19

17.5K 1.5K 650
                                    

Nouveau message!

De: Kuroo (envoyé le 31 janvier à 14 h 25)
[Hey t'es là?]

Akaashi:
[Oui.]

Kuroo:
[comment ça va?]

Akaashi:
[Les choses pourraient être meilleures. Les choses pourraient être pires.]

Kuroo:
[Je peux demander comment va Bokuto?]

Akaashi:
[Il ... s'accroche.]

Kuroo:
[Il peut encore marcher? Ou parler?]

Akaashi:
[Non, il ne peut pas. Il a perdu la capacité de marcher il y a un peu plus d'une semaine. Sa capacité à parler l'a quitté peu de temps après.]

Kuroo:
[Je vois. t'es vraiment direct toi, hein?]

Akaashi:
[Je ne ... voyais pas d'autres manière de le dire. Désolé.]

Akaashi leva les yeux de son téléphone après avoir envoyé le message et tourna la tête pour remarquer que Bokuto le regardait à nouveau avec un intérêt aigu.*

Ses yeux lisaient: "Qui est-ce?"

Rembourrant son téléphone dans sa poche, Akaashi haussa les épaules.

"Juste ... Kuroo." Il prononça le nom avec un manque d'intérêt pour essayer d'atténuer le coup, mais Akaashi savait que peu importe comment il l'abordait, Bokuto froncerait les sourcils quand il entendrait le nom.

Et il l'a fait.

Bokuto baissa les yeux sur la main d'Akaashi. Ses yeux révélaient à quel point son ami lui manquait. Sentant une certaine culpabilité s'accumuler dans sa poitrine, Akaashi sortit son téléphone aussi rapidement qu'il l'avait caché.

"Tu veux que je lui demnade d'envoyer une photo?"

Bokuto releva la tête et réfléchit un moment, puis acquiesça.

Jouant de cela, Akaashi a envoyé un SMS à Kuroo pour qu'il envoie une image de lui à Bokuto pour qu'il puisse le voir. Il a fallu un certain temps pour qu'un message de Kuroo arrive, mais quand c'est arrivé, Akaashi s'est rendu compte qu'il avait envoyé une vidéo au lieu de ce qui avait été initialement demandé.

Akaashi se pencha sur son siège pour se rapprocher de Bokuto. Avec un coude sur le lit, il tenait son téléphone pour que les deux puissent voir. Bokuto regarda l'écran avec des yeux intéressés, se demandant en quoi consistait le contenu. Akaashi a appuyé sur play, et une vidéo de Kuroo a commencé à jouer.

Il était assis dans son lit, avec une chemise bien ajustée et ses cheveux en désordre.

"Quoi de neuf, les gars? Ahhhh je sais que vous ne m'avez pas dit d'envoyer une vidéo, mais je ne suis pas quelqu'un qui suit les règles." Il eut une expression cool et simulée, mais celle-ci fut interrompue lorsque quelqu'un d'autre prit la parole.

Depuis l'arrière-plan de la vidéo, une voix basse pouvait être entendue.

"Quoi? Est-ce que tu viens de ... parler tout seul?"

"Non- wow, non, je prends une vidéo."

Kuroo posa le téléphone sur le côté et une Kenma floue se focalisa sur l'écran. Il était assis en tailleur, avec une chemise trop grande de deux tailles et un chapeau qui semblait avoir été placé sur sa tête sans son consentement. Sa tête était baissée et ses doigts se déplaçaient rapidement sur les boutons de l'appareil de jeu qu'il tenait dans ses mains. À un moment donné, il a tendu la main pour saisir le bonnet de sa tête, et il l'a jeté sans but au sol avec force.

"Dis bonjour, Kenma."

"Attends, quoi? Je n'ai pas entendu ce que tu as dit ..." Kenma leva les yeux et fut accueillie par une caméra frontale. Il se leva rapidement du lit et s'éloigna. "Ne m'enregistre pas."

"Au moins dis bonjour," appela Kuroo.

"Salut." La voix venait d'en dehors du cadre.

"Et c'est Kenma pour toi ..." gémit Kuroo en se repositionnant dans son lit, puis il sourit. "Mais en mettant ça de côté ... j'espère que tout va bien. Hum ..." Il se gratta la joue, juste sous son œil. "Vous me manquez les gars. Tu me manque particulièrement, Bokuto. Hum ... Accroche-toi, d'accord? Akaashi, ne lui donne pas de mal, ou on va se battre tous les deux."

 Bokuto sourit largement à ces mots. Il aurait ri s'il avait pu. Un sourire fantôme apparut également sur les lèvres d'Akaashi, mais il disparut rapidement. "Eh bien, je suppose que c'est tout pour le moment. Je demanderais à Kenma de dire au revoir aussi, mais-" Il tourna la tête pour regarder autour de lui, "Il est parti ...? Ouais, il a quitté la pièce. Je vais juste lui dire au revoir! A bientôt, Bokuto. Reste cool. Et souviens-toi, tu es le meilleur. " Il a levé la main dans un "signe de paix" et la vidéo s'est terminée avec lui à l'écran. 

 Akaashi soupira. Il pensait que la vidéo était passée trop vite, mais elle avait en fait duré un peu moins de trente secondes. "Pour un gars qui s'appelle Kuroo, il est certainement coloré." 

Akaashi s'assit et posa son téléphone sur le comptoir. Bokuto hocha la tête et leva à nouveau les yeux vers Akaashi. "Vous etes meilleurs amis, hein ...?" Bokuto acquiesça une fois de plus. Il lutta pour lever la main, et lentement il fit tournoyer son index en cercles sur le côté de sa tête.

 Akaashi renifla doucement et se pencha en arrière sur son siège. "Il a l'air un peu fou" Le sourire sur les lèvres de Bokuto s'agrandit un peu plus, signifiant qu'il avait répondu oui à la question d'Akaashi.

Ce sont des moments comme ceux-ci qui ont fait réaliser à Akaashi à quel point Bokuto avait vraiment une âme innocente. De temps en temps, il lui venait à l'esprit que Bokuto n'avait que vingt ans, et ce fait ne ferait qu'alourdir Akaashi encore plus qu'il ne l'était habituellement. 

Ca lui faisait mal de penser que Bokuto avait à peine expérimenté les joies de la vie d'un jeune adulte avant que cette maladie invalidante ne s'empare de lui. C'était frustrant, exaspérant et globalement triste, mais Akaashi ne pouvait rien montrer de tout cela. Pas devant Bokuto.

Donc, au lieu de mettre une expression aigre, Akaashi n'en a gardé qu'une neutre, comme il l'a toujours fait.

C'était sa meilleure et la seule façon de cacher sa douleur.

_________________

In another life [bokuaka]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant