Aïda : « Ma haine me donne de l'oxygène. »

Aïda : « Ma haine me donne de l'oxygène. »

525 Reads 63 Votes 9 Part Story
ok By naisealba Updated Oct 11

Plus la force d'écrire.

Depuis toute petite je vis dans une cité, mon bonheur se résume à la galère. On vivait tranquille, mes parents s'cassaient l'dos pour nous mettre bien et al Hamdulilah on manquait de rien! Tout le monde se connait à la cité, les guetteurs m'ont vu en couche carrément lol. Mais chaque bonheur a une fin, ce jour là tout a changé dans ma vie.. Voilà l'âge qui nous rentres dans le royaume des adultes, je commençais à peine à profiter de mon âge quand tout s'est effondrée sur mes épaules. 18 ans et tant de responsabilité, tant de chagrin et aussi tant de haine.. mais comme on dit : 
« Le mektoub n'est pas écrit au crayon à papier mais à l'encre indélébile, on a beau l'évité, on ne pourra pas y échapper.. »

Chronique réel en intégrant du fictif.

No comments listed yet.