31

2K 351 13
                                    


Dans le jardin de la maison, la tête sur ses jambes, elle me caressait tendrement les cheveux sous cette brise fraîche du couché du soleil. Elle m'avait tellement manqué, cette ville me rappelle tant ma mère. Et surtout le visage de jida, ma mère était une très jolie femme, et tout le monde sait de qui elle tient cette beauté. Quand je regarde les photos de ma grand-mère étant jeune, j'ai l'impression de voir ma mère, c'est fou.

- Nani ?

- oui ma petite Aati.

- Est-ce que tu penses que maman est heureuse de là où elle est ?

- Ah ma petite chérie, ça je ne saurai le dire, par contre s'il y a une chose que je peux t'assurer c'est qu'elle fière de la femme que tu es devenue. Aatifah, tu es intelligente et travailleuse, tu prends soin de l'héritage que ton père t'a laissé. Et ça c'est ce que tout parent attend de son enfant.

- je l'espère nani, je l'espère.

- Et toi ? Est-ce que tu es heureuse ?

- je... Al hamdoulillah Nani. On remercie Dieu de ce qu'on a.

- Le jeune homme qui demande ta main, il me semble que vous êtes de très bons amis.

- euh..oui nous..

-...

- Habib et moi avons toujours été très proches, depuis l'enfance.

- N'est-il pas un gentil Mr ?

- Si si il l'est.

- Ma fille, les hommes ne sont pas parfaits tu sais. Si tu trouves quelqu'un qui t'aime et qui te respecte alors sache que tu as tout.

- J'ai compris.

Oui, vous avez bien compris, Habib a fait sa demande. Disons qu'il a en fait part à ma famille le fait de vouloir faire de moi sa femme il y a quelques jours. Il m'a surprit car je ne m'y attendais pas, pourtant lui et moi on se parle régulièrement. Il ne m'a jamais dit qu'il avait l'intention de le faire, et le jour où Oumar m'a appelé pour me le dire, j'étais si énervée. Je l'ai appelé directement voulant lui faire sa fête, il m'a très vite fait redescendre sur terre. Il m'a clairement dit, je le répète :

"hey Aatifah ne vient pas me faire de dur discours ici c'est clair ? Je ne t'ai jamais caché que je t'aimais tu le sais très bien. Et je suis un homme responsable et éduqué, j'ai très bien envoyé ma famille demander ta main oui et alors ? Si tu ne veux pas tu as juste à refuser et on continu sur une base normale en se respectant c'est tout. Ne crée pas de problème là où il n'y en a pas ! Et je n'ai besoin de rien entendre venant de toi, raison pour laquelle je ne t'ai rien demandé. Donc bye...une dernière chose Aatifah, je t'aime et je t'ai toujours aimé, je veux t'épouser et faire tout mon possible pour te rendre heureuse, te donner tout le bonheur que tu mérites. Si tu préfères laisser ça pour continuer à te morfondre pour quelqu'un qui lui a déjà sa famille alors ça sera ton choix. Bonne soirée."

Oui il m'a clairement dit tout ça, après qu'il ait raccroché j'essayais de me trouver une faille, j'ai même appelé Oumar pour lui raconter notre conversation. Ce dernier m'a juste demandé où était le problème, et il m'a dit qu'Habib avait raison et que c'est moi le problème avant de me raccrocher au nez. Toute cette nuit je n'ai pas fermé l'œil, je pensais à toute ma vie et je sais au fond de moi que Habib a raison. Mais la vérité est que mon cœur est à un autre, un autre qui lui est marié et qui attend un enfant. D'ailleurs après ce soir là à l'hôtel à Istanbul, j'ai encore pleuré toutes les larmes de mon corps pour lui. Ce jour là je lui ai dis de ne plus jamais interféré dans ma vie. Ce jour là pour de bon je me suis juré de tirer un trait sur Amane Sidibé et je compte bien le faire.
Pour l'instant ce que j'ai dis à ma famille quand ils m'ont demandé si j'étais d'accord est que j'allais y réfléchir. Fallait pas être là quand ma grand-mère paternelle me descendait au téléphone quand j'ai dis que j'avais besoin de temps. Elle a même sorti le grand jeu en pleurant, se plaignant que je ne voulais pas qu'elle assiste vivante à mon mariage ptdr. J'ai faillis éclater de rire quand elle me le disait. Mais bon mon autre mamie la défendait, faut dire que mes deux grand-mères sont adorables, elles me comblent tellement d'amour toutes les deux !
Dans tous les cas, je compte prendre mon temps et bien réfléchir avant de prendre une décision.

Braise de feuOù les histoires vivent. Découvrez maintenant