AFTER 3

4.7K 288 18

Je n'ai même pas eu le temps de réagir, qu'en face de moi. Dans cette salle d'hôpital apparaît Wahil, Emir et ma Maman.

J'avais comprise que Rabzo avait utilisé la technique de ramener ma famille ici pour se faire pardonner. Et je pense que ça marcherai, car après toute ses années de souffrance ; Voir ma famille est le plus beau cadeau à mes yeux. Jamais j'aurai pensé revoir ma famille. Jamais. Et à cet instant, c'est juste le coup de trop. Le moment de bonheur. Ma mère avait le sourire, mais en me voyant aussi défiguré je l'a vois changé d'expression. Son sourire intense disparaissa, et je la vis tomber de plus en plus. A ses cotés, mes frères l'a retenurent directement.

Moi : A ... Anne ( maman ).

Trop de sentiment. Après des années, voir sa mère, sa reine à ses côtés m'a mis les larmes aux yeux.

Maman : Oy Kizim ( ma fille ) ...

Et elle pleura ainsi en courant vers moi tout en me prenant dans les bras. Elle faisait très attention afin de ne pas me faire mal. La sentir est le bon heure d'une fille. .

Maman : Ma fille pourquoi t'es dans cet état là. Canim ( mon

âme ).

Je croyais qu'elle savait que c'était Rabzo qui m'avais horrifié.

Moi : Euh personne... J'me suis faite agressé c'est tout.

Maman : Et tu as porté plainte ?

Je voyais Rabzo avec le regard qui changeait. Il ne réagissait pas. Ma mère l'a regardait mal quelque fois. Je ne savais pas trop pourquoi, et Rabzo sortie ainsi.

Moi : Non, j'ai pas porté plainte. J'croyais que vous voulez plus me voir ? !

Maman : Tu sais très bien que j'ai été obligé. Et pourquoi vous m'avez au tant menti Leila ? Tu sais que j'allais faire une crise quand on m'a dis que t'étais morte, alors que t'essayais juste de t'enfuire d'un homme qui est maintenant décédé à cause de son frère !

Moi : Tu sais tout à ce que je vois ...

Maman : Personne peut plus rien me cacher maintenant ! Vous m'avez cru pour une hmara c'est ça ?

Moi : Anne ( maman en turc ). Dis pas ça...

Maman : Si et j'le dirai. Et je sais que cet homme Rabzo était la personne que t'essayais de mettre en hebs.

Je vous rappelle, que beaucoup de monde était au courant de l'histoire, sauf du pourquoi. Elle ne sait pas que c'est le tueur de notre père. Et je ne compte pas lui dire, car sinon j'expliquerais l'histoire de mon Baba. Déjà qu'elle savait qu'il faisait beaucoup de chose horrible de gauche à droite. Et dire, qu'il essayait de kidnapper la soeur de Rabzo juste pour des choses encore plus horrible, l'a mettrera à bout. Nous préférons donc de garder le secret pour toujours.

Moi : Oui Anne, c'est bon ça me gave. J'ai tourné la page, j'veux plus en entendre parler de cette histoire.

Emir m'interrompus ensuite.

Emir : Haha, ( ironiquement ). Zerma tu étais la discussion de tout les trafiquants, délinquants, des mafieux etc.

Moi : Tu changeras pas toi !

Emir : Moi au moins j'me suis pas fais ficha avec un fils !

Moi : C'est quoi ton blème au juste ? Pourquoi tu te permet d'parler commace de mon fils ?

Emir : Parce que t'as fais la meuf forte et en screte le Kais s'est bien vidé hein ? T'as même pas empêché. Rien du tout, et en plus il s'est barré comme un lâche et il t'as laissé avec Rabzo qui a tué le père de l'enfant !

Chronique d'une flic qui se met dans la galère [Réécriture]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !