventre de sa monture qui, habituée aux mouvements brusques et inhabituels du garçon, ne bougea pas, continuant sa course. Alors que Devlynn se réceptionnait de l'autre côté, les corps encore à moitié sous le ventre de l'animal, il ne vit pas arriver l'accident, bien trop concentré sur sa cascade.

Lancé à vive allure, Nightmare posa le pied près d'un petit monticule de sable, et déséquilibré par le poids de Devlynn sous lui, l'animal trébucha, suite à sa mauvaise réception. A ce moment là, tout ce passa à une vitesse incroyablement lente pour le jeune homme. Il sentit l'animal perdre l'équilibre, mais dans l'incapacité totale d'effectuer le moindre mouvement et dans un réflexe purement inutile, il ferma les yeux, attendant la chute. A partir de ce moment là, tout se déroula à une allure surprenante.

Devlynn repensa vaguement à une superstition qui disait qu'avant de mourir,on revoyait en flash tous les moments heureux de sa vie. Et si cela était vrai ? Et si lorsqu'au moment de notre mort, on voyait notre vie défiler sous nos yeux ? Devlynn n'aurait put définir ce sentiment étrange qui s'emparait de lui alors que ses souvenirs refaisaient subitement surface. Un mélange de plénitude et de sérénité. Alors c'est comme cela que sa vie allait s'achever ?Non... il ne pouvait pas partir maintenant...

Il n'était pas prêt, il avait la vie devant lui, il lui restait encore tant de choses à accomplir, tant de paysages à découvrir en compagnie de ses deux meilleurs amis, Nightmare et Keith. Keith dont il entendait vaguement les cris de terreurs, résonnant comme un écho à ses oreilles. Si seulement il pouvait savoir à quel point il était désolé de partir ainsi sans avoir eut le temps de lui dire adieu. Sa mère, son père... Ils lui manqueraient tellement...

Aussitôt,l'esprit de Devlynn fut envahi de centaines d'images, des souvenirs du passé. La réalité revient à Devlynn lorsque l'animal tomba au sol, écrasant le jeune homme de tout son poids. Le choc coupa lui respiration et Devlynn se sentit littéralement compressé sous la masse de sa monture. Puis, un violent coup sur la tempe lui fit perdre connaissance, tandis que les appels désespérés de Keith résonnaient à ses oreilles...




Lakota T.1 Danse avec lui [sous contrat d'édition]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant