chap : 65

722 38 8

De : Louis Tomlinson

Objet : Toi

Date : 26 Mai 2011

23:14 À : Harry styles

Chère monsieur styles, Vous êtes tout simplement exquis. L'homme le plus beaux, intelligent, drôl et courageus que j'aie jamais rencontré. Prenez du paracétamol - c'est un ordre. Et ne reprenez plus jamais le volant de la Coccinelle. Je le saurai.

Mais qu'est-ce qu'il croit ? Ne plus jamais conduire ma bagnole ? Je lui réponds aussitôt.

De : Harry styles

Objet : Flatterie

Date : 26 mai 2011 23:20

A :  Louis Tomlinson

Cher monsieur , Je vous dirais bien que la flatterie ne vous mènera nulle part, mais comme vous avez déjà été partout, l'argument n'est pas pertinent. Je vais devoir conduire ma Coccinelle jusqu'à un garage pour la vendre pas la peine d'essayer de m'en dissuader. Le vin rouge est toujours préférable au paracétamol.

P.-S. : La canne est une limite À NE PAS FRANCHIR pour moi.

Je clique sur « envoyer ».

De : Louis Tomlinson

Objet : Les hommes énervants qui ne savent pas accepter un compliment

Date : 26 mai 2011 23:26

À : Harry styles

Chère soumis Je ne vous flatte pas. Vous devriez aller vous coucher. J'accepte votre ajout aux limites à ne pas franchir. Ne buvez pas trop. Taylor s'occupera de votre voiture et en obtiendra un bon prix.

De : Harry styles

Objet : Taylor est le fait•tout ?

Date : 26 mai 2011 23:40

À : Louis Tomlinson

Cher monsieur. Je trouve curieux que vous soyez disposé à laisser votre amie de confiance conduire ma voiture, mais pas un homme que vous baisez de temps en temps. Comment puis-je être sûre que Taylor obtiendra le meilleur prix pour ladite voiture ? J'ai déjà, même avant de vous rencontrer, remporté des négociations serrées.

De : Louis Tomlinson

Objet : Attention

Date : 26 mai 2011 23:44

À : Harry styles

Chèr styles , Je suppose que c'est le VIN ROUGE qui parle : vous avez eu une très longue journée. Cela dit, je suis tenté de revenir pour m'assurer que vous ne puissiez pas vous assoir pendant une semaine, plutôt qu'une soirée. Taylor est une ex-militaire capable de conduire n'importe quel véhicule, de la moto au tank Sherman. Votre voiture ne représente aucun risque pour elle . Je vous prie de ne pas vous considérer comme « un homme que je baise de temps en temps », parce que, très franchement, ça me rend FURIEUX, et que vous ne m'aimeriez pas lorsque je suis en colère.

De : Harry styles

Objet : Attention vous-même !

Date : 26 mai 2011 23:57

À : Louis Tomlinson

Cher monsieur Tomlinson ,Je ne suis pas sûre de vous aimer de toute façon, surtout en ce moment .

De : Louis Tomlinson

Objet : Attention vous-même

Date : 27 mai 2011 00:03

À : Harry styles

Pourquoi tu ne m'aimes pas ?

De : Harry styles

Objet : Attention vous-même !

Date : 26 mai 2011 00:09

À : Parce que tu ne restes jamais avec moi.

Là, ça va lui donner à réfléchir. Je referme l'ordinateur d'un geste théâtral et me glisse dans mon lit, puis j'éteins la lampe de chevet et fixe le plafond. La journée a été longue et éprouvante. Ça m'a fait chaud au cœur de voir Des . Il a l'air en forme, et, curieusement, il semble apprécier louis. Bon sang, et zayn qui n'a pas pu s'empêcher de s'en mêler. Jai aussi appris que louis avait connu la faim... Qu'est-ce que c'est que cette histoire ? Mon Dieu, et la bagnole. Je n'ai pas encore parlé de la bagnole à zayn. Et puis, ce soir, louis m'a frappé. On ne m'avait jamais frappé de ma vie. Dans quoi me suis-je embarqué ? Très lentement, les larmes taries par l'arrivée de zayn se remettent à couler sur mes tempes, jusque dans mes oreilles. Je suis tombé amoureus d'un homme qui refoule tellement ses sentiments qu'il va forcément me faire souffrir - je le sais. Un homme qui, de son propre aveu, est fou. Qu'est-ce qui l'a rendu fou ? Mes sanglots redoublent à l'idée qu'il ait pu subir des cruautés intolérables quand il était tout petit. S'il était normal, il ne voudrait peut-être pas de toi, insinue ma conscience... je sais qu'au fond, elle a raison. J'enfonce mon visage dans l'oreiller et j'ouvre les vannes... Je suis tiré de mon désespoir par les cris de zayn.

— Qu'est-ce que vous foutez là ?

— Je vous l'interdis !

— Putain, qu'est-ce que vous lui avez encore fait ?

— Depuis qu'il vous connaît il n'arrête pas de pleurer.

— Je vous interdis d'entrer ici !

Louis fait irruption dans ma chambre et allume le plafonnier, ce qui m'éblouit.

— Mon Dieu, hazza, marmonne-t-il. Il éteint la lumière et me rejoint aussitôt.

— Qu'est-ce que tu fais là ? dis-je entre deux sanglots. Merde. Je n'arrive pas à arrêter de pleurer. Il allume la lampe de chevet, ce qui m'éblouit à nouveau. Zayn se dresse dans l'encadrement de la porte.

— Tu veux que je le vire, cet enfoiré ?

demande-t-il d'une voix irradiant une hostilité thermonucléaire. Louis hausse les sourcils, étonné par la hargne de zayn. Je secoue la tête et il ève les yeux au ciel. Aïe... À ta place, je ne ferais pas ça devant monsieur tommo .

— Appelle-moi si tu as besoin de moi, reprend-il plus doucement.

Tomlinson , je vous ai à l'œil, crache-t-il. Il part en laissant la porte légèrement entrouverte...

fifty shades of tomlinsonLisez cette histoire GRATUITEMENT !