~ Carl PDV ~

On entra alors dans la bâtisse et la fouilla, Joanna rester silencieuse et aucune expression était qur son visage. Une fois finnis, je fis un feu dans la cheminée et nous nous instalâmes sur le Sofa. Il était tard et il faisais très froid. Je déposa alors un plaid sur ses genoux elle ne me regarda même pas et continua de fixer le mur. Cela faisait des minutes que c'était le silence totale quand tout à coup elle fondit en larme.

Moi ; t'inquiète pas on va les retrouver, je suis sûre que James va bien.

Joanna: je me fiche de James et je suis certaine qu'il est vivant.

Moi: qu'est-ce qu'il y a alors ?

Joanna : J'en ai marre, marre de cette vie ou on peut pas rester tranquille 10 minutes, mart de cette vie ou tu vois les gens que tu aime et à qui tu t'attache mourrir, je pensais qu'il n'y avais plus que les rôdeurs et nous, mais j'en avais oublié les hommes, comme ils sont cruels. Marre de cette vie. Marre d'avoir peur...

Moi : Peur de quoi ?

Joanna: peur de vous perdre, toi James et Sophia. Vous êtes les seuls choses qui me restent...

Moi: tout va s'arranger, tu retrouvera ta famille.

Je pris alors une 2 ème couverture qui était pliée au sol et lui donna.

Moi: ça fait combien de temps que tu n'a pas dormis ?

Joanna: 4-5 jours,.

Moi: alors vite endore toi, on a des personnes à retrouver je crois *souris*

Elle avais fermer les yeux, mais quelques secondes plus tard, elle les rouvra d'un coup et se pencha, elle vomissait, je ne me serais pas inquiéter si c'était du vomis qu'elle vomissait, mais c'était du sang.

Je sortit alors très vite une bouteille d'eau de mon sac et lui tendit.

Elle en but une gorgée, puis se repancha et revomis. Il fallait que je fasse vite.

J'alla alors chercher un gros saladier qui était dans la cuisine et lui tendi. Elle vomissait, toussais, sepoumomé.

Je mit alors mon sac sur mon dos et pris mon arme quinze trouvais sur la table.

Joanna: *faiblement* quesque tu fais ?

Moi: je vais chercher une pharmacie.

Joanna: au baut milieu de la nuit ?

Moi: t'a vu comment tu tousse, je vais faire vite. Je serais rentré à l'aube.

Joanna: fait attention s'il te plaît.

Moi: t'inquiète pas pour moi *souris*

J'enleva alors la barricade et partis. Je marchais dehors depuis plusieurs minutes. Il n'y avais presque aucun rôdeurs quand j'arriva dans une grande ville.

Bonjour je prend quelques temps pour vous dire que une de mes amie à écrit une fiction. Mais elle a eu des soucis et ne peut pas la poster. Je la posterais alors sur mon compte. Je tiens par contre à préciser que ce n'est pas mon histoire et que absolument tout les droits lui reviennent.

Xxx

Just you • the walking dead (en réécriture)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !