30

2.2K 362 16
                                    



Après les au revoir, la salle de réunion se vida rapidement, il ne restait plus que lui et moi. J'étais à la porte car je m'apprêtais à partir avant qu'il ne me retienne. Je me tourna vers lui, pourquoi à chaque fois que je le revois tous mes efforts de le sortir de mon cœur s'effondrent ? Pourquoi à chaque fois que nos regards ne font qu'un je perds mes moyens ? Pourquoi il faut qu'il ait cette emprise sur moi encore aujourd'hui ?...

- Sada !

- hun...euh oui, oui ?

- Comment ça va ?

- je..vais bien hamdoulillah et toi ?

- Dieu merci. Je disais que, tu as fais ce voyage s'en m'en parler ? Pourquoi ?

- euh..

- On est associés, la moindre des choses était de m'informer de ce contrat.

- je croyais que tu le savais, les mails ont automatiquement été envoyés.

- hum, j'étais assez occupé ces derniers temps et je n'ai pas vraiment vérifié. Mais bon dans tous les Omar Jafar m'a informé.

- Tu le connais ?

- Oui c'est un ancien collègue.

- Anh ok, alors tu adhères l'accord je suppose ?

- oui, il est fructifiant.

- D'accord, on se voit demain pour finaliser alors.

- In sha Allah. Je te dépose ?

- euh non merci ce n'est pas la peine, je vais prendre un taxi.

- On va dans le même hôtel.

- Ah..D'accord.

- Après toi.

Dit-il car je ne disais rien. En réalité je réfléchissais, pourquoi est-il venu ? Si je ne l'ai pas informé de ce contrat c'est parce que je sais que ça peut se faire sans lui. Alors je ne vois pas pourquoi il serait obliger de venir jusqu'ici...Bref.
Dans la voiture c'était silence radio, jusqu'à ce qu'il mette du son. Pas n'importe lequel, "Wicked games".
Cette chanson c'est la notre, à chaque fois qu'on se retrouvait en voiture on la mettait à fond et on chantait les paroles. Et quand on se retrouvait chez lui, il me les susurrait dans les oreilles de sa belle voix suave... Ça réveille des souvenirs.
Il m'a lancé un petit sourire que je lui ai rendu mal à l'aise.
Croyant qu'on allait se séparer à l'ascenseur je lui dis au revoir. Mais quelle ne fut ma surprise quand il est descendu au même étage que moi. Et je l'étais encore plus quand il s'est arrêté à la porte de la chambre en face de la mienne. Non là c'est trop ! Il a sans doute fait exprès.

- Mais Amane ?

Il se retourna pour me fixer, à la base j'allais lui dire ses quatre vérités mais son regard m'a freiné dans mon élan...

- Tu.. Amane, pourquoi tu fais ça ?

- Je fais quoi Aatifah ?

Dit-il en s'approchant de moi. Mais il fallait que je lui dise ce que je ressentais vraiment.

- Comment ça quoi. Je te parle de..tout ça, tu es venu alors que tu n'avais pas de raison valable pour venir. Et tu..as fais exprès de prendre une suite en face de la mienne. Tu devrais arrêter pour de bon Amane, ne me fais pas plus de mal, ne nous fait pas ça à tous les deux. Je t'ai aimé et je t'aime peut-être encore mais nous deux c'est finit maintenant tu dois l'accepter. Ne sois pas égoïste et laisse moi t'oublier et avancer, tu fais déjà ta vie avec ta femme, je veux en faire de même. Ne rend pas les choses plus difficiles qu'elles ne le sont deja pour moi.

Braise de feuOù les histoires vivent. Découvrez maintenant