Les cadavres des poètes

Les cadavres des poètes

5.1K Reads 1.2K Votes 42 Part Story
logorrhée By Rosaniam Updated Oct 03

« Il m'est venu, vers neuf heures ce matin, une étrange et sinistre illumination.
  Je m'étais réveillé épuisé. Il pleuvait un peu, sans conviction. Je me suis levé, j'ai ouvert la porte fenêtre, je me suis rendu sur le balcon.
  J'ai respiré, profondément. Et j'ai regardé. J'ai tout regardé. Jusqu'à l'écœurement. Tout. Les couleurs délavées, ignobles, les figures abominables des passants, les alignements de voitures, de routes, d'immeubles, de lampadaires.
  Et je me suis rappelé les passions désordonnées qui sont si propres à nous autres, humains. J'ai pensé « nous nous sommes égarés ». Et j'ai su, par ce ciel qui faisait courber les silhouettes grisâtres, par ce béton noirci exhalant des vapeurs toxiques et cet insupportable parfum de ville mouillée, par le souvenir d'Arhya, que c'était vrai.
  N'est-ce pas ? Il n'y a plus d'humains, il n'y a plus d'humanité. Il reste les choses alignées, ces affreuses constructions qui servent de cercueils à nos âmes détruites. »
  
  Julien écrit à Héloïse, à Alan, à Marc et à d'autres.
  Denise, la concierge qui habite son immeuble, fait part de ses observations à Berthe.
  Et à travers toutes les lettres, c'est Julien qui vit, qui espère et qui voit brusquement ce qu'il refusait de voir.

- - Jun 15
C'est génial j'ai l'impression de lire un classique (c'est pas exactement le même style mais le tien est très beau )
tommyleroux tommyleroux Aug 02
Ces trois premiers phrases de ce paragraphe sont justes grandioses 🍃
Magiska Magiska Aug 13
Tu as une très beau style ! Ce début est magnifique et très poétique, Bravo !
Reavario Reavario Jun 20
Le résumé de l'histoire m'a plu, et si j'avais pu voter pour je l'aurais fait. Tu as une très jolie façon d'écrire, c'est tout à fait plaisant et poétique. Bravo !
Helllia Helllia Jun 04
Tu viens de poster et j'étais attentive et j'ai vu ton histoire. J'ai bien fait d'être attentive. Ton histoire commence bien.
Idrille Idrille Aug 24
W... ow. Il y a... Tellement de fluidité dans tes mots, dans ceux de ce Julien, on croirait qu'il nous parle, qu'il est juste devant nous, alors qu'il n'y a qu'un fichu écran de pixels...
                              Je... Je suis rarement aussi conquise, sur Wattpad.