Chapitre 3 : A chacun son trésor

556 51 7

Alexia avait encore les oreilles qui sifflaient lorsqu'elle arriva à son tour auprès du petit cratère creusé par le météore. Elle entendit Tom pousser un hurlement de victoire et vit le pinceau de sa torche éclairer brièvement Karine. Celle-ci faisait mine de chercher quelque chose, mais sans grande conviction. Alexia la connaissait trop bien pour ne pas voir qu'elle simulait. La maline !

La jeune fille comprit qu'elle arrivait sans doute trop tard, mais elle se mit à son tour à chercher autour du cratère. La veille à la télé, un grand type en costume cravate avait doctement expliqué aux journalistes qu'il ne fallait surtout pas ramasser tout ce qui pouvait se trouver autour des météorites. C'était dangereux, probablement radioactif et en tous cas, interdit.

Mais Alexia et ses copains avaient aussi lu sur Internet que des scientifiques voulaient au contraire qu'on leur donne tout ce qu'on trouvait et ils étaient prêts à payer cher, parait-il.

Un truc rouge roula soudain au bout de la chaussure d'Alexia. Surprise, elle se pencha pour observer le petit caillou qu'elle avait heurté par hasard. Il était d'un joli rouge rubis et semblait taillé de dizaines de facettes. Elle avait un mouchoir pas encore trop crade dans sa poche.

Vite, elle jeta un coup d'œil autour d'elle. Karine lui tournait les yeux. Tom fouinait auprès du météore et Adam venait de le rejoindre. Voyant que personne ne la regardait, elle se pencha prestement et attrapa la pierre à l'aide du mouchoir, pour éviter un contact direct avec ses doigts.

Le précieux caillou finit au fond de sa poche. Elle se releva aussitôt et se dirigea vers ses copains tout en continuant à scruter le sol malgré l'obscurité, espérant trouver  une autre pierre. Tom se retourna et lui envoya le pinceau de lumière de sa torche en plein dans les yeux.

-- Tu as trouvé quelque chose ?

Alexia resta impassible et secoua la tête.

-- Non, rien. Et toi ?

-- J'ose pas remuer ce truc. Cela a l'air brûlant.  Faudrait un bâton...

- Poussez-vous, tout le monde, j'ai ce qu'il faut ! s'exclama soudain Adam qui venait de récupérer une branche morte au pied d'un arbre.

Ses copains l'observèrent tandis qu'il utilisait le bout de bois comme un levier pour retourner la météorite. Tom éclaira le cratère sous la pierre, mais il n'y avait que quelques cailloux brûlés par l'explosion. Rien d'intéressant. Ils levèrent les yeux vers Karine qui revenait vers eux en silence.

-- Où tu étais ? Tu as trouvé ?

-- Non, ça craint. On aurait dû prendre plus de lampes, il fait grave sombre ici !

Les adolescents entendirent la sirène d'une voiture de police, un peu plus loin sur le parking.

-- Faut qu'on se casse ! fit Tom en éteignant sa lampe. Si on se fait choper ici, cela va chier des bulles !

Mais Adam continuait à s'acharner sur le météore, frappant la pierre de l'extrémité de son gros bâton. Soudain, une fracture apparut dans le rocher qui s'ouvrit en trois parties, comme un œuf qu'on force à éclore. De petites gemmes brillantes se mirent à scintiller dans la lumière de la torche.

Les adolescents poussèrent des cris de joie. Adam fut le premier à attraper une pierre, malgré les risques. Elle brillait de mille lueurs bleues, comme un saphir géant.

-- Fait gaffe ! Tu vas te brûler ! lui cria Tom.

On entendait des voix d'adultes qui semblaient s'approcher. Karine aperçut les faisceaux de plusieurs lampes torches. Adam semblait fasciné par la pierre qui lui éclairait la paume d'une lueur bleuâtre.

-- Les keufs arrivent ! On se casse ! gronda Karine, d'un ton impérieux.

Les autres lui obéirent instantanément. Ils s'éparpillèrent comme des chats, bondissant à l'écart du cratère pour replonger dans l'obscurité des buissons. Tom avait quelques secondes de retard. Il s'était accroupi brièvement auprès du météore, avant de s'échapper à son tour.

Lorsque les premiers policiers arrivèrent sur les lieux, rapidement encerclés par des habitants des immeubles voisins, les quatre amis avaient déjà quitté le square.

Pierres d'étoiles (Prix Wattys 2016)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !