22.2K 1.7K 965
                                    


Le bruit de la pluie battant fort contre la fenêtre réveilla Akaashi. Il regarda autour de lui avec une hâte fatiguée, mais se calma rapidement une fois que sa mémoire lui fut revenue. Il avait hoché la tête pendant un bref instant, les bras croisés et la tête posée sur un épais paquet d'oreillers. Avec beaucoup d'efforts, il s'assit pour regarder Bokuto.

Le film avait démarer depuis plus de deux heures, approchant de sa fin, et Bokuto était allongé sur le côté, recroquevillé et serrant la couverture avec le peu de force qu'il lui restait. Ses yeux étaient à moitié fermés et collés à l'écran, son visage dépourvu d'émotion. C'était presque comme s'il dormait.

Sauf qu'il ne dort pas.

"Bokuto? La voix d'Akaashi était faible.

Lentement, les yeux jaunes du malade se déplacèrent sur le côté pour capter le regard d'Akaashi. Il tourna faiblement la tête et son corps avec.

"Je suis désolé. J'ai regardé ce film tellement de fois que je me suis endormi." Akaashi passa une main sur son visage.

"Ne sois pas désolé." Bokuto se surprit à sourire. "C'est ta maison. Tu dors si tu veux."

"Pas si j'ai un visiteur."

"Et bien. Je ne suis pas qu'un visiteur, après tout. On est amis." La tête de Bokuto se pencha sur le côté, replaçant son attention sur le film. "T'as dormi pendant environ une heure."

Akaashi poussa un soupir. Il se frotta la nuque.

"Je t'envie. J'aimerais pouvoir dormir à nouveau comme ça."

La culpabilité monta dans la poitrine d'Akaashi. Il avait réalisé à quel point c'était impoli, s'endormir si facilement devant une personne dont le plus gros problème, c'était justement ça.

"Bokuto... je suis désolé c'est vraiment insensible de ma part..." Il fronça les sourcils, se grondant mentalement.

"Ne t'inquiète pas pour ça." Bokuto bougea en s'allongeant, tendant une jambe pour donner un coup de pied à Akaashi. "Le film m'a tenu compagnie. C'est très bien. Un peu déroutant, mais bon. Je vais devoir le revoir pour mieux comprendre."

Étrange. Bokuto était si étrange. Il semblait insensible à beaucoup de choses, et flagrant à propos des autres, déballant des phrases auxquelles il ne semblaient pas avoir beaucoup réfléchi. Akaashi doutait qu'il reverrait Bokuto un jour après ça, donc l'entendre dire «je vais devoir le regarder à nouveau» ne lui plaisait pas trop.

Akaashi tordit ses lèvres sur le côté et décida de changer de sujet. "Tu es fatigué?"

"Épuisé." Répondit honnêtement Bokuto.

"Essaye de fermer les yeux pour le moment." Akaashi mit ses pieds hors du lit avec beaucoup d'effort et se mit debout. "Je vais nous chercher de l'eau." 

Il quitta la pièce rapidement, laissant Bokuto seul.Après plusieurs minutes, il était revenu pour voir que Bokuto avait complètement changé de position dans le lit. Il était allongé sur le dos, la tête posée sur certains des oreillers d'Akaashi. Ses mains reposaient sur son ventre, la couverture sombre l'entourant par derrière, mais glissant juste assez pour que son torse soit exposé. Sa tête reposait contre le lit, affaissée sur le côté, faisant face à Akaashi.

Encore une fois, s'il ne le connaissait pas, Akaashi aurait pensé que Bokuto était déjà profondément endormi. Il s'approcha de son chevet en silence. La pièce était sombre, à part la douce lueur orange que dégageait sa lampe.

Il posa les verres et se mit au lit, comme s'il essayait de ne pas réveiller l'autre. 

Allongé sur le dos, il fixa le plafond.Aucun mot n'ont été échangé pendant ce qui semblait être une éternité avant qu'Akaashi ne prenne la parole.

"Comment tu te sent? De ne pas pouvoir dormir?"

La réponse de Bokuto a été lente et fade. "horrible." Il tourna la tête dans la direction opposée, faisant maintenant face à Akaashi. "Je peux à peine garder les yeux ouverts le jour et les garder fermés la nuit." Il renifla de rire.

"Est-ce que cela t'énerve?"

"C'était le cas au début, quand je ne comprenais pas pourquoi. Mais maintenant, je m'y suis habité." Une main se leva pour s'enfoncer dans ses cheveux en désordre. "Mais ça me manque beaucoup. Dormir. Rêver."

Akaashi regarda Bokuto, écoutant chaque mot qu'il disait.

"J'avais aussi des rêves insensés. Surtout avant certains matchs de volley-ball." Il rit encore, plus fort cette fois. "Je rêvais que je ne faisais que rater mes frappes, puis je me réveillais en colère et je me disais constamment que j'étais le meilleur."

"Tu penses toujours que tu es le meilleur?" Les yeux d'émeraude cherchaient ceux de Bokuto pour une réponse honnête.

Il soupira sa réponse avec un sourire. "Ouais." Bokuto ferma les yeux après cela, une main posée sur le côté de sa tête. 

Il était visiblement fatigué, montrant des signes d'épuisement à chaque petit mouvement qu'il faisait.Akaashi se tut et croisa ses doigts sur son ventre, sa tête reposant dans son oreiller. 

Les deux n'ont pas échangé de mots après cela, mettant fin à la conversation aussi soudainement qu'elle avait commencé.

________________

In another life [bokuaka]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant