♠ Chapitre 25-

9.1K 185 12

Mon cerveau tirait l'alarme. J'avais mal mais je serrais les dents, resserrant mon étreinte sur le manche de mes bequilles. Mes prunelles étaient rivées face à moi, j'avais l'air perdue, déconnectée du monde ,sans pensées, sans sentiments, l'esprit absent, n'obéissant qu'aux ordres.

Je sentais ma tête tourner plus rapidement à ma demande d'efforts que mon corps ne pouvait me fournir. Mais je persistais, comme je faisais à chaque fois, aller plus loin, encore et encore, dépasser mes limites jusqu'à satisfaction complète. Mes mains étaient abîmées et je sentais tout mes membres trembler comme une feuille, trembler comme si il faisait -30°C

Je jouais avec le petit carnet entre mes doigts, lentement avant d'arriver devant la classe de primaire où Harry se trouvait, normalement. J'avala difficilement ma salive, me raclant la gorge, une boule au ventre. Le stress montait dangereusement, jusqu'à mes lèvres ,que je pinçais. Je frappa ensuite à la porte d'un geste hésitant.

Je n'entendis rien dans un premier temps, je frappa une seconde fois au cas où le garçon n'ai pas entendu la première fois ou simplement pour savoir s'il était présent ou non.

J'entendis du mouvement derrière cette porte, une silhouette floue s'agitait derrière cette vitre  opaque. L'instant d'après j'entendis la clanche bouger pour ensuite ouvrir la porte grand. Harry était debout juste à côté, ses prunelles posées sur moi, me toisant attentivement. Son air était impassible.

Je l'observais moi aussi, en détresse, en manque de confiance.

- Tu n'es pas parti te doucher? lançais je alors, sourcils froncés et la voix cassée me trahissant aussitôt.

Le jeune homme ne répondit rien dans un premier temps , il n'avait fait qu'un simple signe de tête me faisant comprendre d'entrer dans cette petite salle. Je m'empressais d'obéir.
Ce dernier s'empressa lui aussi, de fermer la porte et de m'apporter une chaise sur laquelle je pouvais me reposer, il en avait installé une autre sur laquelle il avait posé délicatement mon pied.

- Non, je te laisse le peu d'eau qu'il nous reste. Tu en as plus besoin je pense. Me répondit-il enfin, s'installant face à moi. Je peux t'aider? ajouta-t-il ensuite après un court silence.

Je sortis le petit livret de la poche de mon short et le tendis au jeune homme. Ses yeux s'écarquillèrent un bref instant avant de reprendre un air serein. Il se frotta la nuque, l'air embarassé puis il releva son regard vers moi. À cet instant, je sentis mon coeur rater un battement. Avait-il cessé de battre?

- Qu'est-ce? me demanda-t-il finalement.
-  Tu le sais Harry. Répondis je. Et tu le sais mieux que moi.

Je vis le garçon se tendre, jouant avec ses doigts.

- Où l'as tu eu? Demanda-t-il finalement après avoir détendu ses mains, ses épaules, ses jambes,ses bras après quelques instants, d'un ton cassant.
- À la bibliothèque. grinçais je à mon tour aussi désagréable que lui.
- Et tu as lu? siffla-t-il rempli de reproches.

Je levais mes yeux caramel au ciel ,exaspérée.

-Je ne serais pas ici sinon, réfléchi.
- Pouquoi tu es là? se radoucit-il face à mon attitude.
- Écoute, je suis pas là pour me disputer avec toi Harry, commençais je en me penchant faiblement en avant, je veux juste tout savoir, tout connaître, avoir des réponses, des détails, des explications. S'il te plaît... Je...J'en ai besoin. soufflais je, l'intonation tournée comme un supplice, une dernière prière déséspérée.

Coincée au lycée.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !