11

22.2K 1.6K 1.3K
                                    

Akaashi se rendit à l'hôpital pour la énième fois cette semaine, les mains dans les poches de sa veste et son nez enfoui dans l'écharpe en tricot bordeaux qui le protégeait du temps froid.

Cela faisait deux mois depuis que Bokuto était venu chez lui, et depuis lors, Akaashi découvrit que se rendre à l'hôpital était devenu une routine quotidienne pour lui. Et même lorsqu'il n'y allait pas, il passait toujours ses journées à envoyer des messages à Bokuto, que ce soit du texte, des e-mails ou même parfois une conversation vidéo.

Il a expiré par le nez et est entré à l'hôpital, a salué la femme à la réception, qui le connaissait maintenant par son nom, et a enlevé l'écharpe autour de son cou. Akaashi savait déjà où il devait aller.Il monta lers marches familières, salua les visages familiers et se rendit dans ce coin familier qui, selon lui, le conduirait à la chambre de Bokuto. 

Un autre souffle lui échappa, lent et désinvolte, mais il avait vite retenu son souffle lorsqu'il remarqua une autre personne assise dehors dans le couloir, à plusieurs mètres de la pièce, où les visiteurs pouvaient passer leur temps.

Akaashi regarda le garçon, qui était plutôt petit, pendant une longue seconde, sachant qu'il ne leverait pas les yeux pour le regarder. Sa tête était basse et son attention n'appartenait qu'a la console portable qui le divertissait.

Normalement, Akaashi serait parti à cet instant pour rendre visite à Bokuto, mais alors qu'il s'approchait de sa chambre, il pouvait entendre deux voix venant de l'intérieur. L'une des voix appartenait à Bokuto. L'autre, il n'en avait aucune idée. 

Akaashi fit une pause et agrippa la sangle de son sac. Hésitant, il se retourna, pivotant sur un pied pour fixer le petit qui était assis à côté de lui. Sentant qu'il serait impoli d'interrompre la conversation de Bokuto avec qui que soit l'autre personne, Akaashi se dirigea vers les sièges et s'assit à une chaise loin de l'inconnu du jeu.Akaashi tapota doucement ses doigts contre son pantalon.

"... Es-tu ici pour voir Bokuto Koutarou?" Akaashi a demandé d'un ton un peu élevé."Non, mais mon ami oui." L'autre parlait d'une voix douce, basse et sombre. Ou peut-être pas de la douceur, mais plutôt de l'apathie.

Apathie-kun. Le surnom apparut dans la tête d'Akaashi pendant une brève seconde. Il ne savait pas trop pourquoi.

"Est-ce que ton ami est un ami de Bokuto?"

"Ouais. Un vieil ami." Il appuya sur le bouton start de sa PSP et en tapota une extrémité contre sa paume ouverte. "Ils jouaient au volleyball ensemble. Ca remontent à quelques années."

Akaashi se pencha en arrière sur son siège. "Ah, je vois." Il ressentait le besoin de garder la plupart de ses questions pour lui. Son compagnon ne semblait pas être du genre à socialiser aussi ouvertement, alors il pensait que de simples petites questions feraient très bien l'affaire, surtout s'il les écourtait au minimum.

"Puis-je demander ton nom?" Akaashi demanda.Le blondinet passa un petit pouce pour frotté l'écran du sa console pour éliminer une tache. Il leva les yeux, regarda Akaashi au-dessus de sa frange blonde décolorée, et redressa son dos.

"Kozume Kenma."

"Akaashi Keiji." Il avait l'impression qu'il pourrait peutêtre apprécier la compagnie de Kozume. "Ravi de faire ta connaissance, Kozume."

"Tu peux m'appeller kenma si tu veux." Il baissa les yeux sur l'écran de jeu. "ça me va aussi."Akaashi hocha la tête, heureux d'avoir fait connaissance, et se détendi sur son siège quand une voix le surprit peu après la phrase de Kenma.

"Hé, Kenma, à qui tu parles?" Comme tout droit sorti d'un dessin animé, un grand homme sortit de la chambre de Bokuto, avec des cheveux noirs qui pendaient à la fois sur son visage et sortaient dans toutes les directions. Il portait sur son visage un regard qui le faisait paraître plus sinistre que sincère, et ses yeux passèrent de Kenma à Akaashi, puis de nouveau à Kenma.

"C'est Akaashi. Je viens de le rencontrer." Ses paroles étaient aussi directes qu'indifférentes.

"Akaashi?" La voix de Bokuto résonna de la pièce cette fois. Akaashi n'avait même pas besoin de voir son visage pour savoir que Bokuto rayonnait. 

"Il est ici? Il est arrivé?"

"Je suis-." Akaashi se leva de son siège pour entrer dans la pièce, mais à la place trouva Bokuto debout à la porte en quelques secondes, les yeux écarquillés de surprise. Il était plus maigre qu'avant, il porteait une grande chemise en flanelle rouge et blanche qui lui allait vaguement. Il avait probablement perdu un peu trop de kilos au cours des deux mois qui ont passé.Akaashi fronça les sourcils.

 "Remets-toi au lit. Tu ne devrais pas être-"Bokuto ne lui laissa pas finir sa phrase alors qu'il enlaçait déjà Akaashi. 

"Je ne pensais pas que tu allais venir aujourd'hui." Bien qu'il soit devenu plus mince, ses bras avaient encore du pouvoir sur eux. Il serra Akaashi, l'écrasant plus près jusqu'à ce qu'il puisse à peine respirer.Les sourcils d'Akaashi se froncèrent. 

"Je t'ai dit que je viendrai ..." murmura-t-il presque contre l'épaule de Bokuto.

"Qu'est-ce que c'est ça?" L'homme plus grand et aux cheveux noirs leur fit un geste. "Je viens rendre visite à mon ami et je suis à peine accueillit , mais quand lui il arrive, tu donnes le paquet?"

Bokuto se recula pour faire face à son ami souriant. "calme toi." Il tourna ensuite son attention vers Akaashi. "Voici Kuroo, c'est un de mes amis proches."Il pencha la tête sur le côté. 

"Ravi de te rencontrer, Akaashi. J'ai beaucoup entendu parler de toi pendant la courte heure où j'étais ici."

Hochant la tête une fois, Akaashi écoutait les paroles de Kuroo, mais ne savait pas comment y répondre. Tout ce qu'il avait à offrir était un "Le plaisir est pour moi" avant d'avancer pour essayer de ramener Bokuto dans sa chambre.

"Hey-Hey!" Bokuto résista, se tenant fermement en place. "Nous parlions justement de sortir."

"Eh j'en ai parlé juste comme une suggestion, mais ensuite il s'est excité." Kuroo se gratta l'arrière de la tête. "Alors nous allons sortir pendant une minute ou deux pour faire taire cette chouette."

"Je suis enfermé dans cet endroit depuis trop longtemps. Je ne suis pas sorti dehors depuis des jours." L'inconfort pouvait être entendu dans la voix de Bokuto. S'il y avait une chose qu'Akaashi avait apprit à propos de Bokuto depuis le peu de temps qu'il le connaissait, c'était qu'il n'aimait pas trop rester enfermé à l'intérieur. Peut-être que l'emmener dehors pendant un moment lui ferait du bien.

Akaashi regarda dans le couloir. «Allons-y alors. On va dans le jardin de l'arrière cours."

Après que tout le monde est parvenu à un accord tacite après phrase d'Akaashi. Kuroo commença à descendre le couloir, Bokuto le suivant de près. Akaashi le suivi après avoir vu que Kenma était à proximité. 

Tout en marchant, il fixa le dos des deux hommes devant lui. Ils semblaient tous les deux avoir la même taille, mais Akaashi ne put s'empêcher de se rendre compte que Bokuto avait l'air juste un peu plus petit.

_____________________

In another life [bokuaka]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant