Chapitre 6 : Karine, star des maths

484 42 27

Karine traina son grand corps jusqu'à sa chaise, son bonnet blanc de laine enfoncé jusqu'aux yeux, lesquels, cernés d'immenses poches, fonctionnaient au radar. Comme à son habitude, elle en rajoutait un peu, histoire de bien faire comprendre à ses copines que la nuit avait été difficile. Elle croisa le regard d'Alexia qui, chose extrêmement inhabituelle, ne l'avait pas attendue sur le chemin de l'école et était déjà installée derrière sa table, le cahier de math ouvert à la bonne page.

Avoir mathématiques dès le réveil était un véritable supplice pour Karine et ses copines de 3eme. Déjà qu'il faisait encore nuit quand ils se trainaient jusqu'au collège... La jeune fille aurait bien aimé connaître l'abruti qui avait décidé de faire commencer les cours à 8 heures du matin en hiver. Il ne devait pas aimer les jeunes !

A peine assise à sa place, elle vérifia du regard que la prof n'était pas encore arrivée et fit surgir comme par magie son smartphone blanc, déjà connecté à son application de messagerie. Il était formellement interdit aux élèves de laisser leur téléphone allumé dans l'enceinte du collège, mais les enfants avaient tous développé des talents d'espions professionnels pour communiquer entre eux dans le silence le plus parfait et sans que les profs s'en aperçoivent. De toute façon, si la prof était venue lire le message qu'envoyait Karine, elle n'y aurait rien compris.

Le SMS de la jeune fille sortit en Wifi du petit smartphone blanc, transita par les ondes jusqu'à l'antenne réceptrice située sur l'immeuble voisin du collège, passa dans les entrailles d'un routeur qui décida du chemin à privilégier; fila sous les rues de la banlieue parisienne à l'intérieur d'une fibre optique; passa dans un nouvel ordinateur à la vitesse de la lumière puis quitta Paris pour atteindre Reims et arriver dans le réseau d'un discret bâtiment situé en rase campagne.

En quelques dixièmes de seconde, le contenu du message de Karine fut analysé par de puissantes machines. Il ne généra aucune alerte automatique, sans quoi l'un des opérateurs affecté à la surveillance des communications téléphoniques aurait immédiatement réagi, mais il fut tout de même archivé. C'était la consigne donnée la veille par le Ministère : toutes les communications émises dans un rayon de 10 km autour de la zone d'impact du météore, devaient être enregistrées...

Les données numériques de l'appel repartirent dans le labyrinthe des voies de communication, retournèrent à Paris, reprirent en sens inverse la fibre numérique qui menait jusqu'au collège de Karine puis transitèrent par le routeur Wifi pour ressortir, quelques mètres à peine de leur point de départ, et arriver enfin dans le téléphone portable d'Alexia, assise trois rangées derrière sa copine. Soit plusieurs dizaines de kilomètres parcourues en quelques petites secondes...

Si Karine avait su qu'un opérateur tentait actuellement de déchiffrer le sens de son message, elle aurait explosé de rire. Le SMS était rédigé ainsi :

-- Salut à toi, Ô misérable sujet du Royaume des Licornes. La Reine des Bisounours te salue bien bas !

-- Sa Majesté est à la bourre... répondit illico Alexia, le téléphone caché sous son bureau.

-- Nuit agitée. Rêve bizarre...

-- Yep ! Moi o si... Te raconterai...

-- Keskiya ? Blem ?

-- Yep. Big blem.

-- Genre : pas fait tes devoirs ?

-- Genre. Et toi  ?

-- Nope. T'inquiètes, ça pass'ra crême !

-- Vais me faire griller...

-- Ta reine va te protéger. Le pouvoir des licornes est en moi.

Pierres d'étoiles (Prix Wattys 2016)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !