~ Joanna PDV ~

J'y comprenais plus rien.. Ils se connaissent ?

Moi : sil vous plaît ?

Carl : ah euh oui... Morales était dans notre groupe au tout début quand nous étions encore à Atlanta. Quand nous nous sommes rendu au CDC, lui et sa famille nous ont quitté...

Morales : j'en conclut qu'il n'y avais rien au CDC ?

Carl : exact.

~ Carl PDV ~

Nous étions en train de discuter près de la cheminée quand morales nous dit qu'il allait allez pilés quelque maison aux alentours. Nous étions alors que tout les deux. J'avais tellement envie de lui avouer mes sentiments mais je savais que ce n'étais pas le moment.

Moi : tu étais dans quelle collège avant tout ça ?

Joanna : spelman college. Et toi ?

Je me contenta de rire.

Joanna : *souris* pourquoi tu ris ?

Moi : mon collège et le tiens faisais toujours des sortis ensemble *souris*

Joanna : on se serais jamais parler de toute façon *souris aussi*

Je voyais qu'elle avais de la difficulté à parler, elle toussa, vommissa et se retrouva à quatre pattes sur le sol puis s'écroula. Elle était bleu et manqué d'air.

Moi : *paniqué* MORALES ?!

Joanna qui n'arriver presque pas a parler tenter d'attraper son sac. Elle essayer de parler mais presque aucun son ne sortais de sa bouche.

Joanna : *faiblement* m.on sa.c

Je l'avais allongée sur le côté pour qu'elle ne puisse pas s'étrangler avec son vomi. J'attrapa alors son sac et le retourna sur le sol. Elle avait toute sorte de chose dans son sac comme un briquet, de l'eau, des barres de ceriales, une photo tomba alors de son sac. Sur cette photo on l'a voyais entouré de James, d'une fille un peu plus âgée qu'elle et d'un enfant en bas âge je retrouva un air de Judith a travers la petite fille. Je devina alors très vite que c'était sa famille. Ils avais l'air tellement heureux. Ils étaient sur une plage et l'ont pouver distinguer le soleil qui se coucher. J'arrêta alors d'examiner la photo et continua de fouiller son sac quand une chose assez tomba lourdement au sols. Je m'empara alors de celle ci et découvra alors que c'était un inhalateur, je lui donna alors vite. Elle se redressa, en pris une "gorgé" et me le redonna. Elle s'était alors calmé et reprennais ses couleurs naturelles. Elle me regarder quand elle regarda derrière moi.

Joanna : attention !

Je me retourna et vis alors plusieurs rodeurs j'essaya de leurs tirer dessus mais plus je tirais plus il yen avais ...

Moi : ils sont trop il faut partir.

Je l'aida alors à ramasser ses affaires qui était toujours au sols et à les remetres dans son sac. Des que cela fut finis, nous sortîme alors vite de la maison avec les rôdeurs aux trousses. Nous courions depuis plusieurs instants quand Joanna tomba au sol, je l'aida alors à se relever et aux bout de quelque minutes, nous les avions semer. Je tâta alors ma ceinture et de découvris que mon flingue n'était plus là. Mais ce n'était pas très grave puisque Joanna avais sa mitraillette.
Je fouilla dans mon sac et donna lui donna des médicament. Elle me souria et les pris.

Joanna : et morales ?

Moi : on peut pas y retourner...

Joanna : on devrais suivre les railles *pointe une route du doigt*

Nous partîmes alors en direction des rails.

Nous marchions et Joanna était de plus en plus faible.

Moi : ça va ?

Joanna : oui t'inquiète *souris faiblement*

Moi : t'es sûre que tu veux pas qu'on s'arrête ?

Joanna : ça va je te dit.

Nous continuons de marchais quand elle tâta son coup. Mais elle parut triste en faisant cela.

Moi : qu'est-ce qu'il y a ?

Joanna : mon colier... Celui que Sophia m'a offert pour mon anniversaire, j'ai dût le faire tomber quand je suis moi même tomber...

Moi : merde ... D'ailleurs j'avais un cadeau aussi pour toi *souris* mais il est resté à la prison...

Joanna : ah oui ? c'était gentil de ta part *souris encore plus faiblement que tout a l'heure*

~ Sophia PDV ~

Cela faiser plusieurs jours que l'on avais perdu Joanna et cela me semblais une éternité. Je marchais avec Judith dans les bras quand James s'arrêta.

Daryl : y'a un problème ?

James : Daryl, t'es un chasseur non ? Tu pourais pas essayer de retrouver ma sœur ou Carl ?

Daryl : j'veux bien essayer mais j'te promet rien.

James : merci ..

On continua alors de marcher. De temps en temps, Daryl se pencher et examiner le sol. Au bout de quelque minutes il nous fit signe de la main de nous arrêter.

James : t'a trouver quelque chose ?

Daryl : il ya plusieurs empreinte, deux de vivants et plusieurs de rôdeurs. Ça a pas l'air d'être des adultes...

On continua alors notre chemin quand Daryl se rabessa à hauteur du sol.

Moi : c'est quoi ?

Daryl baissa la tête et regarda attentivement le sol.

Daryl : quelqun est tombé ici.

James : pitier dit moi qu'il s'est relever..

Daryl : ... Je sais pas trop les traces sont douteuse.

James : quesque tu appelle douteuse ?

Daryl : bah on voit très clairement q'une personne est tombé et que l'autre s'est arrêter pour aller l'aider mais il n'y a pas d'autre trace... On devrais continuer pour voir si il n'y a pas autre chose.

Quelque mètres plus tard, nous vîme quelque chose qui brillais au reflet du soleil au loin.
Nous nous sommes alors rapproché et arriver près de cette objet nous devinâme tout de suite ce que c'était.

James : c'est celle de Carl ?

Moi : oui...

Il l'a ramassa et regarda le chargeur, il en rester 2. Mais quelque chose d'autre m'allerta, non loin de là ce trouver une autre chose, une chaîne ainsi qu'un pendantife, je le reconnus tout de suite et une larme devalla ma joue a toute vitesse.
Celle ci tomba ensuite sur l'habit de la petite Grimes. Je ramassa alors en vitesse le colier et me dirigea vers les garçons. Ils remarquèrent tout de suite mes yeux bouffis et en un seul regard vers le médaillon ils comprirent.

Just you • the walking dead (en réécriture)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !