Chronique d'une renoi: on s'est aimé pour se détester

Chronique d'une renoi: on s'est aimé pour se détester

4.9K Reads 446 Votes 34 Part Story
One_Chronikus By One_Chronikus Updated Nov 18

Moi: MAIS FERME TA GUEULE UN PEU NON SALE BALTRINQUE

Lui: CEST UNE FOLLE  ELLE , GROSSE PUTE.  VAS OUVRIR TES CUISSE AILLEURS SALE KEH

Moi: PTDRR CST MOI LA PUTE? PTDRR LE GARS IL A VIDEZ CEST COUILLES SI IL EN A ,SQUI EST PAS SUR DANS TOUT PANAME CTOI LA PUTE A COUILLES OUAIS

---ils le retiennent--

Lui: VIE D'MOI LÂCHEZ MOI GROSSE KEH JVAIS T'FAIR BOUFFER L'BITUME

Moi: -calmement- mdr vas mettre des couilles dans ta bouche de pute au lieu de venir faire le ouf ici Salem la populass 

J'le regarde il avait tlmt L' mort il etait entraîn d'm'insulte en arabe wlh j'ai eu dla chance qu'ils le retiennent sinon j'allais me faire nique mais blc jsais me battre (jfai dla boxe) 

Jme retourne en fsant un signe de la main

Vous avez rien compris hein? 

-pause- & -retour en arrière-




(CHRONIQUE 100% FICTIVE)

No comments listed yet.