♠ Chapitre 17-

4K 209 9

Je restais là,plantée, à même le sol, silencieuse, seule, abattue et encore étourdie par ce que je venais d'apprendre. 

Sam, Tom , Harry. 
Ils se connaissaient tous, ils étaient amis , et durant tout ce temps,ils n'ont fait que mentir à tout le monde, jouant la comédie et faisant mine de rien.
Le pire dans ces révélations, c'était Sam. Jamais je  n'aurai cru qu'il connaissait Harry, jamais il m'en avait parlé. Je me sentais comme trahie, une fois encore.

Je fixais un point sur le mur face à moi.
Ce silence... Il me tuait déjà. Mais je ne voulais plus voir Harry. Non pas que je me sentais  en colère contre lui, enfin un peu, mais il ne m'avait jamais rien dit.
C'est vrai qu'on ne se parlait déjà plus, mais quand même! Nous avions été proche lui et moi à un moment, pourquoi il ne m'avait rien dit malgré tout. C'était avant tout pour mon frère. On peut faire une rapide trève sur de stupides querelles pour tenter de raisonner quelqu'un à qui on tient et qui met sa vie en danger. Non?

Après une bonne heure de réflexion, je me résolva à me relever et poursuivre mes recherches. 
Qui sait sur quoi j'allais tomber?
Je posa alors mes mains au sol et me redressa. Il me fallut me battre corps et âme pour me relever et tenir sur mes pieds. Je perdais l'équilibre facilement et dû me reprendre quelques fois sur le mur ou un bureau pour m'éviter une chute. Je n'avais pas besoin de ça en plus.

Je sortais alors de la classe, les idées embrouillées. 
Allez Juju ! Ce n'est rien. Après tout, jamais Sam avait été accroc à la drogue. On l'aurait sûrement remarqué,n'est-ce pas? " murmurais je pour moi-même. "C'est pas la fin du monde, arrête de te morfondre! "  terminais je , soudaiement énérvée contre moi.
Je marchais sans savoir où avant de passer devant les casiers. Je me stoppais alors. 
J'étais restée immobile quelques instants, sans savoir pourquoi exactement. Puis, je repris la marche en faisant demi-tour sur la pointe des pieds. 

C'est donc lentement mais sûrement que je m'avançais jusqu'à la classe de primaire où se trouvait ,en général, Harry.
Je me collais au mur, tel une moule s'accroche à son rocher ,et passa doucement la tête dans l'entrbaillement de la porte, ouverte.
On ne voyais que mes petits yeux bruns dépasser tandis qu'ils étaient à la recherche de la silhouette du jeune homme. Et ils le croisèrent. 
Harry était assis, encore, occupé à lire les pages déchirées de l'enveloppe. Je soupirais de soulagement, me décollant du mur. 

Il va finir avec des fesses comme nicki minaj à rester assis comme cela. ( me disputez pas pour la comparaison :( )  Je m'éloignais alors, toujours doucement, évitant le moindre bruit pour alerté le garçon qui risquerai de sortir.
Une fois assez loin de la classe, je me hâta et retourna dans le couloirs où était disposé le casier de Tom. Aussitôt, je l'ouvris sans délicatesse et me mis à farfouiller. encore et encore. 
Les enquêteurs avaient déjà tout embarqué durant les recherches, mais eux, n'avaient pas découvert le faux fond. Je voyais les sachets de drogue, deux ou trois, et les balançaient sur le côtés. Tout ces dires étaient vrais au final. Il consommait ou vendait.

Je penchais plus vers la deuxième option. Je n'avais jamais vu Tom défoncé. Il était toujours clair et les pieds sur terre. je ne le pense pas consommateur, je crois que je l'aurai vu après tout.

Quand j'avais soulevé le troisième petit paquet, une photo tomba au sol, virevoltant avant d'épouser le carrelage du lycée. Je baissa alors la tête avant de m'agenouiller  pour la ramasser. Mes épaules s'affaissèrent alors.
Il s'agissait de lui et moi, au parc, tout souriant. Je me souvenais de ce moment. Tant il avait été unique, tant il avait fini dramatique.

*Flash back*

- Ahhh... A.. Arr. Arrêtes, haha. S'te plaît Tom! Ahhah. 

Je me tortillais dans tout les sens, allongées sur l'herbe verte,fraîchement coupée. Tom était au dessus de moi, me calant les jambes des siennes et profitant de mon incapacité de rétorquer pour me chatouiller. J'étais une fille très chatouilleuse, c'est vrai. Et malheureusement, ça , Tom la savais. À mon plus grand dam.

Nous étions dans le parc depuis plus de trois heures et pourtant le temps semblait s'être arrêté. Nous ne voyions pas les heures s'écouler.
Allongés ,l'un contre l'autre, j'observais le ciel azur avec son soleil à son plus haut point, ma tête blonde posée sur le torse du jeune homme. Je pouvais sentir sans respiration, ma tête se soulevant aurythme de son souffle. J'étais heureuse à ce moment là.
Je sentais aussi les doigts de Tom glisser dans ma chevelure blonde. Je relevais le regard vers lui, souriante et les yeux pétillants.

- Je t'aime ,tu sais ça? susurais je à son intention.
Contrairement à ce que j'attendais, Tom m'avait simplement sourit, déposant un chaleureux baiser sur mon front pour ensuite relevé ses yeux vers le ciel, aussi silencieux qu'une tombe.

Sa réaction m'avait boulversée et blessée. Depuis quand il ne me prouvait pas son affection envers moi? 
Et bien depuis quelques jours déjà.
Décidée à avoir une discussion avec lui à ce propos, je me redressais, me retrouvant assise en tailleurs sur l'herbe, sorucils froncés et contrariée.

Qu'y at-il?  m'avait demandé Tom, ses yeux bleus sur moi. 
- Tu n'as rien dis.
- Que veux tu que je dise?  demanda ce dernier, interloqué.
 - Que tu m'aimes. grinçais, levant les yeux au ciel, exaspérée ,bras croisés.
 
À mes mots, Tom s'étais redressé à son tour. Il me souriait,me regardant dans les yeux et caressant ma joue.
Je t'aime aussi. m'avait il enfin dit. Mais cette fois, ça sonnait faux. je n'avais pas aimé la façon dont ça arrivait à mes oreilles. C'était  dit d'une façon si hypocrite tout à coup.

Face à mon mutisme, à ma raideur et à mon air pensif et incrédule, le garçon voulu m'embrasser pour abaisser les tentions mais je détourna la tête , un baiser alors posé sur mon cou.
- Julia? Qu'est ce qui ne va pas? Quelque chose te perturbe? me demande ce dernier.
Pour être perturbée, oui, je l'étais.

- Tu ne m'as pas dit que tu m'aimais. répétais je d'un ton aussi froid;
- Mais si mon coeur, je viens de te le dire.
- Pas en le pensant, pas comme d'habitude. Tu ne me l'as pas dis instinctivement. Comme les autres jours
d'ailleurs. poursuivis-je. Tu es distant Tom... soufflais ensuite.
- Je t'assure que ça va Julia. 

Alors qu'il tentait de remonter ma tête de son index sous mon menton j'ôta sa main violement soudainement furieuse.
- Alors c'est vrai?
- De quoi tu parles?
- Ces "rumeurs" d'autres filles. Tu vas vori ailleurs c'est ça? Je ne te conviens plus?
- Mais qu'est ce que tu racontes bon sang !?
- Réfléchis! Je ne suis pas conne ! Tu es distant , tu ne me dis plus "je t'aime" , tu ne t'approche presque plus de moi au lycée, tu m'évite, tu es froid. C'est à peine si tu m'embrasses , si ce n'est que tu te forces. C'est flagrant Tom. Tu joues pas si bien la comédie que tu ne le penses. 
m'emportais je.

Aussitôt dit, je me redressais rapidement, poings serrés et tournant en rond. Le jeune homme aussi s'était redressé, tentant de me prendre dans ses bras. Mais face à mes refus, il s'emporta lui aussi.
- Tu sais quoi? Tu réagis ainsi tu me saoule sérieux. Casses toi! Ou non, moi j'y vais ok? De toute façon j'ai u truc de prévu.
- Jure le moi que tout ça est faux. lâchais je alors, comme un supplice.

Il m'avait regardé dans les yeux, les épaules lourdes et l'air anéhanti.Il resta là, silencieux ,tout comme moi,un instant.
Et Tom tourna les talons, sans un mots. 

* Retour au présent*


J'ai su. J'ai su dés cet instant que ce n'était pas que des rumeurs, Harry avait raison.  Il avait eu raison sur toutes la lignes. La drogue, la manipulation, la popularité, les filles, les mesonges. Tout. Tout était vrai et j'avais pourtant fermé les yeux sur tout ça, refusant d'y croire.
Mais aujourd'hui c'était différent, aujourd'hui je voulais croire que tout était que mensonges. 
Aujourd'hui j'étais prête à savoir.

C'est donc décidée, que je referma le casier, déchirant au apssage la photo ,dont les morceaux s'éparpillaient partout au sol, virevoltant une fois encore, et me mit en marche vers la classe d'Harry, poings serrés. 

J'entrais dans la pièce sans frapper, je me fichais complètement de ce qu'il pourrait dire. j'étais décidée.
Le garçon releva ses émeraudes vers moi, me dévisagea comme si j'étais un fantôme. Il était perturbé par mon entrée et mon comportement. Mon air dur, froid, carré.
Je m'installa face à lui, jambes croisées.

- Dis moi tout. je veux en savoir plus. je veux tout connaître de A à Z. lançais je.




________________________

HELLOOOOOOOOOOW ! Comment ça va les p'tits loups ? Moi ça va, intégration difficiles mais qui voit la fin arriver haha :p
Je suis désolée du temps qu'à prit ce chapitre pour arriver. :( Mais comme je l'ai dit plus tôt, j'ai pas beaucoup le temps pour le moment et en plus j'ai plus de tablette donc T.T
Enfin bref ! 
Alors ce chapitre? Mou? Je sais :( Mais la suite est mieux, petit à petit tout va se mettre en place. J'ai toutes mes idées jusqu'à la fin de l'histoire so, ça va bouger ! héhé :D

7000 Vues passées, encore mille merci ainsi que pour tout vos messages et commentaires de soutiens. Mille fois merci ,vraiment ! 

P.S Je profite pour faire une pensée à ces personnes qui ont trouvé la mort hier. Ca me révolte d'entendre ce genre de chose. Alors vous aussi, s'il vous plaît, lancez cette pensée et soutenez la liberté d'expression. On s'est déjà assez battu pour ça, on ne peut pas nous l'enlever parce que ça ne plait pas à certains.
Merci.

Et Bisous tout mou ! 

Coincée au lycée.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !