22.4K 1.8K 1.3K
                                    


Le lendemain, Akaashi a décidé de rester à la maison. Il resta assis dans sa chambre pendant la majeure partie de la journée, et avait passé au moins six heures éveillé jusqu'à ce qu'il reprenne son téléphone dans ses mains.

Il regarda le message que Bokuto lui avait envoyé la nuit précédente. Son pouce planait sans but sur le clavier, pensant à quoi taper.

De: Akaashi (Envoyé à 16h43)

[Bonjour.]

De: Bokuto

[Hey hey heyyyyy!]

[J'ai dû t'envoyer un texto pendant que tu dormiais!]

Akaashi était abasourdi. Il n'avait jamais reçu de réponse plus rapide de sa vie.

De: Akaashi

[Ouais, ça a dû être le cas.]

[tu dis souvent "Hey", Bokuto.]

De: Bokuto

[Je sais! C'est un peu mon mot fétiche!]

Akaashi pouvait sentir l'enthousiasme de Bokuto à travers ses SMS. Il parlait à Akaashi comme s'il n'avait pas eu d'ami à envoyer un SMS depuis des années.

Bokuto:

[Comment tu vas aujourd'hui?]

Akaashi:

[Je vais bien, merci ... J'étais en train de ranger quelques trucs de volleyball ...]

Bokuto:

[VOLLEY-BALL?! T'aimes aussi le volleyball?! ON DOIT JOUER ENSEMBLE.]Grimaçant un peu, Akaashi plissa les yeux sur l'écran de son téléphone. Un garçon énergique? Bokuto l'était. Il était assez difficile à suivre, et Akaashi avait l'impression que ce serait une relation à long terme.

Akaashi:

[Euh, bien sûr. Je veux dire, mais vont-ils te laisser sortir de l'hôpital?]

Bokuto:

[J'imagine. Je peux toujours me promener et me rendre là où je veux aller! Le seul problème avec moi est que je ne peux pas dormir!]

Akaashi se renfrogna. Il pouvait sentir l'ignorance émanant des SMS de Bokuto. Pensait-il vraiment avoir été admis à l'hôpital simplement parce qu'il avait du mal à dormir? Il connaissait parfaitement le nom de la maladie qu'il avait. Alors pourquoi était-il si joyeux à propos de toute sa situation? Pourquoi ne comprenait-il pas à quel point son état était grave?A moins que ... Bokuto faisait exprès de faire le fou. C'est surement ça...

Pas vrai ?

La prise d'Akaashi se resserra autour de son téléphone. C'était obligatoirement ça.

Akaashi:

[Alors je suppose que je te verrai à l'hôpital dans une semaine ou deux. Je connais un gymnase où nous pouvons aller ...]

Bokuto:

[UNE SEMAINE OU DEUX?!]

Akaashi:

[Est-ce que c'est un trop long temps d'attente? Je peux probablement reporter ...]

Bokuto:

[Non, c'est bon! Je suppose que je peux attendre aussi longtemps. J'ai le temps.]

J'ai le temps. Les mots résonnèrent dans la tête d'Akaashi, comme s'ils avaient été prononcés à haute voix. Il regarda l'écran, les sourcils froncés légèrement. Bokuto était-il au courant de la durée de vie des victimes avec son état? Jouait-il juste le bête après tout? Quel genre de gars était-il?

L'indifférence s'est transformée en curiosité, et c'est la curiosité qui a attiré Akaashi plus près de son nouvel ami.

_____________________

In another life [bokuaka]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant