23

16.9K 1.4K 247
                                    


Une fois qu'Akaashi avait quitté l'hôpital, il n'a plus jamais regardé en arrière.



Il rentra chez lui ce jour-là avec une couverture en boule dans les bras, une écharpe bordeaux autour du cou, et rien de plus de l'hôpital. Il les tenait contre son corps par temps de vingt degrés, et bien que beaucoup de gens lui lançaient des regards étranges et le regardaient de côté, rien de tout cela ne l'affectait le moins du monde. Le froid n'était plus un facteur pour Akaashi. Il ne pouvait pas le sentir. Son esprit ne le lui permettait pas.


Il est rentré à la maison sans même un bonjour à ses parents qui étaient assis dans le salon. Ils lui ont posé des questions. Il a répondu de façon flagrante. Ils ont posé des questions sur la couverture et l'écharpe, mais ils n'ont jamais posé de questions sur Bokuto.


Akaashi était content. C'était une bonne idée de ne jamais leur avoir parlé de lui après tout.Il monta les marches jusqu'à sa chambre, mit sa, non, la couverture de Bokuto en une boule et la laissa tomber sur son lit avec l'écharpe. Il fouilla dans sa poche pour sortir son téléphone et poussa un appel sur l'un de ses contacts. Il le porta à son oreille et attendit que l'autre ligne reprenne. Une fois cela fait, Akaashi a été accueilli par un "Bonjour?"


Akaashi hésita. Il déglutit profondément et regarda par la fenêtre.


"Bonjour. Kuroo? C'est Akaashi. Es-tu occupé?"


La voix de Kuroo était réservée et réticente.


"Non, je suis libre."


"Si ce n'est pas trop de problèmes, je peux venir?"


Kuroo était calme à l'autre bout du fil. Il savait déjà. Il inspira de manière audible et Akaashi put entendre un grincement. Au bout d'un moment, il parla enfin. Sa voix était solennelle.


"Bien sûr."


____________________

In another life [bokuaka]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant