Chapitre 26

2.2K 167 24

Je suis Charlie. ( A lire avec la musique "to build a home" de the cinematic orchestra. Merci encore de lire ma fiction.
--------------------
J'entends ma respiration. Et j'entends le bruit d'une machine à côté de moi. J'entends le "bip bip bip" d'une autre machine. Je me sens fatiguée et mes jambes sont lourdes. J'ouvre mes yeux péniblement. Une chambre d'hôpital. Mais pourquoi suis je là ? Des flashbacks reviennent peu à peu dans mon esprit avec horreur. Je vois Derek se jeter sur moi et ma tête tombé au sol. Je tourne péniblement la tête. Ethan. Ethan est là assis sur le fauteil, il dort et je l'admire. Je m'en veux. Je ne devais pas essayer d'aider Derek. Il ne m'aime plus. A quoi bon lutter ? Maintenant, il me hais, ça ne changera jamais... Une larme roule sur ma joue. Je peux voir les lumières de la ville au dehors. Il doit être tard. Je peux à peine bouger. J'ai des transfusions de partout et j'ai une canule dans le nez. J'ai mal à la tête et aux côtes. Une infirmière rentre doucement pour ne pas réveiller Ethan. En me voyant réveiller, elle sourit.

Infirmière: Salut. Tu as bien dormi, ma belle ?

Elina: Oui, merci. Vous avez des nouvelles d'un certain Derek Hale ?

Infirmière: Jamais entendu parler, désolé mademoiselle. Mais comment avez vous fait pour tomber des escaliers comme cela ?

Elina: Tomber des escaliers ?

Infirmière: Oui, c'est ce que m'a raconté votre père. C'est bien vrai, n'est il pas?

Elina: Oh, oui... Bien sûr.

Infirmière: Je vais juste vous faire quelques injections et vous pourrez sortir cette après-midi.

Elina: Merci madame.

Infirmière: Appelle-moi Valentine.

Elina: Vous êtes extrémement gentille, merci beaucoup.

Infirmière: C'est normal, ma belle.

Elle me fit rapidement une petite piqure.

Infirmière: Puis je réveiller votre père ? dit elle en désignant Ethan du doigt.

Elina: Bien sûr.

Il ouvrit doucement les yeux. Il me vit. Il se redressa sur son fauteuil, passa une main dans ses cheveux en faisant une mine triste.

Ethan: Je suis vraiment désolé, Elina.

Elina: J'aurais dut t'écouter. C'est à moi d'être désolé. Ethan ?

Ethan: Oui ?

Il regardait ses pieds et entrelaçaient ses doigts pour échapper mon regard. On dirait un véritable enfant et sa mère qui le gronde.

Elina: Je... Je peux avoir un calin ?

Il releva la tête et me fît un petit sourire. Il s'assit à mes côtés en faisant bien attention de ne pas me faire mal. Il me prit dans ses grands bras. Je fermais les yeux et profitais de ce petit moment. J'entendis la porte se fermer signe que Valentine était partie. Il s'enleva de son étreinte et passa un doigt dans mes cheveux.

Ethan: Je suis si heureux de te voir. Nous pensions que tu n'allais pas survivre.

Elina: Je suis si heureuse moi aussi. J'ai encore pleins d'aventures à vivre avec toi et Danny.

Ethan: Si tu voyais ta tête, tu fais peur.

Je lachais un petit rire, essayais de me redresser et je mis un pied par terre. Je m'approchais du grand lit. Effectivement, je faisais peur à voir. J'avais des cernes immenses et les yeux rouges. J'étais très maigre et très blanche. Je me regardais ne voulant pas lâcher mon reflet du regard. Je détaillais chaque partie de mon pauvre visage. je détaillais ma bouche, mes joues creuses, mes yeux rouges, mes cheveux abimés. Je passais une main sur mon visage comme pour me rassurer que c'était bien moins. J'eu un mouvement de recul. Je regardais mes mains. Elles sont violettes et meurtries. Je touchais la canule de mes doigts. J'étais vraiment affreuse. Tristement, je m'assis sur mon lit. Ethan ne me lâchait pas du regard.

Ethan: Tu sors cette après-midi.

Elina: Je sais.

Ethan: Mais...

Elina: Quoi ?

Ethan: Tu vas devoir la canule quelques temps...

Je lâchais un profond soupir. Pourquoi tout cela m'arrive ? J'ai l'impression d'être Hazel dans "nos étoiles contraires". Je me tournais vers Ethan.

Elina: Comment va Derek ?

Ethan: Mal. Très mal. Il est sorti de sa folie. Quand... Quand il t'a frapper dans la clairière, juste après son geste, il est comme revenu à la réalité. Il s'est rendu compte de ses erreurs. Il t'a regardé quelques minutes puis il s'est jeté au sol. Il a prit ta tête, il la soulevait et il pleurait. Il murmurait des "je t'aime" et "je suis désolé". Mais rien ne pardonnera ses actes...

Elina: Ethan... Continu s'il te plaît.

Ethan: Personne n'osait bouger. Et c'est là que j'ai compris qu'il t'aimait plus que n'importe qui sur cette terre. Il gémissait, il pleurait et il hurlait. Les ambulanciers t'ont pris sur le brancard. Il hurlait, il disait "rendais la moi, c'est ma fille". Et j'essayais de le retenir. Quand l'ambulance est parti, il s'est effondré au sol. Je l'ai pris dans mes bras. Nous sommes restés là une heure. Il refuse de venir te voir à l'hôpital. Car il y est venu hier, mais tu dormais. Quand il t'a vu ainsi et qu'il s'est rappelé que c'est de sa faute, il n'a pas supporté et il partit..

Elina: Derek... Mon Derek...

Merci de mettre un petit commentaire. Je vous aime.

Daddy (Teen Wolf)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !