Chapitre 2

326 27 1

~It should be me, saying you're the one and that I'll never let you go~

Je me réveillai. Les bras de Louis entouraient mon torse, sa tête était dans mon cou. Je ne me suis jamais senti aussi bien. Juste le fait d'oublier, de rester couché dans les bras de l'homme que j'aime. Oublier mes problèmes à venir, oublier que Louis et moi sommes cachés du reste du monde, oublier que la seule chose qui pourrait me détruire serait un appel de Dictateur.

Je l'avais trouvé tellement distant hier. Bien, Louis pas Dictateur. J'avais eu si peur, si peur de le perdre. Mais maintenant, il est là avec moi dans notre lit, dans notre chambre et dans notre maison et c'est tout ce qui compte.

Je voulus me soulever pour pouvoir prendre mon téléphone sur ma table de chevet mais Louis me retenu.

-Babe, qu'est-ce que tu fais?

-Je voulais prendre mon téléphone. Je dois vérifier mes textos et Twitter, et Facebook... Instagram aussi..

-Harry, pourquoi tu veux vérifier tout ça? Tu t'en fous d'habitude.

-Je... je.. Je veux savoir si les gens nous ont cru.. enfin tu vois.

-Non Harry, justement je ne vois pas. Je n'ai pas envie que tu vois tous ces commentaires sur à quel point Eleanor et moi formons un beau couple ou de voir toutes les Larry Shippers en colère parce que nous avons encore retourné en arrière.

-En fait, j'aimerais plutôt voir qui croient encore en nous, Lou.

-Ouais, bon je vais dans la douche alors. Tâches de ne pas te faire blesser par les commentaires.

-Oui, oui.

Louis se leva et m'embrassa.

-Je taime, lui dis-je.

-Je t'aime, répondit-il.

Je pris donc mon téléphone et regardai mes textos. J'avais quelques textos de chaque garçon qui m'encourageait. Vous ne savez pas à quel point j'étais heureux que les garçons nous soutenaient. Jamais, et ce depuis le début de notre relation, ils ne nous avaient jugés.

J'allai après sur Twitter, inquiet de ce que je pourrais voir. Le hashtag qui était le plus populaire était : #LetHarryAndLouisBeTogether (laissez Harry et Louis être ensemble). Je ne peux pas dire que je n'étais pas content de voir le soutient de nos fans. Seulement, il y avait aussi un autre hashtag qui était populaire dans quelques pays dont les États-Unis et le Royaume-Uni. C'était: #WeToldYouLarryShippers.

Je ne peux pas dire que je n'aimais pas les fans qui ne croyaient pas en nous. Modest! était tellement présent que croire ce qu'ils disaient était réellement plus facile que de se battre pour son opinion. Aussi, je n'aimais pas que nos fans se divisent en deux clans et qu'ils/elles se chicanent parce qu'ils/elles croient qu'ils/elles ont raison.

J'allai voir toute la discussion pour le premier hashtag. Les fans étaient survolté(e)s de voir à quel point nous étions contrôlés. Ce qui n'était pas tout à fait faux. De l'autre côté, les fans répétaient ce que nous avons dit en entrevue hier. Je devais donc avoir de bon talent d'acteur.

Louis sortit de la douche avec seulement une serviette autour de la taille. Une serviette, c'est si facile à enlever et il savait. Oh, il le savait et trop bien. Il le faisait exprès, je n'étais pas capable de m'empêcher de regarder ses abdos. Non mais quand même, j'avais quand même Louis Tomlinson devant moi. Il me regarda avec son petit sourire et me demanda:

-Et puis, nous ont-ils cru?

-Moitié-moitié, répondis-je.

*Une semaine plus tard*

They don't know about usLisez cette histoire GRATUITEMENT !