Chapitre2: Le rubis stellaire

659 52 8

Le square au pied de l'immeuble s'illumina tout à coup, éblouissant les quatre adolescents. Un souffle brûlant les enveloppa, aussitôt suivi d'une violente détonation. Quelques secondes après, Karine se rendit compte qu'elle était par terre, complètement sonnée par l'explosion. Ses oreilles sifflaient, comme après un concert. Elle se releva machinalement, les yeux fixés sur les arbustes du square dont certains étaient en feu.

Il fallait faire vite : des fenêtres s'allumaient déjà aux différents étages de son immeuble. Trouver la météorite avant les autres... Ne pas laisser le temps aux adultes d'intervenir... Son cerveau réagissait machinalement, guidé par un seul but. Elle dépassa Alexia qui titubait comme un boxeur groggy.

Les deux garçons étaient déjà en train de fouiller le square. Mais ils n'avaient aucune méthode. Ils exploraient le bac à sable comme des gamins à qui on aurait caché un jouet. Karine respira un grand coup. Garder la tête froide... Réfléchir... "Toujours analyser la situation pour garder l'avantage", comme amait lui répéter son père.

Elle observa la végétation qui avait pris feu au passage de la météorite. Cela formait comme une ligne. Elle marcha vers le fond du square, dépassa un arbre en feu, repéra dans la pénombre la trainée creusée dans la terre par ce qui venait de tomber du ciel. Quelqu'un se mit à crier du haut de l'immeuble. Une mère angoissée qui croyait à un attentat...

Karine aperçut une grosse boule noire qui fumait sur le sol. Cela avait creusé un large sillon en s'enfonçant dans la terre. Le coeur battant, elle s'accroupit à proximité du météore et l'observa attentivement. Il s'était brisé en plusieurs fragments, comme un oeuf géant qu'on aurait malmené. Il ne fallait surtout pas y toucher. Une sorte de gaz semblait s'en échapper.

La jeune fille redressa son corps longiligne et observa tout autour de la météorite. Elle n'avait pas une seconde à perdre : les autres allaient bientôt la rejoindre. Ils finissaient toujours par la rejoindre... Elle entendit la voix apeurée d'Alexia qui l'appelait dans l'obscurité, mais elle se garda bien de lui répondre.

Elle trouva enfin ce qu'elle cherchait et bondit vers le buisson qui dissimulait le trésor. Sa main jaillit en avant et se referma sur son butin. Vite, s'écarter. Reprendre son calme. Ne pas montrer qu'on vient de réussir.

Elle fit plusieurs pas en avant, se pencha comme si elle cherchait quelque chose dans le gazon du square, feignant de ne pas avoir entendu ceux qui s'approchaient d'elle. Tom apparut le premier. Sa lampe de poche balayait le terrain et son faisceau vint se plaquer sur le météore.

Il poussa un hurlement de triomphe et se rua vers la pierre.

Pierres d'étoiles (Prix Wattys 2016)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !