— Qu'est-ce qu'il est généreux, ce con. Tu ne crois pas qu'il en fait un peu trop ? Je hoche la tête.

— J'ai essayé de refuser mais je n'y suis pas arrivée. Zayn pince les lèvres.

— Pas étonnant que tu te sentes dépassé par les événements. Cela dit, il a passé la nuit avec toi.

— Oui, dis-je avec un sourire nostalgique.

— Alors, on les finit, ces cartons ? Je hoche la tête. Mais, avant de m'y mettre, je relis le dernier mail de louis .

De : louis Tomlinson

Objet : Dimanche

Date : 27 mai 2011 13:40

À : Harry styles

Rendez-vous à 13 heures dimanche. Le médecin sera là à 13 h 30. Je pars pour Seattle. Bon courage pour le déménagement. Dans l'attente de notre prochain rendezvous,

Ben dis donc... Il aurait pu envoyer ce mail à un employé. Je n'arrive pas à le suivre : tantôt il est drôle et enjoué, tantôt totalement guindé. Je lui répondrai plus tard. Pour l'instant, il faut que j'aide zayn à faire les cartons. Nous sommes dans la cuisine lorsqu'on sonne. C'est Taylor, vêtu comme toujours d'un costume impeccablement coupé. Sa coupe en brosse, son regard détaché et sa carrure athlétique trahissent l'ex-militaire. ( et oui désolé pour mon ami Selena mais oui.....taylor est bien taylor lautner .....et non taylor Swift XD )

— monsieur styles  , je suis venu chercher votre voiture.

— Ah oui, bien sûr. Entrez, je vais chercher les clés. Cette mission ne rentre sûrement pas dans la définition de son poste, sur laquelle je m'interroge une fois de plus. Je lui remets les clés et l'accompagne dans un silence gênant- pour moi, en tout cas - jusqu'à ma Coccinelle bleue. Je prends ma lampe de poche dans la boîte à gants. Elle ne contient aucun autre effet personnel. Adieu, Wanda. Merci pour tout. Je caresse le toit en refermant la portière.

— Vous travaillez depuis longtemps pour M. Tomlinson ?

— Quatre ans, monsieur styles. Je meurs d'envie de le bombarder de questions. Il doit connaître tous les secrets de louis Tomlinson. Mais il a dû signer un accord de confidentialité, lui aussi. Il arbore la même expression taciturne que Des , ce qui me le rend sympathique.

— C'est un type bien, monsieur styles , ajoute-t-il en souriant. Puis il incline légèrement la tête, monte dans ma voiture et démarre. L'appartement, la voiture, Clayton's... Que de bouleversements dans ma vie. Je secoue la tête. Et le plus grand bouleversement, c'est louis Tomlinson. D'après Taylor, c'est un type bien. Puis-je le croire ? Liam nous rejoint à 20 heures avec des plats chinois. C'est fini, tout est emballé, nous sommes prêts à partir. Il a apporté plusieurs bouteilles de bière. Zayn et moi sommes installés sur le canapé ; il est assis par terre en tailleur entre nous. Nous regardons des émissions débiles tout en échangeant des souvenirs, de plus en plus bruyamment au fur et à mesure que la bière nous fait de l'effet. Ces quatre dernières années ont été des années heureuses. Mes rapports avec liam sont redevenus normaux ; sa tentative de baiser est oubliée. Ou plutôt, balayée sous le tapis sur lequel ma déesse intérieure se prélasse en attendant dimanche avec impatience. Tout d'un coup, on sonne à la porte. Ça me fait un coup au cœur. Et si c'était... ? Zayn, qui est allé ouvrir, tombe, pratiquement à la renverse quand perrie lui saute dessus. D'abord façon baiser hollywoodien, puis dans le style cinéma d'art et d'essai européen. Non, mais franchement... prenez une chambre ! Liam et moi nous dévisageons l'un l'autre, gênés par tant d'impudeur.

— Et si on allait faire un tour au bar ? Liam acquiesce à ma proposition en hochant frénétiquement la tête. Zayn se tourne vers nous, les joues roses, l'œil brillant.

fifty shades of tomlinsonLisez cette histoire GRATUITEMENT !