O2

O2

1.6K Reads 261 Votes 10 Part Story
Davy Loris Ahouassou By Davy-Loris Updated Apr 14

Le dioxygène de l'air que vous respirez est maintenant limité !

Le monde fait face à un étrange phénomène. Les êtres vivants meurent subitement par manque d'oxygène. Il vous faudra désormais apprendre à mieux gérer cette ressource, car votre survie en dépend. Chaque cycle d'inspiration et d'expiration possède un coût qui peut très brusquement devenir un coup fatal. Ne respirez ni trop vite, ni trop lentement...

Toutefois il semble y avoir de nombreuses disparités concernant la limite de consommation propre à chaque individu...

Comment est-ce possible ? 


🔱🔱🔱🔱🔱🔱🔱🔱🔱🔱🔱🔱🔱🔱

🎆1ere place au concours Grimoire magique (de fantasy_and_reading) Team Noir/Gris/Marron

🎆2eme place Science-fiction au concours Grimoire catégorie Acier scintillant 

🎇Nominé aux Wattition catégorie science-fiction 
     
     NOMINÉ AU CONCOURS ROSE PERDUE EN PARTENARIAT AVEC LES ÉDITIONS SUDARENES !

👑Meilleur Classement SF: #36 le 28/02/2018

  • adn
  • amitié
  • apocalypse
  • complot
  • contrôle
  • destruction
  • expérience
  • génétique
  • machination
  • manipulation
  • meurtres
  • mort
  • science
  • science-fiction
  • sf
  • survie
  • suspense
  • thriller
  • vie
  • virus
  • wattys2018
MarieGuede MarieGuede May 30
Qu’est ce que c’est agréable de lire une histoire bien écrite ! Sérieusement, tu conjugue style propre et agréable et histoire originale ! Je suis absolument super contente d’avoir trouver cette perle...
Burd0ck Burd0ck Feb 24
La violence dès le début du chapitre pour te mettre en condition ! Je suis méga fan  !
Je n'aurais pas mit de l'imparfait pour ''retentissait'' mais du passé simple car c'est une action qui vient interrompre une action en cours, et quelle est plus brève. Donc ''retentirent''.
Attention aux majuscules, sinon rien à redire tu as piqué ma curiosité
Pimapples Pimapples May 25
*sors son gun * Tkt,  si je vois une histoire similaire jle flingue direct ! B-)
Mh, les compressions thoraciques ne servent que quand tu as quelque chose de coincé dans la trachée, si je ne m'abuse. Or, ici, ce n'est pas le cas, si ?
                              qui* ne le quittait jamais